50 formes d'accords à connaître absolument

Pour ne plus vous contenter que des accords de base

Pour ce tuto, nous allons uniquement nous pencher sur les accords et les possibilités qu'ils offrent aux guitaristes. Les pages suivantes se présentent comme une collection d'accords et de doigtés. Pour commencer, nous avons voulu proposer des accords simples comme les accords de trois notes (triades) et les accords de puissance ('powerchords' en anglais) pour ensuite passer à des constructions plus difficiles avec des accords complexes et des accords altérés.

Lorsque l'on parle d'accord, on emploie souvent le terme voicing. C'est une expression qui indique simplement combien de notes composent un accord et où ces notes sont placées. Par exemple, un accord en La majeur est construit avec les notes La, Do# et Mi. Un guitariste pourra décider comment jouer (disposer) cet accord sur le manche de sa guitare. Les notes peuvent être répétées et placées dans un ordre différent afin de créer de nouveaux sons.

Beaucoup de ces exemples ont une couleur bien singulière, raison pour laquelle il sera intéressant de les apprendre afin de les inclure dans votre jeu. Nous avons fait le lien entre chaque accord avec les groupes ou chansons qui les utilisent, ceci afin de vous aider à mettre l'accord et le son en contexte.

Nous nous baserons sur la notation qui est utilisée dans les pays anglo-saxons. Cette notation reprend les sept lettres de l'alphabet pour indiquer le nom des notes et des accords. Pour vous aider à démarrer, vous trouverez ci-dessous une liste qui indique la notation anglo-saxonne avec son équivalent en notation française:

A = La, B = Si, C = Do, D = Ré, E = Mi, F = Fa et G = Sol.

Les différents types d'accords

Nous avons divisé les types d'accords dans l'ordre suivant: accords de trois notes, accords suspendus, accords de trois notes avec note ajoutée, accords de septième, accords de neuvième, accords de onzième, accords de treizième, accords altérés et Slash chords. Chaque accord est présenté sur partition et tablature afin que vous puissiez mémoriser la structure et expérimenter vos propres arrangements.

Beaucoup des exemples proposés sont créés à partir de l'harmonisation de la gamme majeure en empilant les tierces. Prenons l'exemple de la gamme de C majeur (C, D, E, F, G, A, B, C). Si l'on empile les tierces à partir du C majeur on obtient Do, Mi et Sol soit une triade de C majeur. On peut continuer ainsi en ajoutant le B (septième majeure), le D (9ème) jusqu'au A (13ème). En débutant par un Ré on obtient alors un accord en Ré mineur (Ré Fa La) et ainsi de suite.

La notation anglaise propose le terme slash chord, il faut garder à l'esprit que la première lettre d'un 'slash chord' est une triade (accord de trois notes) et que la seconde lettre est une note de basse. Ainsi l'accord de notation anglaise A/B serait une triade en La majeur (La Do# Mi) avec un Si comme note de basse. Cet article traite également des accords de dominante altérés. Ces derniers sont construits sur le schéma suivant : fondamentale, tierce majeure et septième mineure.

On peut ajouter à ces trois accords classiques de septième de dominante, une altération de la neuvième et de la quinte, soit b9, #9, b5 et #5

Pour commencer: les accords à deux sons

Liens rapides :

1. Intro
2. Les accords à deux sons
3. Les triades
4. Les accords suspendus
5. Les triades avec extensions (les accords Add)
6. Les accords 7ème
7. Les accords 9ème
8. Les accords 11ème
9. Les accords 13ème
10. Les accords 6/9
11. Les accords de dominante altérés
12. Les accords Slash
13. Les autres accords

Les accords à deux sons

Écoutez : exemples 1-5

EXEMPLE 1A ET 1B: L'accord de puissance avec ajout d'une sixte

Commençons avec un accord de deux notes ! On viendra à des choses plus avancées et plus difficiles un peu plus tard, c'est promis ! En combinant la quinte avec la tonique vous obtenez le sacro-saint powerchord. Beaucoup de groupes dans des styles complètement différents ont utilisé l'accord de puissance pour un super résultat. Vous pouvez créer des motifs rythmiques blues/rock traditionnels en alternant la quinte et la sixte (pensez à Status Quo). Cet exemple est typique des groupes de Classic Rock comme AC/DC.

À suivre : Les triades

Liens rapides :

1. Intro
2. Les accords à deux sons
3. Les triades
4. Les accords suspendus
5. Les triades avec extensions (les accords Add)
6. Les accords 7ème
7. Les accords 9ème
8. Les accords 11ème
9. Les accords 13ème
10. Les accords 6/9
11. Les accords de dominante altérés
12. Les accords Slash
13. Les autres accords

Les triades

Écoutez : exemples 1-5

EXEMPLE 2: Les triades majeures et mineures dans le style d'Eric Johnson

Les triades majeures et mineures sont des accords composés de trois notes comme nous le suggère le préfixe 'tri' dans son nom. En étant imaginatif, il est alors possible de donner d'autres couleurs à ce type d'accord. Pour créer un voicing dans le style d'Eric Johnson, il faudra simplement jouer la tierce de l'accord à l'octave supérieure. Ainsi, au lieu d'avoir la tierce au milieu de l'accord, elle est maintenant la note "mélodique" à la pointe de l'accord.


EXEMPLE 3 : la triade augmentée façon Chuck Berry et autres

La triade augmentée suit la même formule que la triade majeure, mais la quinte est haussée d'un dièse (fondamentale, 3, #5). L'accord augmenté crée une dissonance qui marque davantage la résolution dans une cadence V-I. Chuck Berry utilise cette triade augmenté au début du titre No Particular Place To Go. On retrouve le même procédé sur I Can Help de Billy Swan et sur You Are The Sunshine Of My Life de Stevie Wonder.


EXEMPLE 4 : L'accord de septième diminué (Diminished 7)

L'accord de septième diminué (Dim7) a des qualités démoniaques qui éveillent notre écoute, rappelez-vous de la chanson Ghost Town des Specials. Cet accord est composé de trois tierces mineures, vous pouvez donc choisir le doigté qui vous convient et déplacer l'accord par intervalle de trois frettes.

À suivre : les accords suspendus

Les accords suspendus

Écoutez : exemples 1-5

EXEMPLE 5 : Le Dsus2 dans le style de Tom Morello

Si l'on enlève la tierce d'une triade majeure ou mineure pour la remplacer par une seconde ou une quarte, on obtient un accord suspendu. L'accord en Résus2 (Dsus2) sonne très bien avec une distorsion, accordez la sixième corde un ton en dessous en D et vous aurez l'énorme son des six cordes du Dsus2. Cet exemple est utilisé par des groupes comme King's X (Ty Tabor) et Rage Against The Machine (Tom Morello).

EXEMPLE 6 : Le Csus4 façon Steve Vai

Écoutez : exemples 6-10

En reprenant le même procédé que l'exemple précédent, nous avons ici un doigté d'accord sus4 utilisé par Steve Vai dans l'intro de Yankee Rose.

À suivre : les triades avec extensions (les accords Add)

Les triades avec extensions (Add chords)

Écoutez : exemples 6-10

EXEMPLE 7: L'accord mineur avec 9ème ajoutée (Minor add9) utilisé par Metallica et Andy Summers

Vous pouvez ajouter des intervalles aux triades majeures ou mineures pour créer ce que l'on appelle un accord Add. Commençons par ajouter une neuvième majeure à une triade. Des groupes comme Metallica sont friands de cet accord pour les sections les plus douces de leur répertoire. Andy Summers aime également beaucoup cet accord, vous pouvez l'entendre dans plusieurs des hits de Police.


EXEMPLE 8 : L'accord add9 dans le style d'Hendrix

Jimi jouait souvent certaines cordes à vide pour embellir ses accords. Nous jouons dans cet exemple un Sol à l'unisson (avec la 5ème frette de la 4ème corde et la 3ème corde jouée à vide) pour créer une belle sonorité. Jouer le Sol de la corde de Mi avec votre pouce comme le faisait Jimi. Vous pouvez garder cette combinaison et vous déplacer sur la 1ère, 3ème, 6ème et 8ème frette, avec la corde de G à vide qui résonne comme un bourdon.


