Comment écrire un tube : la mélodie

Au même titre que les paroles, la mélodie est un élément primordial d'une chanson. Certains paroliers ou songwriters sont réputés experts en mélodies vocales. Artistes et producteurs feront appel à eux pour mettre la touche finale à une chanson avec une mélodie vocale qui la propulsera au rang de tube.

La mélodie vocale est l'élément le plus important d'une chanson pop classique. Une musique sans mélodie vocale ne peut prétendre au titre de 'chanson', mais comme le savent tous ceux qui chantent à tue-tête avec leur pommeau de douche en guise de micro, une mélodie vocale sans musique d'accompagnement peut quant à elle aspirer à cette distinction.

Pour écrire ce type de mélodie, il est important d'utiliser des phrases courtes. Courtes de deux à sept notes, les phrases sont beaucoup plus faciles à mémoriser dès la première écoute. Elles s'enchaîneront ensuite pour constituer des phrases plus longues.

En utilisant deux ou trois phrases simples, en les répétant, les transposant et les juxtaposant, on peut obtenir une mélodie originale, puissante et surtout mémorable (voir Somewhere Over The Rainbow dans notre deuxième exemple ci-dessous).

Une bonne mélodie n'a pas forcément besoin d'artifice pour susciter l'intérêt. Certaines mélodies que l'on pourrait presque qualifier de monotones prennent vie avec l'ajout d'un peu de 'piment' à des endroits stratégiques. La position de ces petits ajouts habiles peut être déterminée en utilisant les inflexions naturelles de vos paroles. Bien sûr, cette règle n'est pas sans exception, mais ces mélodies vocales ont souvent atteint le statut de tubes éphémères plutôt que de grands classiques.

Le "I'm going to ma-rry - the night" de Lady Gaga en est un bon exemple. L'accent mis sur le 'rry' est particulièrement affecté.

La mélodie se doit de jouer différents rôles selon sa position dans la structure de la chanson, un aspect sur lequel nous nous pencherons plus tard. Pour l'heure, nous souhaitons insister sur le fait qu'elle a généralement le pouvoir de vous accrocher et de gagner en puissance, entraînée par l'évolution de sa mélodie ou par le rythme, pour devenir un refrain simple et percutant qui fait culminer l'énergie de la chanson.

Dans les grandes sources d'inspiration, on trouve les chants militaires et les chansons de récréation de même qu'une vaste collection de musique classique (aujourd'hui libre de droits d'auteur) qui représentent une mine de ressources inexploitées pour la création de superbes mélodies. Écoutez le Grace Kelly de Mika (harmonie extraite d'une aria du Barbier de Séville de Rossini) ou le They de Jem (extrait du Prélude en Fa mineur de Bach).

Pour surmonter l'obstacle du vide créatif, inversez une mélodie ou changez ses accords ; changez de gammes et de modes pour favoriser la création d'émotions et de sentiments. Mais rappelez-vous surtout qu'une mélodie se doit de vous accrocher, voire de vous hanter !

Ci-dessous nous vous proposons quatre exemples de mélodies simples mais contagieuses accompagnées des raisons pour lesquelles elles ont tant de succès. Ces exemples ont été simplifiés et exagérés afin de gagner en clarté.

Quatre morceaux classiques simples

Accents et constantes : Ed Sheeran - A Team

Après un couplet simple constitué de phrases de deux notes répétées, la mélodie commence à s'intensifier avant le refrain. "And they say / She's in the class A team / Stuck in her daydream" : c'est l'accent porté sur des syllabes qui seraient sans ça monotones qui donnent toute son énergie à ce passage. Sur le piano roll ci-dessus, les accents sont représentés en rouge.

Répétitions et symétrie : Arlen/Harburg - Somewhere Over The Rainbow

Cette magnifique mélodie est une leçon en simplicité. Elle est essentiellement composée de deux phrases : l'une comprend un intervalle massif entre deux notes aiguës et deux notes graves ; l'autre est une phrase de cinq notes dans laquelle la note de départ est suivie d'une gamme de quatre notes montantes qui reviennent sur la note de départ.

Note constante / accords changeants : All You Need Is Love

Cette mélodie classique est d'une telle simplicité qu'on serait en droit de ne pas vouloir la qualifier de mélodie du tout. Toutefois, l'élément musical la met en contexte et les paroles "All you need is love" lui donnent toute sa puissance. Le diagramme ci-dessus montre bien le mouvement des accords sous-jacents et la constance de cette mélodie au caractère monotone. Le riff chromatique des cuivres qui ponctue les phrases accentue l'accroche tout en ajoutant un contraste au refrain.

Mélange de répétition, de monotonie et d'accents : Bob Dylan - Make You Feel My Love

Dans cette chanson incroyablement simple, Dylan utilise une phrase unique qu'il répète trois fois, chaque phrase étant un peu différente des autres afin de pouvoir accommoder les changements d'accords sous-jacents. La phrase finale est une série de notes monotone dans laquelle l'accent est très judicieusement placé, bien que la position de cet accent semble avoir été choisie pour le mot qu'il met en valeur plutôt que pour le résultat mélodique qui en découle.


Laisser un commentaire Facebook