Steinberg Sequel 3

Steinberg dévoile la 3ème version de son séquenceur pour budgets serrés

Depuis sa sortie en 2007, Sequel n'a pas attiré l'attention de beaucoup de personnes. Steinberg a pourtant plus d'expérience que quiconque dans le développement de logiciels dédiés à la musique, alors il est surprenant que ce séquenceur au faible tarif soit si déprécié.

Avec Sequel, la firme allemande propose une offre complète pour la production en mettant en avant l'usage de boucles dans les compositions et une interface ludique. Le but de Sequel n'est pas de convertir les utilisateurs de séquenceurs plus onéreux comme Cubase, Logic ou Pro Tools, mais de rivaliser avec les autres séquenceurs d'entrée de gamme comme GarageBand.

Compte tenu des importantes mises à jour apportées au logiciel, il est temps de prendre ce petit programme un peu plus au sérieux.

Entrée de gamme

Steinberg s'est forgé une solide réputation grâce à Cubase, un des logiciels de musique les plus populaires jamais créé. Sequel est une version moins onéreuse et plus basique qui s'adresse à ceux qui débutent dans la M.A.O..

L'interface et les fonctionnalités de ce logiciel ont été conçues pour répondre aux besoins des débutants, en offrant notamment une autre approche de travail que celle de Cubase qui reste plus traditionnelle.

Ce qui est frappant est que Sequel met l'accent sur l'utilisation des boucles audio et des samples. La promesse que fait Steinberg est que vous allez pouvoir composer une chanson en quelques minutes, même si vous n'avez aucune connaissance musicale. En effet, glisser et déposer des clips de la MediaBay est un jeu d'enfant pour composer sa première chanson.

Dès l'installation, plus de 5.000 boucles et samples sont déjà inclus dans les banques du logiciel, et Steinberg en offre 500 supplémentaires après avoir enregistré Sequel en ligne. Et si jamais cela ne vous suffisait pas, des banques de sons peuvent être téléchargées à partir du site de Steinberg. Chacune de ses librairies est affichée à 24,99 €. Il y en a pour tous les goûts, de l'Électro au Reggae.

La qualité audio de Sequel est excellente grâce au moteur audio qu'utilisent Cubase et Nuendo. Les outils de Time Stretching et de Pitch Shifting sont faciles à utiliser grâce au fantastique procédé 'Élastique Pro'.

Les samples et les boucles s'appuient aussi sur les outils développés pour Cubase à l'image de la boîte à rythmes Groove Agent ONE et du sampler HALion Sonic SE. Les sons de synthés seront eux joués à partir de Prologue, un instrument virtuel très polyvalent.

Vous auriez pu vous en douter, Sequel est livré avec une quantité de plug-ins, des simples compresseurs aux égaliseurs en passant par une gamme d'effets de modulations, de delays et de réverbes.

Les guitaristes seront ravis d'apprendre que Sequel 3 est fourni avec VST Amp Rack SE, une version allégée de l'excellente émulation que l'on a pu découvrir dans Cubase 6.

Tous les instruments et effets fournis possèdent une large palette de presets largement utilisables et chacun d'eux peut être édité à souhait. Les paramètres des instruments et des effets peuvent être ajustés directement via l'inspecteur en bas de l'écran. Le gain de temps est indéniable et nous n'avons plus besoin d'ouvrir la fenêtre de chaque plug-in (même s'il est toujours possible de le faire bien évidemment).

Beat it

Sequel offre un large choix de fonctionnalités pour les nouveaux producteurs. Mais qu'en est-il pour ceux qui possèdent les versions précédentes ? Les mises jours de la version 3 ne sont certes pas révolutionnaires, mais il y a quelques changements significatifs qui méritent que l'on fasse cette mise à niveau.

Le nouvel onglet Beat est parfaitement réalisé, rassemblant tous les outils de batterie du logiciel, y compris Groove Agent ONE et le module de création de Beat pour créer ses propres patterns. Sequel offre un grand nombre de patterns préconfigurés accessibles via la MediaBay, permettant de jongler rapidement avec les boucles de batterie et les samples.

