Les 5 conseils de Mikkey Dee pour un solo de batterie réussi

Le batteur de Motörhead en prof perso !

Mikkey Dee est le batteur de Motörhead depuis 1992. Ses solos sont devenus le pilier des puissantes performances live du groupe. Il partage avec nous ses conseils pour un solo réussi.

1. Cherchez à comprendre votre public

"Pensez un peu à votre public. Vous avez les filles dans la foule : elles ont besoin de sentir le rythme et taper du pied. Et puis, 'y a les musiciens : il faut leur donner quelques trucs. Mais, l'auditeur moyen ne joue pas de batterie, il vient seulement voir un bon spectacle."

2. C'est pas une carte qu'il vous faut, c'est une boussole

"Les impros, ce n'est que 5% de mes solos. Leur structure principale est la même que quand j'ai commencé mais, j'ai ajouté des trucs par ci par là. Je m'entraîne pas mal en général au moment des balances. Je suis toujours le premier sur scène. J'ai un heure ou deux où je peux m'entraîner avant que Lemmy et Phil n'arrivent. Je m'échauffe et je réfléchis à ce que je pourrais faire."

3. Évitez les clichés

"Je ne crois pas être très bon pour les solos mais je sais comment divertir une foule avec ma batterie sans finir par lasser. Je ne fait pas des solos qui alterne coups de pieds dans la grosse caisse et claquements de mains. Je ne peux pas voir ce genre de conneries ! Quand c'est comme ça, il est vraiment temps d'aller vous chercher une bière !"

4. Ménagez-vous

"Ce n'est pas seulement une question de technique. J'aime que mes solos épousent le morceau. Je commence au milieu, puis je fais un solo et retour sur le morceau, puis je termine. Si vous voyez des mecs faire des trucs trop long alors, c'est le moment de partir se chercher une bière encore une fois et je serai de la partie ! C'est bien pour certains genres de musique mais, pas pour Motörhead. Ceci dit, il ne faut pas être con non plus et faire un truc trop rapide. Ce n'est pas bon ! Un solo de batterie nécessite de faire monter la pression et pas l'inverse."

5. Ne vous éternisez pas

"La limite temporelle, c'est environ 2 minutes. Pour moi, c'est quatre. C'est un peu long mais, si j'essayais de le raccourcir, je passerais sur la technique et les transitions et ça manquerait de continuité. Ça sonnerait mal. Quand je suis particulièrement en forme, mes solos rallongent parce que parfois je ne peut m'empêcher de me perdre dans un truc technique parce que c'est trop bon à jouer !


Laisser un commentaire Facebook