JBL 3 Series

Des enceintes de monitoring à ne pas rater

Peu de marques bénéficient de l'expérience et de la réputation que possède JBL dans le domaine des haut-parleurs, ce qui revient à dire que quand la marque décide de lancer une nouvelle série, on est tout ouïe. La 3 Series englobe actuellement deux enceintes de tailles différentes : la LSR308 (319 €) équipée d'un woofer 8", et la plus petite LSR305 qui elle intègre un woofer 5". Nous testons ici cette dernière ainsi que le caisson de basses LSR310S qui termine l'ensemble.

La partie supérieure des baffles de ces LSR305, qui abrite l'Image Control Waveguide dans un logement rectangulaire, donne à ces enceintes compactes destinées à une utilisation de proximité un look un peu différent de celui des enceintes compactes habituelles. Notons que l'Image Control Waveguide, conçu pour la nouvelle M2 Master Reference Monitor, est le nouveau produit phare de JBL.

En combinaison avec le tweeter Soft-Dome de 1", cette technique vise à garantir que la précision du son émanant du haut-parleur est de qualité égale en position verticale comme horizontale. Un haut parleur de 5" se charge des basses fréquences en conjonction à l'évent situé à l'arrière

JBL explique que la conception évasée de ses enceintes permet de libérer plus facilement les basses fréquences et l'on perçoit également une diminution des vibrations des caissons.

La connexion au LSR305 se fait via les entrées XLR ou TRS, avec un choix de réglage compris entre -10dB/+4dB. Pour parer à toute éventualité, notamment si vous rencontrez un problème de positionnement ou si vous avez une préférence quant à l'endroit précis où vous désirez placer vos enceintes, leur panneau arrière a été équipé de deux switches qui vous permettront de gérer les réglages de cut et de boost de vos aigüs et de vos graves à raison de 2dB afin de pouvoir sculpter la réponse en fréquences à votre guise.

Côté Son, c'est du solide

"Le sweet spot ou point d'écoute optimal, n'est pas figé à un seul endroit, il est donc possible de bouger autour de l'enceinte sans perdre les fréquences d'écoute nécessaire"

Grâce à plusieurs tests sur différents types de matériel, le son du LSR305 s'est révélé bien équilibré et pêchu à des volumes raisonnables qui n'ont pas eu besoin d'être sollicités au-delà. La réponse tant sur l'image stéréo ou la profondeur s'est avérée très satisfaisante. Le sweet spot ou point d'écoute optimal, n'est pas figé à un seul endroit, il est donc possible de bouger autour de l'enceinte sans perdre les fréquences d'écoute nécessaires. Nous avons été impressionnés par la précision du mix qui offre des médiums solides et épurés et des aigus d'une clarté cristalline qui ne tombe cependant pas dans l'excès.

Une enceinte équipée d'un caisson de basses de 5" ne produit pas nécessairement de bonnes grosses basses, mais ces sonorités sont pourtant bien représentées ici. En effet, l'évent arrière fait du bon boulot et tire notamment le meilleur parti du registre général de ces fréquences. Le woofer placé à un endroit raisonnable (à bonne distance du mur, par exemple), nous avons obtenu des graves contenus et maîtrisés, assez précis pour initier de bons choix de mix.

Toutefois, pour ceux qui recherchent une réponse en basses plus affirmée, le LSR310S, un caisson basse studio optimisé pour être particulièrement compatible avec les enceintes studio de la série 3 sera l'addition idéale. 200 watts alimentent son caisson de 10" pour offrir une réponse en basses fréquences en dessous de 27Hz. Il propose qui plus est un atout non négligeable sous la forme d'un réglage XLF (Extended Low Frequency) conçu par JBL tout spécialement pour les producteurs de dance music.

L'option la plus classique est à 80Hz, où JBL précise que la réponse fréquentielle, grâce aux filtres passe-haut et passe-bas, est quasiment la même sur les LSR310S et LSR305. L'option XLF, affirme la marque, a été conçue pour émuler la réponse en basses fréquences façon boîtes de nuit en activant le filtre passe-haut à 120Hz en conjonction avec un réglage précis des basses fréquences.

Nous avons testé ces deux options et sommes arrivés à la conclusion que ce sont les 80Hz qui procurent l'expérience la plus naturelle, un équilibre crédible qui fonctionne bien sur différents styles de musique, en offrant notamment une base solide pour la grosse caisse d'une batterie. L'option XLF tend à être un choix spécialisé qui comblera les producteurs de dance music à la recherche d'une bonne vibe pour remplir le dancefloor.

Ces enceintes de proximité compactes, excellentes et proposées à un prix sympa, se révèlent être un achat judicieux. En combinaison avec le caisson de basses, elles forment la paire parfaite : les mixs n'auront plus de secret pour vous qui pourrez désormais en identifier tous les éléments. Une expérience que l'on qualifiera de vrai plaisir des sens.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Sonorités bien équilibrées. Image stéréo de qualité. En harmonie parfaite avec le caisson basse pour une configuration complète.

On regrette

Difficile de chipoter à ce prix.

Verdict

L'une des meilleures enceintes de proximité compactes disponibles sur le marché, elle constitue en outre une combinaison parfaite et fluide avec le caisson basse.

Weight (kg)

4.6

Height (mm)

298

Description

Nearfield powered monitors and matching subwoofer

Audio Inputs

Balanced XLR and TRS jack inputs

Depth (mm)

251

Width (mm)

185

Features

Level, HF-Trim, LF-Trim, input sensitivity

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook