Yamaha MOXF6

Un synthé MOX remanié peut-il rester dans la course ?

La gamme MOTIF de Yamaha est maintenant produite dans ses différentes déclinaisons depuis bientôt 13 ans. Ses caractéristiques ont été continuellement enrichies et améliorées et n'ont en rien terni la réputation de la gamme en matière de sons, de polyvalence et de fidélité. Les derniers synthés Motif en date à avoir été lancés sont les MOXF6 et F8. Ces derniers sont fidèles à la tradition et reprennent les sons et les spécificités du modèle phare, le Motif XF à des prix plus accessibles.

À première vue, il est difficile de faire la différence entre le MOXF6 et le MOX6. Rien n'a changé sur le plan esthétique, si ce n'est les panneaux latéraux qui sont désormais de couleur rouge/bronze ce qui rappelle le Korg Karma. L'autre différence notable se situe sur le dessous, ou l'on trouve un slot permettant de brancher une carte d'extension.

"La qualité de fabrication est globalement solide bien qu'elle offre une sensation un peu trop plastique. Quoi qu'il en soit, nous n'aurions aucune réserve à utiliser le MOXF6 sur scène régulièrement"

La qualité de fabrication est globalement solide bien qu'elle offre une sensation un peu trop plastique. Quoi qu'il en soit, nous n'aurions aucune réserve à utiliser le MOXF6 sur scène régulièrement s'il était accompagné d'un bon flight case. Il faut dire que son transport est facilité par un poids de seulement 7,1kg, ce qui permet de le prendre sous le bras sans trop de problèmes.

Problème d'interface

L'action du clavier de 61 notes est très sympa et offre une bonne réponse lorsque vous jouez avec des sons de piano. L'amorti au fond de la note est également bien conçu, mais, puisque cela semble être la norme aujourd'hui, n'espérez pas d'aftertouch.

La navigation dans l'interface du MOXF6 n'est pas ce qu'il y a de plus gratifiant, surtout après avoir testé les derniers FA de Roland qui possèdent l'une des interfaces les mieux conçues sur le marché actuel. L'écran du MOXF6 est à peu près semblable à celui du Yamaha EX5 que votre dévoué journaliste possédait en 1998 ! En comparaison de l'écran couleur du FA et du large écran tactile (et couleur) du Korg Krome, celui là semble un peu dépassé.

De plus, étant donné qu'il s'agit d'un écran monochrome, il est difficile de déterminer les différentes zones qui sont affichées. Les paramètres affichés, trop nombreux, rendent la programmation assez fatiguante. Ce sentiment est renforcé par le nombre de boutons à presser lorsque vous éditez, et les boutons chiffrés sur le panneau de contrôles peuvent devenir un peu assommants à la longue.

Tout comme le MOX6, le MOXF6 offre 8 potentiomètres dont l'action s'effectue en temps réel pour contrôler 32 paramètres sonores (filtres variés, portamento, enveloppes ADSR, panorama, égalisation, volume des effets ou encore arpégiateur). Ces potentiomètres peuvent aussi être assignés à l'éditeur VST/Cubase AI (tous les deux inclus) ou pour contrôler le séquenceur.

En plus de ça, il vous est possible de presser les deux potentiomètres de contrôle pour un accès rapide au volume et aux réglages de panoramique d'une partie en mode Performance ou simplement au volume d'une partie en mode Mixing.

Malheureusement, le problème de précision lors du réglage de filtre que nous avions souligné lors du test du MOX8 est toujours présent. Nous pensons que c'est probablement dû au type de potentiomètres cliquables qui s'avèrent moins progressifs que des potentiomètres standards dotés d'une bonne course. Si vous voulez effectuer des réglages de filtres précis, il est donc essentiel d'assigner le filtre à la molette de modulation ou à une pédale de contrôle.

Des sons chauds

Le moteur de synthèse du MOXF6 est basé sur la célèbre architecture du modèle AWM2 de Yamaha (avec une articulation étendue). Chaque voix offre jusqu'à 8 éléments et la mémoire de la forme d'onde a été augmentée de 355MB (sur le MOX) à 741MB. On dispose aussi de 136 voix supplémentaires incluant un sample de qualité du célèbre piano à queue S6 de Yamaha.

La polyphonie a également été doublée à 128 notes et la mémoire de la forme d'onde du célèbre MOTIF XF est maintenant à bord ce qui est fantastique. La palette et la qualité des sons, des presets et des arpèges sont à la pointe et le MOXF fait vraiment la différence par rapport à ses rivaux en termes de chaleur et de naturel.

"Si vous cherchez des pads chauds, des leads tranchants, des basses profondes et des patches funky le MOXF compte parmi ce qui se fait de mieux."

Rappelez-vous qu'il n'y a pas de moteur virtuel analogique ici bien que les sons de synthé aient une présence et une sensation très analogiques. Comparer un patch polyphonique avec forme d'onde en dents de scie avec un Alesis Andromeda analogique achèvera de vous convaincre. La proximité sonore est tout simplement bluffante. Si vous cherchez des pads chauds, des leads tranchants, des basses profondes et des patches funky le MOXF compte parmi ce qui se fait de mieux.

Les enveloppes sont puissantes, la qualité des effets intégrés est très bonne et il y a aussi trois switches bien pratiques de bypass de la section d'effet. Ajoutez à cela deux switches assignables qui, par défaut, gèrent les modalités de l'articulation (comme la fonction mute, les harmoniques et les slides).

Les sons d'instruments électriques et acoustiques sont également une force du moteur de synthèse du Motif. Ils incluent des sons réalistes et expressifs de cordes et de cuivres, des émulations très authentiques de Rhodes et de Wurlitzer, d'excellents sons de piano acoustiques et de super sons de guitare acoustique et électrique. Les patches de clavinet et d'orgues pourraient être plus authentiques, mais tout bien réfléchi, il y a là tous les sons de base dont vous pourriez avoir besoin.

Le MOXF a été amélioré sur les points les plus essentiels : plus de ROM, un nouvel emplacement pour carte d'extension, plus d'effets d'insert et une capacités de polyphonie doublé. De plus, le moteur AWM2, malgré son âge est toujours dans la compétition en termes de puissance et d'authenticité sonore. Avoir toute la puissance sonore du célèbre MOTIF XF à un prix réduit est super, surtout avec le séquenceur et l'enregistreur qui sont des outils redoutablement efficaces.

L'intégration du séquenceur et l'éditeur VST sont aussi des ajouts essentiels qui accélèrent considérablement les modifications. On ne regrette finalement avec le MOXF que son petit écran et son workflow peu intuitif.

MusicRadar Note

4,5 / 5 Etoiles
On aime

Très léger donc parfait pour les scènes. Toutes les formes d'ondes du Motif XF sont à bord. Carte flash en option pour ajouter des samples et des sons

On regrette

Écran monochrome. Le workflow n'est pas très intuitif.

Verdict

Les améliorations sont plus que bienvenues et le MOXF est toujours en tête de la compétition en termes de sons et de puissanc. Seule l'interface trahit son âge en comparaison de modèles comme le Krome ou le Roland FA.

Dimensions

1038 x 125 x 358

Available Outputs

2x1/4-inch jacks 6.4mm Stereo Headphone Jack MIDI out

Number of Keys

61

Available Inputs

2x1/4-inch jacks Footswitch input MIDI

Arpeggiators

Yes

Weight (kg)

7.1

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook