Nord Lead A1

Une Ferrari de la création sonore

Voilà 6 mois que nous avons testé le Lead 4, porte-drapeau de Nord. L'annonce de la sortie du Lead A1 a donc été une surprise, surtout parce qu'il est inhabituel pour une marque de sortir deux synthés à si peu de temps d'intervalle. Cependant, et bien qu'il ressemble au NL4, le A1 est vraiment différent.

Tout d'abord, le A1 est basé sut le Realtime Waveform Engine, un tout nouveau moteur de synthèse en temps réel. Ensuite, ce modèle est le remplaçant direct de la gamme Lead 2/2x déjà âgée de 17 ans. Le A1 coûte environ 300€ de moins que le NL4 ce qui en fait une bonne alternative aux petits budgets qui lorgnent sur ce dernier.

Le boitier rouge et lumineux du A1, ses potentiomètres robustes de type gomme, ses boutons en plastique résistant et ses molettes de pitchbend/modulation sont toutes de la qualité standard de chez Nord. On retrouve par ailleurs le même petit écran rouge à LED du NL4 auquel viennent s'ajouter deux petits écrans dans la section des oscillateurs. Une fois de plus, cependant, il n'y a pas de noms de patch sauf dans l'éditeur, il vous faudra donc les retenir par leurs numéros.

Comme tous les Nord, l'A1 est conçu avec la route en tête : il est très solide et peut être transporté à une main. Bien qu'il possède le même clavier 49 touches que le NL4 (et toujours pas d'aftertouch) le boitier en lui-même est un peu plus court ce qui le rend plus compact.

Un synthé simple

L'esthétique simpliste du A1 nous rappelle beaucoup la section synthé du Nord Stage 2 (la partie playback de samples en moins). L'omission la plus flagrante réside dans l'oubli d'une enveloppe de filtre dédiée. De fait, il faut à la place utiliser l'enveloppe de Modulation de manière à affecter l'enveloppe de filtre. Ajoutez à cela que l'enveloppe de l'ampli est de type ADR/ASR basique alors que l'on ne trouve que des enveloppes ADSR sur les nouveaux NL4/Lead 2X.

"L'interface est très portée sur la création sonore rapide permettant d'élaborer des sons relativement complexes"

Le point à souligner sur l'A1 c'est la section oscillateur épurée à 26 notes en polyphonie (contre 20 notes sur le NL4). Bien que cela paraisse simple en surface, l'interface est très portée sur la création sonore rapide permettant d'élaborer des sons relativement complexes (pas aussi complexes que sur le NL4).

Au cœur du A1 se trouve un oscillateur principal avec quatre formes d'onde standard. Un deuxième oscillateur caché est également exploitable avec tout un tas de nouvelles formes d'onde et 8 configurations d'oscillateurs reliés entre eux et uniques au A1.

Vous pouvez configurer l'oscillateur 1 pour utiliser les formes d'onde square/saw/triangle/sine standards, mais les les choses deviennent réellement intéressantes lorsque vous tournez le potentiomètre en dessous de l'écran Wave et que pouvez dès lors sélectionner l'un des 43 types de formes d'onde (47 formes au total contre 128 sur le NL4).

Ces dernières incluent de nombreuses formes d'ondes analogiques : des tirettes harmoniques d'orgue, des formes d'ondes de cloches et de lames, des formes d'onde numériques avec des contenus harmoniques variés, ou encore des ondes de type piano et clavier ou encore formants.

Toutes les formes d'onde ont un son précis et la qualité générale est sans aucun doute aussi bonne que sur le NL4. Il y a également assez de variations pour ravir la plupart des utilisateurs : on a été en mesure de créer des patchs au son superbe et proches de ceux du NL4.

En comparaison du NL4, il est généralement plus facile de paramétrer ou d'essayer différentes configurations d'oscillateurs sur le A1 et les junkies du preset qui sévissent en ce monde adoreront la possibilité de créer des sons complexes avec si peu d'efforts ! Cela ne prend que quelques secondes pour sélectionner la forme d'onde d'un oscillateur et sa configuration. Dès lors, vous pouvez altérer radicalement la forme d'onde (avec la bien aimée modulation de largeur d'impulsion), ajouter du bruit blanc, ou créer un patch synchronisé en utilisant le second oscillateur. Il y a aussi des configurations doubles dites 'dual configurations' pour élaborer des patchs sur plusieurs tonalités, etc.

Vous pouvez facilement mixer une forme d'onde additionnelle (sine, triangle, saw ou pulse) pouvant être utilisée comme suboscillateur ou accordée à différents pitchs harmoniques. Ajoutez à cela une modulation de l'amplitude de l'oscillateur 1 via l'oscillateur 2 et la possibilité pour les deux de faire varier la fréquence de modulation.

La seule petite mise en garde ici c'est que vous ne pouvez utiliser qu'une seule configuration d'oscillateur par programme/slot. Autrement dit, si vous voulez par exemple une configuration comprenant un second oscillateur désaccordé et un bruit blanc additionnel, vous devez superposer le programme de detuned avec le programme de bruit blanc, ce dernier via un deuxième slot.

Ceci mis à part, les newbies et les pros pourront configurer et essayer des sons complexes rapidement sans avoir à posséder une connaissance approfondie de la synthèse sonore. Sélectionnez simplement le type de Configuration et tournez le contrôle Osc pour faire varier. Oui, c'est vraiment aussi simple que ça !

En action

En termes de fonctionnalités sur un plan général, le A1 fonctionne comme le NL4, vous avez donc 4 slots à utiliser pour les programmes et les performances et vous pouvez superposer et séparer les sons facilement. De plus, chaque slot possède son propre canal MIDI et une sortie audio individuelle dédiée. Cela vous donne donc accès à 4 synthés indépendants en essence.

Vous pouvez aussi effectuer une panoramique avec les programmes directement depuis le panneau de façade. En addition, on trouve un nouveau mode Like qui vous permet temporairement de sauvegarder jusqu'à 50 variations d'un son dans la mémoire Like (super pour tester de multiples variations d'un patch). Le nouveau mode Multi Focus permet quant à lui de modifier un paramètre donné sur tous les slots simultanément ce qui s'avère très pratique.

Fort heureusement, les super modes Randomize et Mutate que l'on trouve sur le NL4 sont également présents ici et ils sont absolument fantastiques pour sortir de nouveaux patchs sans avoir à bidouiller aucun potentiomètre : un don de Dieu si vous êtes en panne d'inspiration ou que vous vous sentez paresseux !

Alors, quelle est la conclusion ? Eh bien, le A1 est un synthé solide qui permet à tous types d'utilisateurs d'obtenir des sons rapidement. C'est intuitif, et facile à programmer et il n'y a aucun reproche à faire au niveau des sons de qualité Nord (à savoir épais et précis tout en étant chauds et agréables).

De la même manière et alors que le A1 est le synthé d'entrée de gamme de chez Nord, il offre de façon surprenante quelques avantages par rapport au NL4. Pour autant, il faut également avoir ses défauts en tête, à savoir l'absence d'enveloppe de filtre dédié, l'enveloppe d'ampli limitée de type ADR/ASR, les configurations d'oscillateur moins flexibles et l'unique LFO.

Bien sûr, il fallait bien faire quelques concessions pour ramener le A1 à 300€ de moins que le Lead 4. Honnêtement, il nous serait très difficile de choisir entre l'un et l'autre si l'on ne devait se fier qu'aux sons.

Cependant, il ne fait aucun doute que le NL4 a une longueur d'avance dans ses possibilités de paramétrage/fonctionnalités avancées. Son ethos 'un potentiomètre par fonction' est de plus très attirant, surtout pour les joueurs de synthé expérimentés et les bidouilleurs en live. Ajoutez à tout cela quelques contrôles supplémentaire et le côté pratique de sa fonction contrôleur MIDI.

Quatre contre un

Le choix entre le A1 et le NL4 sera donc exclusivement dicté par l'argent et les caractéristiques requises et, bien que certains désapprouveront, nous pensons que le A1 a toute sa raison d'être en tant que produit, distillant l'essence du N4 dans un synthé fun, intuitif et addictif.

Si vous voulez un maximum de flexibilité de réglages, un ampli et des enveloppes de filtres dédiés, un morphing puissant, des configurations d'oscillateurs plus flexibles sans oublier deux oscillateurs et des arpèges rythmique plus polyvalents, alors dirigez vous sans réfléchir vers le NL4. Si vous cherchez plutôt l'essentiel du son Nord avec des effets plus polyvalents et plus facilement utilisables via une interface moins chargée, le tout pour moins d'argent, le A1 est un choix très tentant.

Cela étant dit, on espère que Clavia sortira un NL5 bientôt en incluant les meilleurs aspects du A1 et du NL4 en plus de l'aftertouch, d'une fonction d'import de samples et des LEDs de potentiomètres du NL3. Pour nous (et donc pour beaucoup) ce serait le synthé Nord ultime !

MusicRadar Note

4,5 / 5 Etoiles
On aime

Une interface claire et intuitive qui évite les maux de tête lors de la création de sons. Solide, compact et très portable. Sons larges, pleins et puissants avec des effets intégrés polyvalents

On regrette

Manque des possibilités de paramétrage plus avancées du NL4.

Verdict

Il est intuitif, sonne bien et l'utilisation des effets est meilleure que sur le Lead 4. Un super successeur du 2x.

Dimensions

864 x 94 x 272

Number of Keys

49

Weight (kg)

4.85

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.