EXAMPLE 9 : L'add11 dans le style de Joe Satriani

Si vous ajoutez une quarte à une triade majeure, celle-ci entre en conflit avec la tierce, car elles ne sont séparées que d'une seconde mineure. Vous pouvez cependant tourner cela à votre avantage en créant de superbes sections en arpèges. Le groupe Def Leppard est fan de l'add11 tout comme Brian Adams (Run To You). Cet exemple reprend le doigté de Joe Satriani sur la chanson Always With Me, Always With You.


EXEMPLE 10 : L'add6 dans le style de SRV

Si l'on ajoute une sixte à une triade de A, on obtient un Aadd6. Dans cet exemple, un accompagnement Blues à la SRV ou Allman Brothers est créé en faisant glisser les mêmes notes de la 5ème à la 6ème frette. Cela donne un Aadd6 sur la 7ème frette et un A9 sur la 5ème frette. Plutôt cool comme enchaînement !

À suivre : Les accords 7ème

Les accords septièmes

Écoutez : exemples 11-15

EXEMPLE 11: L'accord mineur 7 façon Van Halen

Comme vous le savez, en empilant une autre tierce harmonisée à une triade majeure ou mineure, on obtient un accord de quatre notes appelé septième. Si l'on ajoute une septième mineure à une triade mineure, un accord de septième est créé. Cet exemple présente un accord inhabituel de C#m7, avec des cordes à vide et un doigté similaire à celui d'Eddie Van Halen sur le début de la chanson Panama.


EXEMPLE 12 : l'accord de septième de dominante (dom7) utilisé par Brent Mason

Si l'on ajoute une septième mineure à une triade majeure, on obtient un accord de septième de dominante. L'accord de septième de dominante standard se retrouve sur de nombreux titres. Cet exemple nous montre comment les joueurs de country comme Brent Mason reprennent l'accord dom7 dans un riff.


EXEMPLE 13 : L'accord majeur 7 dans le style de John Frusciante

Si l'on prend une triade majeure et que l'on ajoute une septième majeure, on crée un accord de septième majeure. Cet exemple utilise le même doigté que sur le classique des Red Hot Chili Peppers, Under The bridge. Vous pouvez utiliser votre pouce pour jouer la basse comme le fait John Frusciante.


EXEMPLE 14 : L'accord mineur 7b5 dans le style de Robben Ford

En bémolisant la quinte d'un accord mineur 7, nous obtenons un accord mineur 7b5. Il s'agit du 7ème degré de la gamme harmonisée, mais l'on peut également s'en servir comme d'un excellent accord de substitution. Des guitaristes comme Robben Ford utilisent cet accord mineur 7b5 pour créer un accord 9ème de dominante en le jouant à partir de la tierce d'un accord de dominante. Dans cet exemple, nous vous proposons de retrouver trois différents doigtés du Bm7b5 avec un Sol comme basse de l'accord. Nous obtenons ainsi un G9.


EXAMPLE 15 : Accord de 7e de dominante sus 4 dans le style des Beatles

On peut enlever la tierce d'un accord de septième de dominante et la remplacer par une quarte. On crée ainsi un accord 7sus4. Les fans des Beatles le reconnaitront, on le trouve partout dans la pop actuelle.


EXEMPLE 16 : L'accord mineur/majeur 7 dans le style de Led Zeppelin

Écoutez : exemples 16-20

L'accord de septième mineure/majeure est un peu lugubre lorsqu'il est joué seul. Il est toutefois très populaire dans les compositions, notamment à travers la technique qui consiste à utiliser un m/Maj 7 avec une ligne de basse descendante pour un accord mineur. Plusieurs chansons de légende comme Stairway To Heaven, Something et Michelle reprennent ce concept.

À suivre : Les accords 9ème

Liens rapides :

1. Intro
2. Les accords à deux sons
3. Les triades
4. Les accords suspendus
5. Les triades avec extensions (les accords Add)
6. Les accords 7ème
7. Les accords 9ème
8. Les accords 11ème
9. Les accords 13ème
10. Les accords 6/9
11. Les accords de dominante altérés
12. Les accords Slash
13. Les autres accords

Les accords 9ème

Écoutez : exemples 16-20

EXEMPLE 17: mineur/majeur 9 - L'accord de James Bond !

Si vous ajoutez une 9ème majeure au m/maj 7, vous pouvez alors imiter l'accord de fin d'un célèbre film d'espionnage britannique. Les cordes à vides donnent encore plus de saveurs à cet accord, un peu comme pour un certain cocktail Vodka-Martini qui doit être "mélangé au shaker et non à la cuillère".


EXEMPLE 18b : l'accord mineur 9 façon George Benson

Cet exemple propose deux excellents doigtés pour l'accord Am9. La disposition de l'accord se base sur deux intervalles de quinte séparés par une seconde mineure. En déplaçant ce schéma sur la 8ème frette on obtient un accord de mineure 13 (sans tierce). Les musiciens de jazz comme George Benson adorent ce son.


EXEMPLE 19 : L'accord majeur 9, l'un des favoris des Smiths

L'accord majeur 9 donne un son calme et serein. Le guitariste des Smith Johnny Marr utilisait souvent des accords avec des notes ajoutées et le majeur 9 était l'un de ses préférés.

EXEMPLE 20 : L'accord majeur 9 dans le style de Steve Vai

Cet exemple propose le doigté de Steve Vai sur l'accord majeur 9. Plusieurs titres des albums Flexible et Passion And Warfare reprennent ces positions. Jetez un œil sur les doigtés proposés dans la tablature, car cet accord nécessitera d'utiliser tous vos doigts, sans oublier le barré complet.


EXEMPLE 21 : l'accord de 9ème de dominante 9, le favoris de Jimmy Nolen

Écoutez : 21-25

L'accord de 9ème de dominante est utile dans bien des styles, mais il est particulièrement apprécié dans le funk. Nous reconnaissons directement la patte du guitariste de James Brown, Jimmy Nolen. C'est aussi une bonne alternative pour remplacer des accords de dominante plus conventionnels dans les morceaux de rock.

À suivre : Les accords de 11ème

Liens rapides :

1. Intro
2. Les accords à deux sons
3. Les triades
4. Les accords suspendus
5. Les triades avec extensions (les accords Add)
6. Les accords 7ème
7. Les accords 9ème
8. Les accords 11ème
9. Les accords 13ème
10. Les accords 6/9
11. Les accords de dominante altérés
12. Les accords Slash
13. Les autres accords

Les accords de 11ème

Écoutez : exemple 21-25

EXEMPLE 22 : L'accord mineur 11 dans le style pop

Ce doigté pour l'accord mineur 11 est le même que celui utilisé pour le titre Walking On The Moon de Police et Venus de Bananarama.

EXEMPLE 23 : L'accord de dominante 9#11

Dominic Miller raffole de la sonorité de l'accord 9#11 (4ème mode mineur mélodique, lydien dominant); il l'a utilisé dans beaucoup d'arrangements pour Sting. Si vous réglez judicieusement le delay et le chorus, vous pouvez créer de magnifiques paysages sonores avec cet accord.

EXEMPLE 24 : L'accord 11ème de dominante comme le jouait EVH

Utiliser des cordes à vide permet de créer de belles sonorités qui seraient sans cela difficiles voire impossibles à jouer avec des doigtés traditionnels. Le seul inconvénient est que ces configurations ont leur propre spécificité mélodique, mais vous pouvez toujours avoir recours à un capo pour les jouer dans d'autres tonalités. Voici un accord de F#dom11 dans le style Van Halen.

EXEMPLE 25 : L'accord majeur 7#11 façon EVH

En déplaçant l'exemple précédent une frette plus bas, vous pouvez créer l'accord Fmaj7#11. Déplacez-le plus bas encore en Mi majeur pour obtenir une belle sonorité espagnole !

