7 manières d'améliorer vos connaissances en sound design

Des techniques simples qui vous aideront à créer des sons originaux

Peu de producteurs (les plus masochistes) synthétisent intégralement, et péniblement, chaque élément d'une piste. Pour la majorité d'entre nous, la vie est simplement trop courte, particulièrement quand la sève de la création coule à flot et que l'horloge tourne !

Nous passons dans ce cas par l'intermédiaire de bibliothèques de samples, de presets de ROMpler ou de synthés. Mais si les sources sonores 'prêtes à l'emploi' sont utiles, il est très facile de tomber dans un workflow où l'on ne fait que répéter des clichés : prendre tous les coups de percussions dans votre dossier Batterie, charger vos presets de basse favoris via votre synthé pour toutes les manipulations nécessitant des basses ou chercher des sons dont le nom comporte les deux lettres FX pour ajouter une touche finale à l'ambiance d'une piste. Cela aboutit souvent à des pistes trop bateau qui manquent de personnalité.

Pour autant, la dynamique et le type de sonorité de chaque son peuvent être utilisés autrement dans une perspective musicale. Si un sample contient assez de fréquences basses, alors pourquoi ne pourrait-on pas le transformer en ligne de basse ? Quand est-ce qu'un passage accrocheur de synthé en staccato peut-il devenir une boucle de percussion ? Une partie vocale désaccordée peut-elle être transformée en bourdonnement ?

"N'importe quelles caractéristiques sonores et dynamiques d'un son peuvent être utilisées dans un autre but musical."

De nos jours, avec tous les outils de manipulation sonore à notre portée, il n'a jamais été plus facile de modeler, d'embellir et de sculpter les sons avec créativité tout en sortant des catégorisations prédéfinies auxquelles nous sommes habitués. Ou, pour le dire autrement, nous pouvons tous être sound designer à un certain degré ! Voilà donc 7 manières d'améliorer vos compétences sans plus attendre.

Pour un guide complet sur le sound design créatif, procurez-vous le dernier numéro de Future Music.


1. Jouez avec le pitch

Essayez de monter ou de descendre le pitch de tout ce qui vous passe sous la main ! C'est la manière la plus facile et la plus rapide d'éloigner les sons de leur contexte original, de générer de nouvelles harmoniques et de modifier un signal pour le rendre méconnaissable.

2. Soyez désordonnés !

Réorganisez vos chaines d'effets pour les mettre à profit de manière créative, les plug-ins et séquenceurs fournissent maintenant des effets plus pratiques que jamais. Un plug-in de distorsion affectera le signal de réverbe, un pitch-shifter aura un impact sur un compresseur et un vocodeur influencera sans aucun doute l'effet d'une réverbe.

3. Enfreignez les règles

Si vous essayez de transformer des sources sonores à l'extrême, jetez les règles de production habituelles par la fenêtre. Compressez un maximum un élément pour générer des effets de pompe flagrants. Utilisez un outil de traitement vocal dans votre mix de batterie ou assignez un bass enhancer (booster de basses) à votre bus de synthé. Boostez les basses de +20dB pour amplifier et faire ressortir quelques grondements dans les graves contenus dans le signal. Utilisez un réglage de résonance extrême lorsque vous appliquez un filtre ou de l'égalisation. Poussez le feedback jusque 11. Essayez de faire saturer à mort n'importe quel élément. Si cela sonne bien, alors c'est réussi !

Essayez aussi de réarranger les effets dans la chaîne de plug-in. Gardez juste un œil sur votre étage de gain car il est facile de se laisser emporter et de faire clipper le master volume de votre séquenceur ou le circuit interne de votre plug-in.

4. Soyez à la (bonne) hauteur

Comme les harmoniques d'un son déterminent sa hauteur, vous pouvez analysez n'importe quel signal et travailler dans sa tonalité. Cela rend plus facile l'intégration d'un son spécifique dans une composition mélodique et crée un élément qui s'intègre à la piste d'un point de vue musical. Melodyne est un outil populaire en matière de travail de pitch sur les parties vocales. Il vous permet également d'analyser et de corriger la tonalité de n'importe quel son.

Une autre possibilité consiste à utiliser un plug-in analyseur de fréquences pour déterminer les fréquences des harmoniques discordantes. Vous pourrez ensuite utiliser des techniques d'ajustement du pitch pour que tout soit à la même hauteur. Les plug-ins gratuits SPAN de Voxengo ou le MAnalyzer de MeldaProduction affichent même la hauteur musicale d'un harmonique lorsque vous passez dessus avec le curseur.

5. Saturez généreusement

La saturation et la distorsion sont indispensables si vous voulez accentuer des harmoniques spécifiques ou procurer un côté agressif au son. Que vous l'appliquiez aux circuits analogiques d'un signal ou que vous passiez par une solution logicielle, vous avez probablement déjà ajouté un peu de mordant au son. Il est maintenant temps de pousser le paramètre de Drive à des valeurs extrêmes.

De nombreux plug-ins offrent un contrôle de mix du signal dry et wet. Il vous permet de mélanger votre signal non traité avec le signal saturé et traité pour avoir davantage de contrôle sur votre mix. Si votre plug-in favori ne dispose pas de cette fonctionnalité, utilisez les pistes auxiliaires send et return pour mélanger un peu le tout à votre gré.

6. Utilisez de la réverbe et du delay de manière créative

Lorsque l'on manipule les caractéristiques d'un son pour arriver à un autre résultat, on veut souvent ajouter de l'ampleur et de l'espace grâce aux effets de réverbe et de delay. Les deux ont la possibilité de positionner vos sons de départ au sein d'un environnement/espace donné. Peu importe d'où ils proviennent. L'enregistrement d'un bruit de rue peut souvent composer des montées en puissance ou à l'inverse des decrescendos grâce à des manipulations de pitch et des effets de spatialité assez simples.

Plongez-vous dans les plug-in de réverbe et de delay les plus irréalistes et délirants qui soient. Les Eventide Blackhole, SoundToy Echoboy et 112dB Redline Reverb sont tout spécialement centrés sur la création et l'expérimentation.

7. Soyez courageux avec le boost

Les égaliseurs et les filtres vous offrent a possibilité de booster ou de couper les fréquences indésirables qu'un plug-in ou une action particulière ont pu générer. Ils sont aussi d'une grande aide lorsque vous essayez de superposer différents canaux ensemble en effaçant les conflits de fréquences ou les passages mal définis.

De nombreux ingénieurs du son mettent un point d'honneur à ne pas utiliser de boost sauf lorsque vous appliquez de l'égalisation dans le royaume du numérique. Si vous modifier des sources sonores de manières créatives, ignorez ce point de vue et sentez vous libre d'appliquer du boost à coeur joie au coeur de votre matériel. Utilisez un plug-in de type égaliseur analogique de caractère pour avoir des boost plus musicaux ou même un égaliseur hardware de qualité si vous en avez un sous la main.


Laisser un commentaire Facebook