Apple Logic Pro X

Le séquenceur d'Apple a été totalement relooké, intègre de nouvelles fonctionnalités et peut être contrôlé via certaines applications iPad

Si vous travaillez avec Logic Pro 9, sachez que cette nouvelle version Pro X conserve toutes les fonctionnalités qui ont fait le succès du séquenceur d'Apple. Vos projets réalisés sous Logic Pro 9 (et sous les précédentes versions) seront reconnus et vous retrouverez les outils standards du logiciel comme l'Environment, le Transform Editor et l'Hyper Editor (aujourd'hui renommé en Step Editor). Détendez-vous, Apple n'a pas fait de mal à votre séquenceur préféré.

Le seul frein à l'acquisition de cette nouvelle version (hormis le fait qu'Apple ne propose pas de mise à jour à partir de la v9) est qu'elle ne supporte pas les plug-ins 32-bit. Si la plupart des Audio Units sont passés il y déjà un bon moment en 64-bit, il se peut qu'il reste parmi vous des irréductibles utilisateurs de vieux plug-ins dont vous ne pouvez vous passer.

Cependant, Logic Pro 9 and X peuvent tourner parallèlement sur le même Mac, et partager leurs bibliothèques. Il est aussi possible de lancer les deux programmes en même temps ce qui permet de retravailler certains projets sur la v9 en attendant de s'être fait la main sur cette nouvelle mouture du logiciel.

Il faudra impérativement passer par l'App Store pour obtenir sa licence de Logic Pro X et il vous faudra mettre votre système d'exploitation à jour (10.8 requis). Lors de son installation, le logiciel ne possède qu'une bibliothèque allégée (seulement 2GB de données). Mais, au premier lancement, un téléchargement automatique de plus de 30GB commence. La grande majorité des samples récupérés sont ceux du Drum Kit Designer dont nous allons très rapidement parler.

"Détendez-vous, Apple n'a pas fait de mal à votre séquenceur préféré."

Il est évidemment possible de ne pas tout installer. Nous sommes tout de même étonnés de voir qu'il n'est pas possible d'installer la Bibliothèque sur un disque dur externe sans créer manuellement un dossier source. C'est un point qui pourra gêner les utilisateurs peu confirmés.

Notre énervement est vite passé lorsque nous nous sommes rendus compte que l'AuValTool (le système de validation de plug-ins de Logic), célèbre pour faire planter le logiciel, avait été amélioré. Lors du premier lancement, il a parcouru l'ensemble de nos plug-ins (et il y en a un sacré paquet) sans broncher et sans s'arrêter sur l'un d'entre eux qui aurait pu poser problème. Ce sont les petits détails qui...

Un nouveau look

Nous nous doutions que Logic Pro X allait récupérer l'esthétique de Final Cut Pro X. Mais Apple n'a pas répété les mêmes erreurs que la version vidéo.

L'arrière-plan devenu noir est parfaitement réussi. Les icônes, les potentiomètres et les légendes ont été agrandis de manière à aider davantage ceux qui passent de GarageBand à ce logiciel. Le résultat est à la hauteur de nos espérances et son côté classe et séduisant fait mouche dans la pénombre d'un studio.

Apple a effectué tellement de changements graphiques qu'il nous est impossible de tout lister. Parmi les améliorations nous pouvons noter que le Piano Roll dispose désormais des contrôles de quantification, du Swing et d'autres propriétés et l'éditeur de partition a été totalement corrigé pour devenir plus simple d'utilisation. La barre de Transport se trouve désormais en haut de la fenêtre. Les menus principaux ont été eux aussi améliorés pour travailler de manière plus logique ; les fonctionnalités diverses sont maintenant classées dans les menus dédiés à l'enregistrement, au mix et à la navigation. Le menu pour l'édition des pistes est de retour dans le menu principal plutôt que dans la fenêtre d'Arrangement.

La bibliothèque qui se trouvait à droite de l'écran est désormais accessible à gauche. Elle fait peau neuve en intégrant des images pour mieux se repérer. Les réglages de volume et de panoramique se retrouvent quant à eux dans le menu déroulant de la piste : merci GarageBand.

"Apple casse les codes de ses designs depuis iOS 7. On retrouve ici les faux instruments 'vintage' et les pédales d'effet. Cette fois-ci, ils se retrouvent aux côtés de faders et de boutons très réalistes dans la fenêtre de mixage."

La fenêtre à onglets sur la droite accueille toujours les boucles et tous les fichiers média. La nouveauté est qu'elle accueille désormais un menu déroulant bien plus complet et un bloc-notes pour y inscrire toutes ses idées. On peut le faire par piste ou pour le projet entier.

La fenêtre de mixage est beaucoup plus simple à utiliser. On peut réorganiser les effets à son goût sans passer par un code administrateur. Les plug-ins disposent d'un bouton de bypass, un autre d'édition et d'un menu de sélection de presets lorsque le pointeur de la souris passe sur l'effet. On retrouve d'emblée sur chaque tranche un vue-mètre de réduction de gain et les compresseurs et limiteurs de Logic (à l'image de Pro Tools 11 qui propose les mêmes caractéristiques).

Apple casse les codes de ses designs depuis iOS 7. On retrouve ici les faux instruments 'vintage' et les pédales d'effet. Cette fois-ci, ils se retrouvent aux côtés de faders et de boutons très réalistes dans la fenêtre de mixage. Soupir...

À l'inverse, l'immense collection de synthés et effets issus des versions de Logic (pre-Apple) paraît alors pas à sa place dans cette nouvelle interface. Nous sommes quelque peu surpris, quoique, de voir que rien n'a changé de ce côté-là. Pourtant, un relooking s'impose.

Au final, la prise en main de Logic Pro X est bien plus simple que celle des précédentes versions et ça se ressent dès le premier regard. Il est esthétiquement très réussi.

Tout n'est pourtant pas tout rose. La barre d'outils n'est pas modulable, ce qui reste une très grosse contrainte pour ceux qui possèdent un petit écran. Auparavant, il était possible d'y ajouter plusieurs options puis de cacher le texte et les icônes pour rendre cette barre plus petite. Aujourd'hui, on se retrouve avec une très grosse barre qui contient d'énormes boutons customisables. Les utilisateurs de MacBook ne pourront afficher que 13 boutons avant qu'elle ne prenne le pas sur le menu à droite de l'écran. Même si l'on ne peut pas ajuster la taille, il est toujours possible de l'enlever complètement.

"La prise en main de Logic Pro X est bien plus simple que celle des précédentes versions et ça se ressent dès le premier regard. Il est esthétiquement très réussi."

Les icônes des pistes jouissent du même design élégant bien que la collection d'instruments électriques et acoustiques disponible soit un peu fastidieuse. Un réglage de brillance aurait aussi été le bienvenu, surtout pour les touches noires du Piano Roll qui sont très difficiles à dissocier du fond de la même couleur de l'interface.

Si l'on met ça de côté, après avoir passé plus d'une heure sur cette nouvelle version, il est difficile de revenir à Logic Pro 9. C'est comme si l'on revenait dans le passé à l'époque de l'Atari. Après, c'est vous qui jugez si c'est une bonne chose ou non.

Batteur et Drum Kit Designer

L'une des fonctionnalités de Logic Pro X qui fait sensation auprès de ses utilisateurs est Drummer. Cet instrument virtuel est si important qu'il possède sa propre catégorie de piste. Drummer ne serait rien sans ses batteries, raison pour laquelle il s'accompagne du Drum Kit Designer, un kit de batterie que l'on peut modifier à sa guise.

Une équipe des 'meilleurs batteurs de session et d'ingénieurs du son' (dont Bob Clearmountain !) a été recrutée pour mener à bien ce projet. Les résultats sont plus que surprenants.

Logic pro x drummer

On commence par choisir son Batteur à partir d'une liste de 15 kits classés dans 4 genres différents (Rock, Alternative, Songwriter et R&B… embarrassant). Chaque kit possède une description qui fait doucement sourire, mais qui est assez réaliste ("Afin de ne pas laisser son éducation musicale prendre le pas sur sa crédibilité de musicien de rue, Gavin joue des rythmes complexes dans le style indie-rock sur un kit au son légèrement crade").

Chaque batteur a son propre style de jeu qu'il est possible d'ajuster grâce à quelques contrôles ou en choisissant une configuration bien précise via les presets disponibles. Les sliders permettent de définir le motif rythmique de chaque élément ( pour la grosse caisse/caisse claire, les charleys, les cymbales, les toms et les percus. On ne peut cependant pas les activer tous en même temps). Les potentiomètres servent quant à eux à définir le nombre et la longueur de chaque boucle, le push/pull, le swing et le volume des ghost notes.

"Drummer est de loin le meilleur outil de production de batterie 'live' inclus dans un séquenceur."

Pourquoi trois de ces cinq potentiomètres sont-ils cachés derrière l'onglet détails ? Nous pensons simplement qu'avec son look façon application iPad, il sera par la suite intégré à Logic Remote (voir plus bas).

Un écran X/Y permet de contrôler la complexité et la vélocité du motif. En faisant bouger le curseur, ce qui est joué varie suivant les contrôles Soft/Loud et Simple/Complex. La placement du curseur modifie en temps réel ce qui est joué. Modifier une région de la piste Drummer n'est réalisable qu'en utilisant les réglages de l'interface générale. Mais il sera possible de convertir le résultat en MIDI pour l'éditer de manière plus complète.

Logic pro x drum kit designer

Les performances du moteur Drummer sont très surprenantes de réalisme dans tous les genres représentés. Les signatures rythmiques inhabituelles (5/4, 7/4, 6/8, etc) sont véritablement bien gérées. Les 15 kits en eux-mêmes (un poids total de 20GB) sonnent excellemment bien. En ajoutant le Drum Kit Designer qui permet de mixer et faire cohabiter tout un tas de fûts et de cymbales, plus la console de mixage multicanaux Producer Kit Stacks, et la repique par micros d'ambiance et d'overhead, nous avons sous la main le meilleur outil de batterie fourni dans un séquenceur. Ce module est impressionnant et devrait allégrement satisfaire le songwriter comme le producteur qui n'a pas de batteur sous la main afin de donner à leur chanson l'aspect rythmique qu'il leur manquait.

Drummer sera encore plus intéressant lorsqu'il sera lié à d'autres banques de sons plutôt que ceux fournis par Apple. Nous avons tout de même dû batailler pour utiliser les samples de Battery 4, Microtonic, Tremor et autres produits du même type.

Smart Controls

Smart Controls fonctionne de la même manière que les systèmes équivalents des autres séquenceurs. Il est possible d'assigner 12 paramètres sur une tranche de la console, d'un instrument ou d'un effet (à la fois ceux proposés dans Logic et les plug-ins tiers) à un ensemble de potentiomètres, de sliders ou de switches gérés via MIDI. Tout ceci prend place dans une interface simple en bas de la fenêtre.

Apple logic pro x smart controls

Ce que l'on assigne peut être géré de manière 'intelligente' par le logiciel ou manuellement ; chaque contrôle peut à son tour être assigné à d'autres paramètres ; les courbes de réponse sont totalement éditables ; enfin tous les Smart Controls peuvent être automatisés. Plusieurs interfaces sont disponibles afin de coller au mieux aux design des instruments imités. Si la modification des design reste complexe, on s'amuse vraiment avec ces options.

Apple a franchement décidé de franchir le cap du concept macro et Smart Controls est un résultat prometteur. Cette nouveauté est un bon moyen de conserver une console bien ordonnée et d'avoir nos paramètres utilisateurs accessibles à tous moments.

Stacks

Ranger ses pistes et leur assigner un bus est désormais encore plus facile qu'auparavant. Les multipistes peuvent ainsi toutes être classées dans ce que Logic a appelé un Stack. Il en existe deux types : Summing et Dossier.

Apple logic pro folder stack

Le Stack Dossier regroupe simplement toutes les pistes avec un niveau de sortie homogène et la possibilité de les jouer solo ou de les muter. En procédant ainsi, nous n'affectons en rien le routing de ces pistes. Il fonctionne en somme comme l'ancien dossier piste.

Apple logic pro x summing stack

Le Stack Summing mélange quant à lui les différentes sorties de chaque piste pour les envoyer vers un bus dédié. On pourra ici enregistrer et jouer les pistes MIDI sur la piste Master et déclencher les effets du Stack via l'énorme collection de synthés disponibles. On peut recréer des Stacks au sein même d'un stack, et le résultat finalisé avec les paramètres réglés pourra être enregistré dans la bibliothèque comme Patch (un nouveau format utilisé dans Logic Pro X) pour retrouver ses préférences de piste à n'importe quel moment.

Les Stacks fonctionnent de la même manière que les groupes d'Ableton Live et les Racks d'instruments. Encore une fois, Apple a réalisé un coup de maître pour adapter ce concept à son image. Que vous souhaitiez rassembler la section de cordes dans la fenêtre d'Arrangement ou créer le son de synthé le plus fou possible, vous serez désormais doté d'un outil facile à prendre en main et qui permet de gagner énormément de temps. Quelle avancée par rapport aux précédentes versions de Logic et d'autres séquenceurs présents sur le marché !

Flex Pitch

L'une des autres grandes nouveautés de Logic Pro X est le Flex Pitch. Il s'agit en fait de la suite logique de Flex Time, un correcteur de pitch et de longueur d'échantillons audio monophoniques que l'on retrouvait dans Logic Pro 9. Il est véritablement très réussi avec les notes de l'échantillon sélectionné qui s'affichent dans le Piano Roll au-dessous de la courbe d'ondes. On visualise graphiquement quelles sont les notes qui dévient du pitch parfait et les lignes d'expression montrent les effets de vibrato et les variations de la hauteur des notes.

Apple logic pro x flex pitch

Tous les paramètres nécessaires à la configuration, à savoir Pitch, Drift, Formant, Vibrato et Gain sont accessibles via un ensemble de contrôles au-dessus de chaque note. Il suffit d'effectuer un glisser/déposer pour ajuster la hauteur. Il est difficile d'imaginer un système plus intuitif. Même les débutants les plus extrêmes n'auront aucuns soucis à manier ce module.

À l'oreille, le résultat est très bon à condition de ne pas trop s'éloigner du pitch d'origine. Bien qu'il n'ait pas toutes les options de son concurrent Melodyne, Flex Pitch fait ce qu'on lui demande avec brio. Fatalement, en étant si simple, il se peut que certains sound designers s'en donnent à coeur joie à utiliser cet outil. Tout comme la fonction Audio vers MIDI Melody que l'on retrouve dans le logiciel Live, il est ici possible d'exporter le résultat dans une piste MIDI.

Les effets MIDI

Bien qu'il était déjà possible de manipuler les effets MIDI à partir de l'Environment dans Logic, nous avons désormais différents plug-ins d'effets MIDI dédiés qui permettront d'étoffer le signal des notes, de les distordre et de leur appliquer différents réglages. Le must de ces nouveaux outils reste l'arpégiateur aux nombreux réglages. Il dispose de tous les contrôles que l'on peut imaginer avoir avec ce type d'effet, avec en plus un mode Live et un mode Grid pour gérer le déclenchement de l'effet de deux façons différentes.

Apple logic pro x midi effects

Parmi les autres effets, on retrouve un Chord Trigger, le Note Repeater, le Modulator et le Randomizer. Apple a ajouté le Scripter qui permet de créer son propre effet (il faudra alors savoir coder, on est loin du Max For Live d'Ableton).

Tous ces modules fonctionnent très bien. Nous sommes intrigués à l'idée de savoir ce qu'Apple fera pour développer ces nouveaux outils de Logic. En effet, avec leurs interfaces imposantes comme celle de Drummer, il semblerait qu'elles aient un avenir dans le monde de l'iPad. Tout cela reste intrigant.

Les nouveaux effets

Nous avions l'Amp Designer dans Logic Pro 9, voici l'équivalent pour basse dans Logic Pro X. Bass Amp Designer inclut trois amplis, six baffles et trois micros que l'on peut positionner dans l'espace à sa guise. Une console permet de gérer la balance entre le son émulé et le son DI : bien vu!

Apple logic pro x bass amp designer

Du côté de la guitare, le pedalboard de Logic s'équipe aujourd'hui de 7 nouvelles pédales d'effet dont un égaliseur graphique, un octaver et un flanger.

Il aurait été désirable qu'Apple mette un dixième des efforts investis à satisfaire les guitaristes et les songwriters à contenter les amateurs de musique électronique. Les claviéristes devront se contenter du Retro Synth, un instrument virtuel très basique de type analogique/FM/à oscillations dont le rendu sonore est très intéressant. Oh, nous avons aussi l'orgue EVB3, le piano électrique EVP88 et le clavinet EVD6 qui ont été totalement repensés, améliorés et renommés. Là aussi, le résultat est fascinant.

Ce qui s'avère regrettable en revanche est le manque d'attention envers l'EXS24. Il reste l'OVNI puissant qu'il a toujours été.

Logic Remote

Logic Remote est une application développée pour l'iPad afin de contrôler Logic Pro X via MIDI. On sent que ce concept peut devenir énorme, mais aujourd'hui il reste encore quelques lacunes à combler. Il est disponible gratuitement sur l'App Store.

L'application se synchronise avec Logic via Wi-Fi. Ensuite, la barre de transport, la console et les Smart Controls sont directement accessibles sur la tablette. On pourra même enregistrer des séquences à partir de l'iPad et de ses applications de synthé, de guitare, de batterie ou poser quelques accords avec le Chord Strips façon GarageBand et son mode Gamme. Logic Remote permet également de créer des pistes, déclencher des commandes, charger des Patches à partir de la bibliothèque et même lancer le système Smart Help (la version Logic du panneau d'aide de Live). Là où se trouve la souris, une définition est donnée pour expliquer ce qu'est la fonction.

Apple logic remote

Évidemment, il y a encore plein de choses que Remote ne peut encore gérer, mais qui devraient arriver dans peu de temps. On n'a par exemple aucune représentation graphique de la vue Arrangement (bien que l'on puisse naviguer dans le projet grâce à une règle de temps ou la barre de transport). Puis comme nous l'avons précédemment écrit, Drummer et les effets MIDI qui semblaient être véritablement pensés pour l'iPad ne sont représentés que par les mêmes Smart Controls que les autres fonctionnalités.

Et y a-t-il une raison pour laquelle les propres plug-ins de Logic ne peuvent se retrouver copiés sur l'iPad? Mais avouons que c'est une super application et qu'elle est proposée gratuitement.

Conclusion

Voilà ce qui vous attend principalement dans Logic Pro X. Bien sûr, il y a beaucoup d'autres fonctionnalités 'moins importantes' qui ont été elles aussi améliorées. Les pistes Arrangement et Groove, l'export direct sur SoundCloud, la section de recherche sur le Mac, la possibilité d'enregistrer ses projets dans des Packages que l'on aura crées ou dans des dossiers traditionnels, l'interface d'aide façon Live… Voilà quelques exemples parmi tant d'autres.

En s'inspirant de GarageBand sans en faire une pâle copie et en reprenant le meilleur de ses concurrents (principalement Ableton Live), Logic Pro X marque un nouveau départ dans sa série, mais qui arrive certes un peu tard. Apple a ainsi renforcé et amélioré presque toutes les fonctionnalités du logiciel sans en laisser une de côté. En plus, de nouvelles caractéristiques ont été ajoutées et c'est comme si elles étaient déjà présentes depuis des années.

"Logic Pro X marque un nouveau départ dans sa série de séquenceurs, mais arrive certes un peu tard."

Drummer (que nous n'étions pas certains d'apprécier, mais que l'on adore désormais) fonctionne méchamment bien ; c'est un réel plaisir de travailler avec les Stacks ; Flex Pitch fait son job à merveille ; les effets MIDI Effects tapent en plein dans le mille ; et la nouvelle interface est magnifique (notamment par son aspect skeumorphique).

Comme nous l'avions remarqué, l'usage de la barre d'outils est mal fichu et les anciens effets et instruments de Logic auraient pu être eux aussi mis à jour. L'attitude 'californienne' d'Apple vis-à-vis des genres et des parties instrumentales est franchement lassante, et Logic Remote peut largement être plus efficace.

Cependant, aucun de ces points ne gâche la puissance de ce logiciel. Apple a mis l'accent sur l'amélioration du flux de travail et sur le graphisme de son logiciel, sans délaisser le riche héritage de ce qui a fait son succès. Logic est ressorti de la jungle pour récupérer sa place de roi au royaume des séquenceurs. On vous souhaite de nouveau la bienvenue.

MusicRadar Note

5 / 5 Etoiles
On aime

Drummer est impressionnant. Flex Pitch fonctionne très bien et sonne parfaitement. Les effets MIDI sont excellents. La nouvelle interface est superbe. L'application pour contrôler le logiciel via iPad est bien pensée. Rien n'a été enlevé par rapport aux versions précédentes.

On regrette

La barre d'outils est quasi inutilisable sur les petits écrans. Certains effets et instruments semblent obsolètes. Quelques soucis graphiques et bugs mineurs.

Verdict

Logic Pro X est une grande évolution dans le monde de Logic. Il est assez facile d'utilisation pour ne pas poser de problème aux novices en GarageBand, mais possède plusieurs nouveautés qui satisfairont les anciens utilisateurs du logiciel.

Additional Requirements

64-bit processor

Platform

Mac OS X 10.8.4 or later

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook