14 conseils de business pour musiciens

Les tuyaux des pro pour faire de l'argent avec vos créations musicales

Pour la plupart d'entre nous, composer sa propre musique constitue un loisir important, si ce n'est essentiel, dans la vie. Mais qui n'a jamais rêvé de pouvoir abandonner une carrière rébarbative pour se recycler dans la musique à plein temps ?

Bien sûr que ça peut paraître une idée folle, mais si vous laissiez vos ambitions parler et vous porter au-delà de l'option 'signer un contrat avec une maison de disques et faire un tube', il y a pas mal d'opportunités, lorsqu'on s'y prend bien, pour vivre décemment dans le domaine musical .

Composer des jingles pour spots publicitaires ne correspondait peut-être pas à vos rêves les plus fous quand vous vous êtes lancé dans le secteur de la musique, mais est-ce que vous ne préférez quand-même pas ça à être figé devant un ordinateur toute la journée ?

Nous avons effectué un sondage auprès de gens qui gagnent leur vie par le biais de la musique. Voici les conseils qu'ils donnent à qui voudrait faire de même…

Lemonade drinkers

Lemonade Drinkers

The Rotters Club/Lemonade

Soyez clair dans votre briefing !

Le client est roi : si vous voulez qu'un client devienne régulier (et ce sera le cas !), donnez-lui ce qu'il est venu obtenir ! Les clients sont bien connus pour ne pas être très clairs sur ce qu'ils veulent précisément. Ils peuvent également être réticents à vous faire part de leurs griefs… ils ne reviendront pas, c'est tout !

Ne faites pas le shadok !

Si vous voulez créer un morceau dans l'esprit d'une chanson déjà existante, essayez de ne pas coller de trop près à l'originale. Vous limiter à changer la clé du riff d'origine ne sera pas suffisant ! Ecoutez plutôt les types de sons utilisés, le tempo, la structure, le style et les vibes ! Capturez tout ça et vous y êtes !

Spots publicitaires

Si vous produisez de la musique pour des spots publicitaires, essayez de vous faire des contacts avec les agences de publicités. Ce n'est pas tout de créer le jingle de Corn Flakes : Kellogs emploie en fait une agence pour faire ce boulot à sa place. Si vous devenez le petit chouchou de l'agence, vous vous trouverez en haut de leurs listes quand il s'agira de vous présenter à d'autres clients.

www.myspace.com/therottersclub

Herman stephens

Herman Stephens

The Self/ Wavelength Studios

Faites un suivi !

Vérifiez que vos clients ont obtenu ce qu'ils désiraient ! Vous aurez parfois affaire à des gens qui n'ont encore jamais mis les pieds dans un studio d'enregistrement et qui seront excités de venir s'enregistrer et s'entendre, au point de ne plus savoir vraiment ce qu'ils veulent de cette session. Je leur demande en général de m'apporter un exemple du type de son qu'ils recherchent.

Contrôle qualité

Faites les choses bien comme il faut ! Quand vous travaillez sur vos propres morceaux, vous pouvez vous permettre d'être laxiste, que cela concerne le réglage des niveaux d'entrée ou l'élimination de la sibilance sur les parties chantées. Mais si vous êtes payé pour un taff, faites-le bien ! Vous vous rendrez compte que vos efforts payeront puisque, c'est bien connu, c'est en forgeant qu'on devient forgeron ! Et votre propre musique en bénéficiera aussi parce que le processus deviendra vite une deuxième nature.

On s'fait une bouffe

Aujourd'hui, la meilleure façon de rencontrer des clients potentiels pour le studio, c'est de sortir. Si vous êtes ingé' son ou producteur, ça signifie assister à beaucoup de concerts et faire beaucoup de connaissances en discutant avec les uns et les autres. Pour la dance music, ça veut dire passer du temps dans des clubs à brancher les DJs. Vous tomberez vite sur des gens qui cherchent un endroit ou quelqu'un pour s'occuper de leurs enregistrements.

www.myspace.com/selflondon

Steve stimpson

Steve Stimpson

DJ/Promotions Director, Power Promotions

Soyez patient !

N'allez pas signer le premier contrat qu'un distributeur que vous aurez trouvé en ligne vous proposera. Certains auront de meilleurs contacts que d'autres pour vos affaires. Certains auront l'avantage d'avoir déjà percé le marché, et d'autres pas. C'est très bien que vous ayez chargé votre musique sur une centaine de sites, mais si votre marché de prédilection ne réagit pas en votre faveur, vous allez perdre des ventes.