EXEMPLE 26: Am11

Écoutez : 26-30

On retrouve ici un joli voicing du Am11. Il fonctionne très bien en son clair comme en son saturé. Vous pouvez varier la partie supérieure de l'accord en changeant la note de basse pour créer de nouveaux accords. Nous vous présentons différentes possibilités dans les exemples qui suivent.

EXEMPLE 27: Ab maj7#11

Si la note de basse est abaissée d'un demi-ton, alors vous obtenez un accord maj7#11.

EXEMPLE 28: Gsus4

Si la note de basse est abaissée d'un autre demi-ton, alors on retrouve l'accord Gsus4.

EXEMPLE 29 : Csus2

Si la note de basse est changée pour un Do, on obtient alors un Csus2. Cette disposition d'accord est très prisée des groupes de pop et de punk.

EXEMPLE 30 : Em11 dans le style de Vai !

On peut aussi recycler le doigté utilisé dans l'exemple 20 pour un accord major 9 dans le style de Vai. Si l'on joue cet accord avec un barré de l'index sur la seconde frette et qu'on laisse la sixième corde à vide, on obtient alors un superbe accord mineur 11.

À suivre : Les accords 13ème

Les accords de 13ème

Écoutez : exemples 31-35

EXEMPLE 31: Gm13 façon Pink Floyd !

Voici l'accord qui a été utilisé sur l'un des plus grands titres de Pink Floyd. L'extension des doigts pour jouer le G est assez importante, mais cela en vaut vraiment la peine. La partition originale ne proposait pas ce G joué dans les graves, mais cela permet de mieux comprendre la façon dont se construit cet accord.

EXEMPLE 32 : L'accord 13ème de dominante

Cet accord propose un son jazz sophistiqué et a fière allure dans l'intro d'un morceau de blues.

EXEMPLE 33: L'accord majeur 13 dans le style de SRV

SRV utilise cet accord sur sa chanson Lenny. Tout est dans l'accord, alors faites bien raisonner ce E de basse !

À suivre : Les accords 6/9

Les accords 6/9

Écoutez : exemples 31-35

EXEMPLE 34 : C6/9 façon Bossa-nova

L'accord 6/9 est un très bon choix pour les accompagnements de bossa-nova. Il reprend le même doigté, qu'il soit joué avec sa basse sur la sixième ou la cinquième corde.

À suivre : Les accords de dominante altérés

Les accords de dominante altérés

Écoutez : exemples 31-35

EXEMPLE 35 : L'accord 7b9 à la manière des Beatles

Vous pouvez entendre l'accord 7b9 virevolter sur la chanson I Want You sur l'album Abbey Road des Beatles, et aussi sur Nature Boy de George Benson.

EXEMPLE 36 : L'accord 7#9 : Hendrix, Cream et Chris Rea

Écoutez : exemples 36-40

L'accord 7#9 a été introduit dans le monde du rock par des musiciens comme Hendrix et il prend toute son ampleur lorsqu'on enclenche l'overdrive. Vous pouvez aussi l'entendre dans des centaines de titres jazz et c'est le troisième accord de la chanson On The Beach de Chris Rea. Enfin, c'est également lui que l'on retrouve dans l'enchainement au début d' I Feel Free du groupe Cream.

EXEMPLE 37 : Le 7#9 comme le joue The Average White Band

L'accord 7#9 est tout aussi parfait pour le funk, comme on peut s'en apercevoir sur la chanson Pick Up The Pieces avec le guitariste hors pair Hamish Stuart.

EXEMPLE 38 : L'enchaînement 7#9 à 7b9 façon Pink Floyd

Le claviériste Richard Wright du groupe Pink Floyd a dit qu'il s'était inspiré d'un album de Miles Davis pour cet enchaînement d'accords. Cela marche à la perfection sur la chanson Breathe.

EXEMPLE 39 : L'accord 7#9#5 comme le jouait SRV

Stevie utilise cet accord sur l'intro de Couldn't Stand The Weather avant d'enchaîner avec le riff principal.

À suivre : Les accords Slash

Les accords Slash

Écoutez : exemples 36-40

EXEMPLE 40: D/F#, premier renversement sur la fin d'un blues

Quand la note de basse d'un slash chord est dans la triade, on parle alors de renversement d'accord. Cette outro blues utilise un accord de D dans son premier renversement afin de créer un enchaînement fluide à la basse. Vous pouvez essayer des tas de configurations avec les slash chords simplement en changeant la note de basse des accords que vous aimez jouer. N'hésitez pas à étoffer votre répertoire.

EXEMPLE 41: D/A façon Brian May

Écoutez : exemples 41-45

C'est l'accord classique de Brian May que l'on peut retrouver sur des chansons comme Hammer To Fall et We Will Rock You. L'enchaînement entre l'accord ouvert de A et D/A est facile, et le son produit est tout simplement fantastique.

EXEMPLE 42 : Variations sur l'accord D/A à la Paul Kossoff

Cet accord qui utilise des cordes à vide est une légère variation de l'exemple précédent. Il est en fait construit comme un 13sus4 et le doigté proposé est le même que pour le célèbre riff de Paul Kossoff sur l'intro de la chanson All Right Now. Essayez cette configuration avec un A ou un E pour la basse, vous explorerez alors les territoires sonores de James Taylor.

EXEMPLE 43 : L'accord E/A comme le jouait Randy Rhoads

Et voici un bon plan pour lier les accords présentés dans l'exemple 41 avec un powerchord de A5 qui utilise la corde à vide.

EXEMPLE 44 : L'accord E/D dans le style de Nuno

On reprend ici l'accord lydien utilisé par Nuno dans l'intro de Whole Hearted d'Extreme. Vous pouvez déplacer cet accord en laissant sonner la corde de D à vide pour basculer dans d'autres tonalités sans la moindre difficulté. C'était aussi l'un des préférés de Wishbone Ash.

EXEMPLE 45 : B/A joué par Satriani

Cet exemple reprend un concept similaire à l'exemple précédent et rappelle les accords classiques en mode lydien qui pullulent au début de la chanson Flying In A Blue Dream de Satriani.

EXEMPLE 46: Les accords C/D dans le style funk

Écoutez : exemples 46-50

Cet accord vous permet d'accéder facilement au son du dom9sus4, il sert comme base à une myriade d'intros funk comme Street Life, le thème Starky et Hutch et bien d'autres hits pop/funk. Il marche aussi bien qu'un coup de baguette magique (en utilisant juste un doigt) et fait des merveilles quand vous vous baladez sur le manche.

EXEMPLE 47 : G/E, A/E et B/E

Ils ont tous été sublimés par Pete Townshend, variez les configurations et laissez ronronner les cordes à vide, vous obtiendrez de magnifiques sonorités. Pete reprend ce procédé pour créer les accords étincelants de I Can See For Miles (essayez également de faire sonner d'autres accords avec la corde de A en bourdon).

EXEMPLE 48: L'accord majeur E/C7#5

L'accord maj7#5 est le troisième accord de la gamme mélodique en mode mineur. Cet accord a un caractère mystérieux et il est souvent utilisé dans les films policiers.

À suivre : Les autres accords

Les autres accords

Écoutez : exemples 46-50

EXEMPLE 49 : L'accord joué avec les harmoniques naturelles

Voici le son phénoménal de l'accord utilisé par Steve Vai dans le titre Sister. Joué avec des harmoniques il fonctionne comme un accord Cmaj9.

EXEMPLE 50 : L'accord en demi-ton

On le retrouve dans la chanson Bodhisattva de Steely Dan. Vous pouvez utiliser les deux mains pour jouer cet accord qui descend en suivant des demi-tons. Un certain temps vous sera nécessaire avant de maitriser le tout et vous aurez besoin d'utiliser petit doigt de votre main droite (si vous êtes droitier) pour égrener les cordes.

Vous Aimerez Aussi:

Autour du web:


Laisser un commentaire Facebook