Marshall DSL15C

Ce si petit ampli peut-il livrer les sons typiques Marshall ?

Même si le grand Monsieur qu'était Jim Marshall s'est éteint, l'aura Rock n' roll de la marque s'impose toujours fièrement et à fort volume. Ces dernières années, nous avons vu non pas un, mais trois amplis signature débarquer. Ceux-ci portaient la griffe de Slash, Yngwie Malmsteen et Joe Satriani. Aujourd'hui, Marshall porte toute son attention sur l'une des gammes qui a été pendant plusieurs années la pierre angulaire du catalogue à savoir le JCM2000 Dual Super Lead ou DSL.

La série DSL est produite depuis la fin des années 90 et sa commercialisation n'a cessé dès lors. Plusieurs guitaristes voient en lui le successeur spirituel des gammes JCM800 et JCM900, des amplis qui ont défini le son de guitare du rock moderne.

"Même si les amplis Marshall JVM les ont supplantés, pour beaucoup, le DSL reste le seul à offrir le son caractéristique Marshall"

Même si les amplis JVM les ont supplantés, pour beaucoup, le DSL reste le seul à offrir le son caractéristique Marshall. Il est vrai qu'une mise à jour de cette gamme semblait nécessaire, la voici. Nous testons donc le combo 15 watts issu de cette gamme avec ses nouvelles caractéristiques.

En le sortant de son carton, nous ne sommes pas surpris par son look qui reprend tous les codes de la marque. Le baffle surdimensionné, le revêtement noir et la grille de protection de la même couleur, le panneau de contrôles doré, le liseré blanc et bien évidemment le logo calligraphié, tous ces éléments sont véritablement caractéristiques de Marshall.

La taille généreuse du baffle contribue à livrer un son bien ample. Il conserve toutefois des proportions et un bon équilibre tonal. Lorsque l'on regarde cet ampli de plus près, on s'aperçoit de certains changements très subtils niveau look par rapport aux précédentes versions.

Le revêtement vinyle semble plus épais qu'à la normal et il est un peu plus brillant. Le reflet du panneau de contrôle anodisé or est plus doux et l'on trouve des vis à la place des clous sur les protecteurs d'angles. La poignée de transport est plus confortable et plus ergonomique.

À l'arrière de l'ampli est agrafée une petite étiquette où l'on peut lire "Made In Vietnam". On peut crier au scandale certes, mais c'est ici le signe que les entreprises délocalisées fonctionnent à plein régime pour construire les amplis du catalogue Marshall et dans le but de conserver des prix adaptés au marché actuel. Le MDF (panneau de fibres à densité moyenne, ndj) remplace le contreplaqué habituellement utilisé pour le baffle; ce bois est plus dur et solide (le poids n'en pâtit pas pour autant), et offre de nouvelles caractéristiques sonores. Sur ce modèle DSL15C, le plus petit de la gamme, l'incidence n'est pas forcément audible.

Les EL84 qui alimentaient les modèles DSL201 et 401 ont été remplacées par des 6V6 pour la tête et le combo 15 watts. À vrai dire, c'est une bonne nouvelle puisque les 6V6 sont plus fiables à l'utilisation. Le châssis de cet ampli est en acier pressé et plié, avec des côtés bien solides pour éviter la casse.

Nous nous en doutions, la plupart des composants électroniques sont montés sur un circuit électronique. On retrouve un grand circuit qui accueille à la fois le préampli, l'étage de puissance et les composants d'alimentation. D'autres circuits, plus petits, reçoivent l'entrée jack de la façade, les entrées situées à l'arrière de l'appareil et une réverbe numérique qui remplace celle à ressort auparavant utilisée.

"La qualité du circuit est similaire aux autres amplis Marshall. Le blindage est excellent, les résistances reçoivent un film en métal pour réduire le hiss et ce sont des écrous en acier trempé qui maintiennent le tout"

La qualité du circuit est similaire aux autres amplis Marshall. Le blindage est excellent, les résistances reçoivent un film en métal pour réduire le hiss et ce sont des écrous en acier trempé qui maintiennent le tout. Tous les emplacements pour les lampes sont intégrés sur le circuit. Plus le temps passe et plus l'on retrouve des amplis dont les lampes sont directement montées sur le circuit. Avant, sans ce procédé, nous nous retrouvions avec des amplis par forcément toujours fiables. En effet, les circuits moins chers supportaient très mal les cycles de chauffe et refroidissement et certaines pistes cassaient. Aujourd'hui, les matériaux utilisés pour la construction des circuits imprimés leur permettent d'être bien plus résistants. Quoi qu'il en soit, cet ampli en vaut la peine rien que pour le logo qui trône sur la partie centrale et devrait être capable de supporter les multiples trajets d'une tournée.

Comme mentionné dans son appellation, le DSL est un ampli à deux canaux, chacun équipé de deux potentiomètres de Gain nommés Classic Gain et Ultra Gain. Ils partagent l'égalisation trois bandes (Basse, Médium et Aigu). L'égaliseur possède également une fonction Tone Shift qui permet de réduire les fréquences médiums pour obtenir une courbe plus plate et une attaque plus douce.

Le DSL15 offre bien évidemment les sons clean et lead, mais le potentiomètre de résonance des plus gros modèles (comme la tête Marshall DSL100) a été remplacé par un switch de profondeur et un potentiomètre pour gérer le taux de réverbe sur chacun des canaux. En revanche, on ne trouve pas de switch de standby sur ce modèle. Cela peut être très ennuyant si l'on doit couper le son de l'ampli durant une session d'enregistrement ou lors d'un concert.

À l'arrière se trouvent trois sorties jack à impédance fixe et un switch qui permet de passer de pentode à triode pour réduire la puissance presque de moitié. Lorsque l'on est en mode triode, les hautes fréquences sont atténuées afin d'obtenir plus de chaleur dans le son. On repère l'entrée footswitch grâce à l'embase blanche. Au final, le DSL15C est plutôt bien équipé.

Le roi de la disto

"Les sensations délivrées par le DSL15C se font rapidement sentir. Le gros son disto permet de couvrir aussi bien les sons métal européens qu'américains"

Pour effectuer le test de ce DSL, nous avons branché plusieurs guitares dont une vieille Strat équipée de micros Alnico Pro de Seymour Ducan avec un taux de sortie standard et une Gibson Les Paul Standard dotée de ses traditionnels PAFs. La réponse a été assez douce, presque dénuée de hum et seulement un peu de hiss.

Les sensations procurées par le DSL15C sont quasi immédiates. Le gros son disto permet de couvrir tous les sons typiques du métal. Les son clairs en revanche ne sont pas aussi bons que ceux de la nouvelle tête DSL, mais cela ne rebutera pas la plupart de ses utilisateurs.

La nouvelle réverbe numérique reste douce et chaude, diminuant progressivement lorsque les autres potentiomètres sont poussés. L'héritage Marshall est bel et bien conservé. Le DSL15 est assurément une sacrée bête de puissance et devrait faire trembler quelques murs lorsque le volume est poussé à ce que Billy Gibbons appelle le niveau "pas encore breveté".

Un super look, des supers sons : le DSL15C sera le parfait premier compagnon des jeunes joueurs à la recherche d'un ampli. La réverbe numérique a fait son effet et c'est le signe que de nouveaux DSL FX devraient compléter la gamme sous peu.

Les puristes de la marque s'offusqueront peut-être du fait que ces amplis soient fabriqués au Vietnam et que le bois utilisé pour le baffle ait changé. Mais le prix fera taire ces dires. En revanche, même s'il reste très abordable, il existe beaucoup d'autres amplis du même type qui peuvent rivaliser avec lui (également au sein même de la gamme Marshall). La seule différence est qu'ils ne peuvent pas se parer du logo typique de la marque !

MusicRadar Note

3,5 / 5 Etoiles
On aime

De très bons sons en disto, parfait pour le métal

On regrette

Une nouvelle version à laquelle il manque quelques petites choses. Dommage par exemple que la sortie émulé ait été enlevée tout comme la boucle d'effets. Les sons manquent peut-être un peu de définition.

Verdict

Si vous êtes à la recherche de votre premier Marshall, ce nouveau DSL ne vous décevra pas.

Additional Features

Tone shift and deep switches, pentode/ triode switching

Loudspeaker Size

12

Country of Origin

Vietnam

Available Controls

2 x Gain 2 x Volume Bass Mid Presence Reverb Treble

Weight (kg)

17

Dimensions

505 x 475 x 255

Weight (lb)

38

Channels

2

Device Type

All-valve, 2-channel combo with solid-state rectification

Audio Output Power

15

Valves

6

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Vous Aimerez Aussi:


Laisser un commentaire Facebook