Contrôleurs Steinberg CMC USB

La direction de Steinberg par Yamaha continue de porter ses fruits dans le développement de produits hardware avec l'arrivée de la gamme de contrôleurs CMC. Ceux-ci sont fermement destinés aux utilisateurs de Cubase, bien que l'on puisse y trouver d'autres usages.

Cette gamme se compose de six appareils de même taille alimentés par USB. Chacun de ces modules fonctionne de manière indépendante pour faciliter le mix, la production ou simplement la prise en main des contrôles du séquenceur. Les contrôles proposés sur chaque appareil différent suivant l'utilisation qui lui est destinée, raison pour laquelle on trouve des switches, des rotacteurs, des faders tactiles qui s'allument tous suivant leur utilisation. Il est intéressant de noter que les prix varient en fonction du type d'appareil.

Chacune des unités peut être utilisée indépendamment ou s'imbriquer dans une installation plus complète. Cependant, chaque appareil doit s'installer avec son propre driver à l'exception du MCC-FD Fader Controller qui supporte quatre appareils (soit 16 canaux).

Il est inutile de préciser qu'un hub USB est fortement conseillé lorsque l'on fait fonctionner plusieurs contrôleurs à la fois, vu qu'il est impossible de les connecter entre eux. Chaque appareil dispose de sa propre connexion USB. Mais Steinberg fournit (à un certain prix) quelques extensions qui permettent d'assembler les appareils entre-eux, rendant l'installation plus solide que les simples clips en plastique fournis avec chaque unité.

L'installation du logiciel est aisée et les différents drivers sont directement détectés. Chacune des unités apparaît ensuite dans le menu des appareils connectés, et l'on peut alors effectuer facilement ses propres réglages.

Accessoirement, Cubase AI6 (une version allégée du séquenceur complet) est incluse avec chaque contrôleur.

Perte de contrôle

The CMC-CH est un contrôleur de canaux qui donne un excellent aperçu de ce que la gamme entière peut offrir. Il est la réplique de l'inspecteur (qui gère les voies du projet). Il dispose du nouveau système de fader tactile développé par Steinberg.

Ce dernier peut être configuré de manière à ce que l'on passe instantanément sur de nouvelles valeurs ou qu'il soit simplement actionnable lorsque le taux d'écrêtage du signal est atteint (une LED s'allume alors sous la bande du fader). Nous avons également accès à un bouton rotatif pour gérer le PAN (cette fois, le niveau de brillance de la LED agit en témoin des valeurs extrêmes qui sont atteintes).

Les autres boutons présents sur la machine affectent directement d'autres fonctions du logiciel (comme les switches de bypass, le Read/Write et le Mute/Solo) ou encore la fonction Dossier et Freeze. Le bouton SHIFT permet d'accéder à de nouvelles fonctions sur chaque bouton, notamment pour retrouver les réglages utilisateur (directement modifiables dans le séquenceur).

The CMC-FD Fader Controller est équipé de quatre de ces faders tactiles. Leur fonction principale est de gérer les niveaux lors d'un mix ou simplement afficher les niveaux qui apparaissent dans la console.

Le CMC-TP s'inspire de la palette de transport et en reprend les fonctionnalités principales à savoir les locators, les marqueurs markers, la molette jog, la fonction shuttle et le zoom, et bien évidemment les boutons boucle, play et record.

Le contrôleur CMC-QC utilise 8 boutons rotatifs liés à l'égaliseur intégré. On pourra modifier et assigner chaque bouton au Quick Control de chaque piste ou driver directement un plug-in externe. The QC accepte également le transfert d'information MIDI. La configuration s'effectuera via le logiciel d'édition CMC-QC fourni.

Passons ensuite au contrôleur nommé CMC-AI qui dispose du potentiomètre AI que l'on retrouve désormais partout et qui permet surtout de faciliter les ajustements de tous les paramètres mis en fonction par la souris (courbe de volume par exemple), bien que les réglages plus fins (façon Shift + Souris) ne semble pas être supporté. À l'image du QC, chaque fonction est paramétrable, mais le contrôle de plug-in se restreint à l'usage unique de ceux développés par Steinberg (pas possible avec les plug-ins tiers, une honte). La gamme se complète du Pad CMC-PD qui est une surface de contrôles 4 x 4 dotée de PAD batterie.

De tous les contrôleurs de la série CM, le CMC-PD est certainement celui qui intéressera le plus les utilisateurs d'autres séquenceurs que Cubase. La surface de contrôles qui présente ses PADS disposés en 4 x 4 rappelle celle d'une petite MPC.

Chaque PAD est assigné par défaut à une note MIDI, et un potentiomètre permet de passer d'une banque à l'autre. Chacune de ces banques correspond à l'un des presets de batterie GM (General Midi, ndj).

Chacun de ces PADS s'allume en vert, orange ou rouge suivant la vélocité à laquelle on vient frapper la touche. Il sera possible de sélectionner une courbe de vélocité au préalable pour rendre son utilisation plus souple. Le mode "Velocity" permet de programmer rapidement chaque PAD en assignant une vélocité choisie sur 4 PADS différents (mais pour une seule note). Ce paramétrage se fera via le logiciel fourni avec le CMC-PD.

Cet appareil reste un contrôleur très utile qui rend la programmation de la batterie beaucoup plus plaisante. Il faudra voir si elle est suffisamment solide pour supporter les bons coups qu'on lui assènera lorsque l'on s'énerve à créer le beat parfait !

Conclusion

À vrai dire, nous avons désespérement essayé d'aimer ces contrôleurs, et même s'ils sont esthétiquement très réussis, ils ne sont pas tous aussi utiles les uns ques les autres.

Malgré le retour visuel des LED, il faudra toujours jongler entre l'écran et le contrôleur. Mais cette critique peut être appliquée à tous les contrôleurs de ce type, même le populaire Automap des produits Focusrite ne peut pallier ce défaut.

La technologie utilisée par les appareils à écran tactile comme l'ingénieux iPad, correspond déjà plus à l'idée de ce que nous nous faisons du futur. Mais la souris a encore de beaux jours devant elle avant que ne débarque une nouvelle forme d'appareil qui mettra tout le monde d'accord.

En fait, si le prix des contrôleurs CMC avait été légérement plus bas, beaucoup de personnes auraient sauté sur l'affaire pour en faire un achat compulsif. Ces produits restent tout de même compétitifs sur le marché, et ils sont les plus compétents pour travailler sous Cubase.

Ce n'est peut-être pas de l'amour, mais en tout cas, les appareils de la série CMC sont devenus de très bons compagnons de route.

MusicRadar Note

3,5 / 5 Etoiles
On aime

S'intègre parfaitement à Cubase; peu encombrant; système modulable.

On regrette

Difficile de rivaliser avec l'iPad.

Verdict

Des contrôleurs très intéressants, mais seul le temps nous dira s'ils peuvent faire véritablement passer leurs utilisateurs de la souris à ces appareils.

Platform

PC, Mac

RAM Required (GB)

1

Description

A range of small USB-powered controllers dedicated to Cubase

Additional Requirements

PC: Pentium / Athlon 2 GHz or faster (dual core processor recommended); Mac: Intel processor (Intel Core Duo or faster recommended)

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook