Comment jouer de la guitare dans le style de Stevie Wonder

Intégrez une dose de reggae dans vos compos

Nous nous intéressons dans ce tutoriel à l'influence du reggae sur la pop music. La fin des années 70 et le début des années 80 ont été témoins du grand succès que la fusion du punk et du reggae ont valu aux groupes The Clash et The Police, tandis que Stevie Wonder, récompensé par plusieurs disques de platine, imprégnait ses chansons d'une vibe reggae très distincte.

Nous étudierons ici la manière dont Stevie aborde le style reggae. De son vrai nom Stevland Morris, c'est sous celui de 'Little Stevie Wonder' qu'il connaît la célébrité à l'époque où il est encore un artiste débutant signé par l'illustre Motown.

À vingt et quelques années, il débute une carrière solo glorieuse, accumulant les albums classiques dans les années 70 et 80. Les grooves reggae de Sir Duke, Boogie On Reggae Woman et Master Blaster, très distincts, sont d'une contagion impérieuse.

En écoutant la chanson que nous avons choisie ce mois-ci, vous vous apercevrez que le 'skank' principal que l'on entend sur les deuxième et quatrième mesures est suivi par un coup vers le haut, ce qui donne une section de guitare rythmique dynamique d'une grande présence que complète un groove de batterie de style 'Steppers'. La guitare skank est doublée d'un Clavinet, un type de clavier que Stevie Wonder affectionne particulièrement (pensez Superstition).

La seconde guitare joue un "rake", une manière d'arpéger les cordes d'un coup de médiator vers le bas ou vers le haut, pour accompagner le skank. C'est une technique très efficace quand elle est bien réalisée. Ceux d'entre vous qui ont pratiqué le sweeping noteront que le "rake" est très similaire. Si vous souhaitez appliquer cette technique au reggae, combinez-la avec la technique palm mute afin que chaque note d'arpège bénéficie d'un caractère percussif et staccato.

Pour jouer les arpèges rapides de la première partie de ce morceau, il vous faudra d'abord vous habituer à balayer votre médiator sur une forme d'accords. La séparation des notes sera mieux perçue si vous l'accompagnez d'un palm mute léger que l'on coordonnera avec l'accompagnement.

Un métronome s'avérera utile pour vous aider à gérer votre timing. Placez maintenant votre médiator sur la quatrième corde et sweepez vers le bas jusqu'à la seconde corde afin de produire un "rake" de trois notes. La dernière note des trois doit coïncider avec le beat. Répétez le mouvement autant de fois que nécessaire jusqu'à ce que l'exercice devienne aisé et que le timing soit parfait.

En fin de sweeping, la dernière étape consistera à donner un coup vers le haut à la première corde. Une fois que vous maîtriserez cet exercice sur le premier accord, entraînez-vous de la même façon pour les autres.

Il y a un autre élément que Stevie aime inclure dans ses arrangements : un phrasé lead joué à l'unisson. Dans ces parties, tous les instruments mélodiques jouent le riff. Le morceau sur lequel nous travaillons aujourd'hui comprend des lignes composées de la gamme pentatonique mineure de Ré. Fun à jouer et géniales à écouter.

Les transcriptions ci-dessous montrent l'emplacement des doigts pour les accords skank et la technique "rake". Ils ne figurent pas sur la piste d'accompagnement afin de vous permettre de les jouer vous-même. Nous tenons à remercier Darren Williams, Curtis Ruiz et Charlie Rinks pour l'aide qu'il nous ont apportée dans le cadre des enregistrements.


Audio

Version complète

Piste d'accompagnement

Le reggae style Stevie Wonder - les arpèges "rake"

[Intro - Mesures 1-4] La batterie joue seule durant quatre mesures sur l'intro.

[Couplet - Mesures 5-12] C'est la partie "rake". Palm mutez les cordes puis sweepez-les avec votre médiator afin d'obtenir un arpège rapide. Donnez ensuite un coup vers le haut sur la première corde. Le style de picking est le même pour tous les accords, et si le premier vous demande de lui consacrer un peu de temps, les suivants s'avéreront bien plus faciles une fois la technique assimilée.

[Refrain - Mesures 13-17] Dans cette section, les arpèges "rake" sont joués de la même manière, mais on remonte ensuite pour revenir sur la note de départ. On garde la croche pointée ici comme figure rythmique de référence. La fin de chaque section de mesures à quatre temps se termine par une mélodie sur la pentatonique. N'oubliez pas d'ajouter glissés et accents pour donner plus de pêche à votre jeu.

[Riff à l'unisson - Mesures 21-24] Certaines transitions de ce riff sur la pentatonique ne sont pas aisées. Les placements de doigts suggérés par la tablature sont destinés à vous simplifier le travail. Toutes les notes sont jouées avec le médiator : commencez donc à la vitesse de croisière puis accélérez le rythme.

Le reggae style Stevie Wonder - le skank

[Couplet 2 - Mesures 25-32] Dans la section skank, jouez les accords en staccato en atténuant la pression de votre main sur les frettes au moment où votre médiator frappent les cordes. La tradition reggae veut que les accords soient frettés sur les trois cordes aiguës et jouées avec un coup vers le bas rapidement suivi d'un coup vers le haut.

[Refrain 2 - Mesures 33-40] Toutes les quatre mesures, le jeu rythmique skank laisse la place au jeu à l'unisson. La mélodie est la même que pour le refrain de la section précédente.

[Riff à l'unisson - Mesures 41-44] Rejouez le premier riff. Si cela vous paraît facile, enregistrez-vous et écoutez le résultat pour voir si le groove de vos subdivisions rythmiques déchire vraiment !


Laisser un commentaire Facebook