Petit précis d'arrangement pour ses morceaux

Des conseils pour amener vos compos au stade supérieur

Lorsque l'on fait de la musique, l'arrangements est aussi important que la composition. Faites de super arrangements, et vous aurez un tube entre les mains. Négligez cette étape, et vous n'aurez qu'un ensemble de bonnes idées éparses.

Facile à dire mais pas facile à faire ! Voilà de quoi vous aider à développer ou compléter une bonne approche.

1. Inspirez-vous des experts

Écoutez vos morceaux favoris et tentez d'analyser les arrangements qui les rendent si uniques. Plus vous les écouterez, plus vous serez en mesure d'identifier les petits détails qui ont toute leur importance.

2. Soyez critiques quant à votre propre travail

De temps en temps, tentez de prendre du recul et d'analyser vos arrangements. Il est courant d'avoir un attachement émotionnel fort à ses propres morceaux, mais si une partie ne fonctionne pas, soyez implacable et abandonnez la. Cela vous ralentira peut-être quelques temps, mais une fois le nouvel arrangement trouvé, cela sera pour longtemps !

3. Apprenez la théorie musicale (au moins un peu)

Même quelques bases en théorie musicale peuvent s'avérer très efficace pour arranger vos morceaux. Cela n'est pas aussi morose et scientifique qu'on le croit. De plus, la théorie musicale facilitera votre démarche d'analyse de ce qui fonctionne, ou ne fonctionne pas dans vos arrangements. Souvent, vous n'aurez même pas à écouter le morceau, il suffira d'observer l'enchainement des accords, leur structure, etc.

4. Mettre les voix en avant

Dans une chanson, la voix est l'élément clé, celui qui attire l'attention. Pourquoi ne pas essayer d'exploiter cette évidence en commençant votre nouveau morceau avec une partie vocale A Cappella ? L'effet peut offrir un bel impact.

Écoutez vos morceaux favoris et tentez d'analyser les arrangements qui les rendent si uniques

5. Utilisez l'espace et le silence avec à propos

Essayez de laisser de l'espace dans votre arrangement, surtout pendant le couplet. Vous n'êtes pas obligé d'avoir des instruments jouant des accords en permanence. Tentez par exemple d'éliminer tous les instruments en dehors de la basse, des voix/mélodies et de la batterie. Cela peut avoir un effet frappant et permet également de créer un réel impact lorsque les accords font leur entrée.

6. Faites varier vos couplets

Si vous avez un élément accrocheur ou un refrain qui se répète beaucoup, le morceau peut devenir ennuyeux. Essayer de varier les parties instrumentales, de changer les dynamiques, ou de modifier/ajouter des parties dans la deuxième moitié de la section pour créer un peu de variété.

7. Évitez le conflit entre l'instrumental et la mélodie

Faites attention à ne pas superposer des mélodies et des parties occupant trop d'espace simultanément. Si vous avez une partie vocale ou une mélodie, vous devez pouvoir la mettre en valeur en la "laissant respirer". De la même manière, si vous avez une guitare lead ou un synthé dont le son est le même que celui de mélodie principale (à moins que l'instrument ne joue la même mélodie), cela risque d'encombrer votre mix

8. Essayez d'utiliser des instruments inhabituels

Si vous en avez marre d'entendre les mêmes sons en permanence, essayez quelque chose qui sort de l'ordinaire. Créez des samples de bruits ou de sons entendus autour de vous. En réalité,tout élément sonore peut être à l'origine d'un sample. Ces sons n'ont pas besoin d'être novateurs en tant que tel, essayez juste de les utiliser de façon musicale.

9. Superposez les sons pour les rendre plus présents

Le moyen le plus facile pour que votre mix ait un son plus épais est de faire jouer une même partie par différents instruments. Parfois, il peut même s'agir de différents modèle du même instrument jouant la même partie.

10. Utilisez des sons de pads

Les sons de pads de synthés sont souvent doux. Ils constituent un bon moyen pour poser une ambiance continue sans que cette dernière n'attire votre attention. Il sont aussi parfaits pour ajouter du caractère ou un peu de profondeur à votre arrangement. Si votre morceau manque de corps et que vous n'arrivez pas à savoir pourquoi, un pad est peut être la solution !

11. Soyez conscient du rythme que vous voulez

Vous pouvez avoir envie d'instruments jouant le même rythme en même temps ou d'instruments jouant différents rythmes. Quelque soit votre décision, soyez sûrs que cette dernière est consciente. En effet, si vous ne prêtez pas attention au rythme de vos différentes parties, votre arrangement manquera d'uniformité et donc de dynamique.

12. Surpasser ses attentes

Lorsque l'on s'attaque aux arrangements, le mieux est parfois de faire ce qui vous semble être évident avec, par exemple, le gros refrain à la fin que tout le monde attend et qui dure un peu plus longtemps que les autres. Cependant, défier vos propres attentes en amenant votre morceau dans une direction insoupçonnée, voire un peu folle de prime abord, peut se révéler très efficace et gratifiant. À vous de voir !

13. Travaillez l'intro, elle doit être parfaite

L'une des dure vérités en musique est que la plupart des auditeurs ne sont pas patients et jugeront votre morceaux en quelques secondes. Dans cette perspective, l'intro ne doit pas être considérée comme une partie précédant la mélodie ou la voix qui elles, sont intéressantes. C'est une section extrêmement importante à laquelle vous devez consacrer du temps pour la rendre parfaite.

14. Pensez au registre de vos parties

Le registre d'une partie est la hauteur à laquelle cette dernière est jouée. Par exemple, une partie de piano jouée dans registre aigu sera jouée à droite du clavier. Si toutes les parties et pistes de votre morceau sont jouées dans le même registre, il est probable que cela sonne monotone ou trop dense. Essayez de jouez vos parties dans un registre plus ou moins grave/aigu pour que ces dernières soit complémentaires.

Vous devriez aimer :


Laisser un commentaire Facebook