Créez votre propre label !

Avoir son propre label peut vous faciliter la tâche auprès de la SACEM. Ça signifie en effet que, si quelqu'un décide d'utiliser votre musique et que le délai est très court, que ce soit pour un spot publicitaire ou pour une compilation, il ne vous reste plus qu'à remplir quelques formulaires pour obtenir votre autorisation auprès de la SACEM. En d'autres mots, vous avez un pas d'avance.

Timing parfait

Tenez-vous au courant des dates importantes comme les promotions et les sorties de disques. Ce n'est pas parce que ça coûte moins cher aujourd'hui de sortir un disque qu'il ne faut pas prendre cet aspect-là au sérieux autant qu'avant. Par exemple, on conseille à nos clients de faire coïncider la promo de leur disque avec sa sortie afin d'éviter le téléchargement illégal, et de sortir le disque aux alentours du jour de paye national, parce que c'est quand les salaires tombent que les gens achètent !

www.myspace.com/stevestimpy

Jon carter

Jon Carter

DJ/producteur /musicien dans un groupe

Recrutez/ Bossez avec la bonne personne !

Assurez-vous que votre comptable connaît le domaine de la musique ! En théorie, les règles sont les mêmes quelle que soit votre activité professionnelle, mais ça peut franchement aider de confier vos affaires à quelqu'un qui en comprend les nuances, qui sait comment les impôts sur le revenu fonctionnent pour les activités liées à la musique, et qui est aussi bien renseigné sur les éventuelles complications.

Lisez votre contrat en entier !

Vous voyez les petites étoiles en bas des contrats qui vous font payer le double ? Bref, ne signez jamais un contrat sans l'avoir fait vérifier au préalable ! Attention, ça ne veut pas dire que vous devez employer un avocat pour scruter chaque détail de chaque contrat que vous obtiendrez (surtout si c'est juste l'affaire d'une seule piste destinée à n'être jouée qu'une seule fois à la radio). Mais tant que vous n'en avez pas l'habitude et n'êtes pas sûr de ce qu'il est vraiment important de vérifier, faites appel à un professionnel, ou quelqu'un qui s'y connaît en la matière !

Faites publier !

Si vous créez beaucoup de musique sur quelque support que ce soit, trouvez-vous un label d'édition ! Il prendra sa part, bien sûr, mais un label d'édition ne gagne du fric que si vous en gagnez vous-même. Ce sera du coup dans son intérêt de vous faire gagner le plus d'argent possible. Et si c'est un bon label, il aura les contacts requis pour arriver à ses fins et donc aux vôtres !

http://www.myspace.com/joncarterofficial

Aaron gilbert

Aaron Gilbert

Cicada/Flicker Music

Publiez vos éloges noir sur blanc !

Procurez-vous des références et des recommandations ! Ça ne suffit pas de satisfaire pleinement vos clients, il faut qu'ils couchent leur satisfaction par écrit pour que vous puissiez faire votre propre pub. Créez-vous un site web et affichez vos recommandations en ligne ! Ça aura le double avantage de faire très pro et de vous recommander auprès de clients potentiels grâce à la meilleure forme de pub qu'il soit : le bouche à oreille… version web.

Pimentez par la variété !

Faites preuve de polyvalence ! Je joue dans un groupe et je pars en tournée, je crée des morceaux de dance que je commercialise, je fais des remix, je fais partie d'une compagnie, Flicker Music, qui produit une variété de produits musicaux depuis la musique de scène et les morceaux qui reprennent l'esprit d'une chanson déjà existante jusqu'aux reproductions de samples pour le hit parade, et ce pour éviter aux artistes de payer des droits d'auteurs.

www.flickermusic.co.uk

Pour plus de conseils sur comment se faire de l'argent avec la musique, jetez un œil à l'édition de juin de Computer Music (CM139) en vente actuellement !

-


Vous avez aimé ? Alors essayez :

BLOG : Comment les groupes peuvent-ils générer plus de fric de leur musique ?

10 conseils de survie dans le monde de la musique

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite !

La newsletter gratuite de MusicRadar vous permet de lire les articles les plus importants de la semaine concernant artistes et produits et vous donne également accès à nos leçons particulières et à nos tests exclusifs. Inscrivez-vous ici !

Suivre MusicRadar sur Twitter

Accédez à des infos et bonus exclusifs et chattez avec l'équipe. Ça commence ici !

Vous Aimerez Aussi:


Laisser un commentaire Facebook