Lennardigital Sylenth1

Nous sommes tous avides de plug-ins révolutionnaires et avant-gardistes, mais quand ils sont bien conçus, de simples synthés peuvent parfois se révéler sensationnels.

À première vue, on pourrait se dire que Le Sylenth 1 n'a vraiment pas grand-chose d'intéressant. Il s'agit encore d'un autre synthé virtuel analogique de type soustractif avec quelques oscillateurs, des filtres et une section de modulation assez basique. Nous avons vu défiler des dizaines de synthés avec des fonctionnalités similaires et beaucoup d'entre eux étaient gratuits. Vous êtes donc en droit de vous demander pourquoi vous devriez prendre la peine de vous pencher sur le bébé de la toute jeune marque LennarDigital.

La réponse devient évidente après quelques secondes de jeu à peine: le Lennardigital Sylenth1 a un son absolument incroyable, il est riche, détaillé et complet en plus de posséder une chaleur proche de l'analogique. Alors que nous constatons que la plupart des synthés que nous avons passé en revue possèdent des préréglages qui ne permettent pas de mettre en valeur les véritables capacités de l'instrument, la banque par défaut du Sylenth1 est juste sublime. Elle possède une grande variété de sons disponibles, dont certaines belles imitations de classiques comme le TB-303, l'Alpha Juno ou le MiniMoog. Même si nous n'irons jamais jusqu'à dire que ces patchs d'émulation sont d'une précision à 100%, ils sont certainement assez authentiques pour être utilisés et, surtout, ils délivrent des sons splendides.

Principales fonctionnalités

Mais plein d'autres surprises vous attendent dans le dossier de presets, notamment un excellent ensemble à cordes staccato, une basse Electro-House croustillante (malicieusement intitulée Exceeder) ainsi qu'un pad élaboré et très doux.

Cela sonne exceptionnellement bien, en plus de vous injecter une bonne dose d'inspiration. Les préréglages font aussi du très bon boulot en mettant en valeur le côté plus fonctionnel du synthé. Cet instrument ne demande qu'à être modifié, et quand vous passez le pas, les choses ne peuvent que s'améliorer. L'interface très intuitive fait du travail avec les différents patchs un vrai jeu d'enfant et aucun élément inutile ne vient polluer l'interface. Cela permet de peaufiner les préréglages existants très facilement. Le Sylenth1 sera donc un instrument idéal pour les joueurs de synthés moins expérimentés.

De la même manière que pour les préréglages, vous avez également accès à une banque pleine de patchs déjà initialisés. Ce sont des bases vierges idéales pour la programmation de vos propres sons, et c'est quand vous franchissez le cap que le Sylenth1 montre pleinement de quoi il est capable. Quatre oscillateurs sont proposés, mais seulement deux sont affichés en permanence. Bien que ce soit un peu ennuyeux, basculer sur le mode « vue oscillateur » est aussi simple que de cliquer sur le bouton A ou B, et vous pouvez au moins copier coller les paramètres de l'oscillateur.

Chaque oscillateur vous donne un choix de huit formes d'onde, mais le must réside dans la facilité de mise à l'unisson. Vous pouvez indépendamment attribuer un nombre de voix par oscillateur, à partir de zéro (c'est à dire avec l'oscillateur éteint) jusqu'à huit, et les boutons de Detune et de stéréo rendent la création de ces patches analogiques incroyables assez facile. Il n'y a pas de modulation de largeur d'impulsion, mais le manuel indique comment recréer le même effet en utilisant deux oscillateurs et une petite modulation de phase, et ce pour un résultat concluant.

En plus des oscillateurs vous trouverez un ADSR standard, puis le filtre. Chacune des parties du Sylenth1 possède en effet son propre filtre, ce qui peut être configuré pour recevoir un signal provenant des autres parties des oscillateurs. Par exemple, vous pourriez avoir le filtre de la partie A utilisé en High pass et celui de la partie B réglé pour le Low pass, et ensuite diriger le signal de sortie de ces deux ensembles d'oscillateurs vers les deux filtres. Même si cela peut sembler assez modulable, il est malheureusement impossible de router les filtres en série (correction que nous espérons voir apparaître dans une future mise à jour)

Les filtres sonnent si bien qu'ils vous rendraient quasi misanthrope ! Il ne s'agit pas exactement d'une multiplicité de modes (les low-pass, high pass et band pass sont tout ce dont vous disposez ) mais le Lennardigital Sylenth 1 inclut des options 12dB et 24dB pour chaque pass (on a également un contrôle de drive pour chaque filtre). Le panneau principal de contrôle de filtres, quant à lui, dispose d'un bouton de Cutoff pour ajuster la fréquence de coupure des deux filtres, un contrôle de résonance qui fonctionne de manière similaire, ainsi qu'un contrôle de tonalité qui est à portée de main. Enfin, un bouton WarmDrive permet d'ajouter une coloration subtile à l'effet de Drive.

Options supplémentaires

En dehors de la section d'effets, tout ce qui reste à appréhender dans le Sylenth1 sont ses options de modulation. Les sources de modulation comprennent deux enveloppes, deux LFO (Oscillateurs de basses fréquences) assignables et quatre emplacements qui peuvent être définis pour les enveloppes, les LFO ou les données du contrôleur MIDI. Chaque source de modulation a deux destinations avec un nombre de contrôles assignables, donc il y a beaucoup de possibilités de routage. Point négatif, les enveloppes et les LFO sont assez simples - être en mesure de déclencher les LFO à partir d'une ligne de code serait un bonus (encore une fois, cela ferait un bon complément pour une mise à jour,) mais au moins vous pouvez les synchroniser comme host tempo ou les laisser courir librement.

Comme vous l'avez sans doute deviné maintenant, Sylenth1 ne possède pas les fonctionnalités que vous trouverez dans des synthés plus complexes, mais c'est un instrument sur lequel nous pensons que nous reviendrons encore et encore. Ce qui lui manque en fonction, il le compense largement en puissance sonore – et dans la qualité du son. C'est tellement facile à programmer que cela peut parfois vous donner l'impression que vous trichez. Si vous avez ne serait-ce qu'un patch à moitié décent en magasin, le son sera sans aucun doute au rendez-vous. Chaque bouton enclenché produit de nouvelles atmosphères captivantes. Par ailleurs, la gamme de sons qui peuvent être créés avec ces quelques fonctionnalités est complètement délirante.

Le Lennardigital Sylenth1 est plus que recommandé à toutes les personnes qui utilisent beaucoup de sons très présents et profonds issus de synthés analogiques virtuels. Il sonne mieux que 99% de ses concurrents et, à l'écoute, il rivalise même avec le célèbre AccessVirus. Si le Sylenth1 n'a pas tout à fait le son de cet instrument incroyable, il rivalise très bien dans l'ensemble; étonnant si l'on considère le peu de puissance CPU qu'il requiert. Il est en un mot fantastique.

MusicRadar Note

5 / 5 Etoiles
On aime

Son incroyable. Pré-réglages très maniables / fantastiques et bonne section d’effets. Prix correct. Très facile à utiliser

On regrette

Pas de modulateur de largeur d’impulsion intégré. Peut-être trop simple pour certains. Pas de version mac (pour le moment)

Verdict

Sorti de nulle part, le Sylenth1 est instantanément devenu l’une de nos interfaces soigneusement rangées dans nos dossiers de plug-ins. Lenanrdigital a sûrement conçu l’un des logiciels underground incontournables de l’année

Compatible Systems

Mac PC

MIDI

No

RAM Recommended (MB)

128

Description

Virtual analogue subtractive synth

Virtual Instrument Type

Analogue-style Synth

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.