Le nouveau mode Performance est presque similaire à l'excellente piste d'arrangement que l'on retrouve dans Cubase. Elle permet de construire rapidement son morceau à partir des petites parties que l'on a créées. On définit ensuite ce que sera l'intro, les couplets, les refrains et les autres parties de la composition, puis, à l'aide d'un contrôleur MIDI, on déclenche chacun de ces éléments.

Ces arrangements peuvent être enregistrés ainsi ou simplement édités à la volée pour le mix en live. Le nouveau module Step Envelopes est aussi un très bon complément pour remanier davantage les samples ou les boucles grâce aux effets rythmiques proposés.

Le fait que Sequel supporte désormais les plug-ins VST 3 d'autres marques est une nouvelle tout aussi importante que les autres mises à jour. Les débutants pourront déjà s'éclater avec les plug-ins fournis dans le séquenceur. Mais nous n'avions pas compris pourquoi Steinberg avait bridé Sequel à ce sujet dans les précédentes versions. Il était alors difficile de recommander un séquenceur qui ne permettait pas à ses utilisateurs de recevoir d'autres instruments et effets que ceux développés par la marque.

Steinberg a bien réagi en corrigeant cette erreur évidente commise sur les deux précédentes versions, rendant le séquenceur plus polyvalent sur le long terme.

La troisième version de Sequel est clairement la plus aboutie à ce jour. L'ajout de la compatibilité des plug-ins tiers, le module de création de beats et les nombreux petits changements apportés au logiciel font de Sequel un outil bien plus facile à prendre en main et bien plus polyvalent.

La manière de travailler dans Sequel est légèrement différente de celle dans Cubase, mais les producteurs en herbe peuvent se rassurer : chaque minute passée sur ce séquenceur ne sera pas perdue s'ils souhaitent passer à l'étape supérieure par la suite.

Sequel Vs Cubase

Avec un prix de vente conseillé encore plus bas que les précédentes versions, Sequel 3 est excellemment positionné en terme de tarif sur le marché des séquenceurs d'entrée de gamme.

Il est cependant impossible d'ignorer le fait que l'un de ses principaux rivaux provient également de Steinberg ; affiché à un prix de 99,99 €, Cubase Elements 6 est à peine plus cher que Sequel.

Fatalement, le choix entre les deux logiciels viendra certainement de votre propension à vouloir travailler le plus facilement possible ou non. Steinberg tient d'ailleurs à indiquer que l'utilisation de Sequel ne requiert aucun savoir musical ni aucune expérience dans la production, alors que pour utiliser Cubase il faut déjà avoir quelques connaissances avant de pouvoir réaliser ses premières compositions.

Si Sequel fait la part belle à l'utilisation des boucles, Cubase s'adresse quant à lui aux utilisateurs qui jouent d'un instrument et qui peuvent programmer une séquence. Le gros avantage d'Elements est que si vous maîtrisez son interface, il vous sera aisé de passer à la version complète de Cubase. Malgré tout, ne vous précipitez pas dans l'achat de l'un de ces produits sans en avoir fait la comparaison.

Si vous possédez déjà une version de Sequel, la mise à jour vers la version 3 affichée à 29,99 € semble évidente, ne serait-ce que pour la compatibilité avec les plug-ins tiers. Pour les autres, Sequel reste une très bonne alternative à des logiciels du type GarageBand.

Steinberg ne s'attend pas à ce que les musiciens expérimentés passent de Cubase à Sequel, mais les débutants devraient véritablement y penser. Pour ceux qui veulent faire leurs premiers pas dans le monde du séquenceur, Sequel est une sérieuse option au prix très attractif et est pourvu d'excellentes fonctionnalités. Ajoutons son fonctionnement simple qui met la production musicale à la portée de tout le monde.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Logiciel de production conçu pour les débutants. Énormes banques de boucles, sons et samples. Compatible avec les plug-ins VST d'autres marques.

On regrette

Cubase Essentials semble être une meilleure option pour un tarif quasi similaire.

Verdict

Cette troisième version de Sequel est moins chère, dispose d'une interface ludique et d'une quantité impressionnante de fonctionnalités intéressantes.

Description

An entry-level DAW from Steinberg

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook