Taylor 526ce

Une table acajou pour une électroacoustique Taylor

Ce n'est pas la première fois que Taylor utilise de l'acajou (et d'autres bois durs comme le koa, comme nous le savons) pour les tables des éditions limitées de ses guitares. Cette année est cependant la première qui voit des tables acajou orner les séries classiques 300 et 500 en association avec du sapele (un bois similaire à l'acajou) pour la 300 et de l'acajou tropical pour la 500. Nous nous intéressons ici à la 526ce, une électroacoustique de dimensions Grand Symphony surplombée d'une table acajou.

L'apparence très soignée de cette guitare ne se manifeste pas seulement par sa table acajou ni par le vernis savamment appliqué sur le corps. La qualité de fabrication de la 526ce est aussi à l'honneur et en fait un instrument de grande classe avec sa tête rehaussée d'ébène et ses incrustations 'Century' old school de très bon goût. La touche légèrement bombée, quant à elle, est bordée d'ivoroïde de même que le corps et le talon.

"Il y a une tendance vraiment électrique dans le manche"

Il y a une tendance vraiment électrique dans le manche (ceci étant un compliment). Il est d'une régularité admirable, avec un profil en V subtil qui lui impartit un angle adouci et donnerait par la même à penser que ce manche est plus fin qu'il ne l'est en réalité.

Dès la première prise en main, il est clair que la Taylor 526ce est prête à l'emploi avec son action rapide qui n'en est pas pour autant ultra basse. Le sillet Tusq et le pontet compensé contribuent à la précision de son intonation. Intérieur comme extérieur ne laissent rien à désirer.

Elle possède ce style de pan coupé florentin, arrondi et légèrement recourbé, qui est traditionnel chez Taylor (une caractéristique classique de la série 500 table acajou ; une option disponible sur commande seulement pour la série 300). Les trois potentiomètres en caoutchouc du système électronique Expression System, d'une simplicité qui n'a d'égale que leur discrétion, sont positionnés sur la partie haute de l'éclisse et contrôlent volume, aigus et basses.

Côté Son

Afin que nous puissions effectuer une comparaison, Taylor nous a gracieusement procuré une 514ce surmontée d'une table épicéa, un bon choix de départ pour notre test audio. Le son acoustique moderne que produit cette guitare est instantanément reconnaissable : des aigus complexes d'une clarté cristalline, des médiums d'une belle rondeur et des basses de type piano qui, du fait de l'utilisation du bois d'acajou pour le dos et les éclisses, ne sonnent jamais aussi 'hi-fi' que le palissandre.

"Les graves en particulier sont plus puissants et plus pêchus, les médiums plus épais"

Le son de la 526ce avec table acajou est foncièrement différent dès la première note. Si l'épicéa semble produire des harmoniques complexes, l'acajou quant à lui crée des sonorités plus fondamentales : les graves en particulier sont plus puissants et plus pêchus, les médiums plus épais. Et les aigus ? Eh bien les aigus sonnent clairs et mordants, mais nous avons noté qu'à l'attaque des premières notes il y a une légère dose de puissance supplémentaire, notamment pour les lignes lead, et une rondeur du son à la fois subtile et appuyée.

L'Expression System de Taylor, comme tout système de micros acoustiques qui se respecte, a ses partisans et ses détracteurs. Dans certains cas, l'absence de contrôles intégrés (potentiomètres de volume, d'aigus et de basses mis à part) sera considéré comme une lacune. Si vous êtes de cet avis et que vous requérez des options de contrôles additionnels (résistance au larsen, EQ supplémentaire et, il va sans dire, accordeur), il vous faudra remédier vous-même à cette déficience. Hormis ce détail, l'ES produit une tonalité électro d'ensemble d'excellente qualité. Nous lui avons trouvé une petite résonance magnétique Rare Earth de Fishman, mais plein de pétillant moderne également.

Vous avez aussi la possibilité de désactiver le micro intermédiaire via un switch situé dans la cavité de la rosace. Ce faisant, seul le micro manche restera actif, un moyen pratique de régler certains problèmes de larsen. Cependant, le larsen ne semble pas représenter une difficulté majeure sur les guitares Taylor, quelles que soient les configurations acoustiques sélectionnées. C'est donc plutôt une question de style ou de choix sonore. Le micro intermédiaire ajoute bien évidemment plus de complexité et de 'réalisme' au son, tandis que le micro manche à lui seul sonne un peu plus vieillot. Ce qui compte toutefois est ce choix qui vous est offert ici, rarement chez d'autres fabricants mainstream.

La puissance de sortie paraît plus faible que celle de systèmes placés sous le pontet : changer de guitare sur scène s'avèrera peut-être délicat. Mais sur le plan sonore comme sur tous les autres plans, les systèmes Taylor sont très professionnels de bout en bout. Nous avons toutefois entendu dire que l'ES subira quelques révisions en 2014, mais nous l'apprécions déjà tel qu'il est et n'hésiterions pas à nous produire en concert avec une telle guitare.

Nous ajouterions que pour ceux d'entre nous qui s'enregistre dans leur chambre ou dans leur garage où il n'est pas toujours possible d'utiliser un micro, la DI de cet ES est excellente : très clean et équilibrée.

Nous savons pertinemment qu'une marque de l'envergure de Taylor, qui montre toujours une grande cohérence dans son approche technique, ne fait pas les choses au hasard. Alors, si l'utilisation de tables en acajou sur ces modèles-clefs arrache un sourire sarcastique à certains, attendez d'entendre le résultat !

Le caractère plus fondamental des sonorités pêchues de cette 'table acajou' confère à la Taylor 526ce une tonalité différente très viable sur le plan sonore. Et, pour être honnête, le son qu'elle dégage peut s'avérer un cadeau du ciel si vous fatiguez du timbre ultra clean et cinglant des électriques.

C'est évidemment une guitare qui sonne et exsude Taylor. Bien que les puristes ne seront peut-être pas tentés, pour nous autres, la Taylor 526ce est incontestablement un instrument de qualité professionnelle dont le confort de jeu et le registre sonore sont fantastiques. Fiable au possible, prête à l'emploi, ce serait un super cadeau de Noël...

MusicRadar Note

4,5 / 5 Etoiles
On aime

Sonorités, confort et qualité de fabrication Taylor. La table en bois dur produit de nouvelles sonorités.

On regrette

Le prix.

Verdict

La 'table acajou' n'est pas juste un clin d'oeil au passé ; c'est une Taylor qui dégage un son pêchu différent et qui est fin prête pour la scène professionnelle.

Scale Length (Inches)

25.5

No. of Frets

20

Hardware

Individual Taylor-logo'd enclosed, chrome-plated tuners

Country of Origin

USA

Weight (lb)

4.89

Neck Material

Tropical mahogany

Left Handed Model Available

Yes

Back Material

Solid tropical mahogany

Top Material

Solid tropical mahogany

Bridge Material

Ebony with compensated Tusq saddle

Nut

Graph Tech Tusq

Sides Material

Solid tropical mahogany

Scale Length (mm)

44.8

Weight (kg)

2.2

Fingerboard Material

Bound Ebony

Pickup Type

Taylor Expression System (ES). Battery LED and body sensor on/off slide switch inside body

Body Style

4-fret Grand Symphony-size cutaway electro-acoustic

Available Finish

Medium Brown Stain (as reviewed) – gloss body/satin neck

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook