Approfondissez votre utilisation de la réverbe et du delay

Au-delà des simples réglages

La réverbe et le delay sont sans doute les effets les plus importants dans un mix, mais bien des éléments les concernant ne sont pas du domaine de l'évidence. Or, une utilisation intelligente des deux traitements confère à une piste une identité cohérente dans l'espace sonore.

---


Step 1

Étape 1 : Cette piste est conçue à partir de parties de synthés et de boucles de batterie que nous avons importées. Nous avons ensuite programmé un kick, une partie piano et des claps. Comme vous pouvez le voir sur la table de mixage ci-dessus, certains sons ont été traités, mais avec rien qui ne ressemble de près ou de loin à de la réverbe. La boucle de synthé possède sa propre réverbe naturelle, tout comme le sample de claps. Pour autant, les sons programmés sont trop secs à ce stade.

---


Step 2

Étape 2 : Le mouvement du cutoff de notre ligne de basse la pousse fréquemment dans les fréquences médiums et haut-médiums. Choisir une réverbe pour mettre en valeur ces passages ne devrait pas trop surcharger le mix. On choisit donc créer une piste auxiliaire et de sélectionner l'émulation de la réverbe à plaque EMT 140 d'Universal Audio. Les réglages par défaut sont faits pour offrir un traitement court (autour de 2 secondes) et nous utilisons l'égaliseur qui offre une atténuation des fréquences autour de 800Hz.

---


Step 3

Étape 3: La partie piano dub sonne de façon encore plus sèche et semble moins intégrée à l'ensemble. Plutôt que d'utiliser la même réverbe sur cette partie, nous utilisons une seconde piste auxiliaire et paramétrons l'EchoBoy de SoundToy. Utiliser l'émulation de réverbe à bandes Cheap Tape produit une atmosphère vintage avec de jolis craquements. Nous réglons ensuite le temps du delay à la croche avec un généreux taux de feedback. À la fin de la piste, on automatise le niveau de retour de la piste auxiliaire pour faire en sorte que le delay ne dure pas trop longtemps.

---


Step 4

Étape 4 : Pour donner un peu plus de profondeur au piano, ajouter un peu de réverbe pourrait être pertinent. Cependant, nous ne voulons pas atténuer la nature percussive de cette partie. Nous choisissons un compromis qui consiste à envoyer le delay dub du piano vers l'EMT 140 en canal auxiliaire. Puis, nous automatisons le niveau du send (Insert d'effet) entre les deux pistes auxiliaires. De cette manière, la quantité de réverbe ajoutée aux delays varie d'un accord de piano à l'autre.

---


Step 5

Étape 5 : Nous envoyons aussi le clap et la boucle de charley vers l'EMT 140 sur une piste auxiliaire pour lui offrir le même espace que les autres pistes dans le mix. Cette dernière n'est pas surchargée en réverbe, mais nous pourrions la rendre plus claire. Nous insérons un compresseur après la réverbe et assignons le kick à la piste auxiliaire 3 que nous mettons en stand-by. Nous assignons ensuite la piste auxiliaire 3 au compresseur pour effectuer un sidechain de manière à ce que le niveau de réverbe tombe en même temps que le kick, on ajuste ensuite le ratio et le threshold comme on le souhaite.

---


Step 6

Étape 6: Nous utilisons ensuite cette compression en sidechain, déclenchée depuis le kick à deux autres sons. D'abord, le clap, avec sa propre réverbe relativement longue. Le sidechain la fait davantage ressembler à 'notre réverbe', car elle possède dès lors le même traitement que les autres sons. Ensuite, le bus de delay du piano dub est traité de la même manière. L'effet est particulièrement audible à la fin, car nous avons allongé le motif du kick de manière à ce que seules deux sources sonores ne jouent sur les dernières mesures.


Laisser un commentaire Facebook