Le Yamaha THR10

Malgré le fait qu’elle fabrique plus d’instruments de musique que n’importe quelle autre compagnie au monde, Yamaha n’est pas vraiment la marque que l’on associerait spontanément à un ampli pour guitare électrique.

Bien que l'ampli transistors GA-15 fasse toujours partie du catalogue, les amplis à modélisation des séries DG ont été abandonnés depuis longtemps. Il faudrait d’ailleurs revenir aux amplis de puissance à lampes T50 et T100, conçus par le célèbre Mike Soldano à la fin des années 1980, pour trouver un ampli Yamaha capable de tenir le 100 mètres ! Toutefois, tout ça pourrait être en train de changer grâce à la récente incursion de Yamaha dans le monde des amplis guitares – sous la bannière THR.

Les THR ont sans aucun doute été conçus pour le son: la plupart des guitaristes ont déjà l’ampli qu’il leur faut pour jouer à des niveaux sonores de concerts, mais ces derniers sont souvent trop forts pour la maison ou l’appart (le facteur gentillesse des voisins rentrant inévitablement dans l’équation!) D’autres guitaristes possèdent aussi de plus petits combo pour les répètes et les petites scènes.

Mais même un ampli à lampes de faible puissance avec atténuateur intégré peut être trop fort en intérieur.

Le THR pourrait bien combler cette lacune, sans pour autant se limiter à cet usage...

En déballant les amplis, nous avons été frappés par l’esthétique rétro et raffinée qui rappelle à la fois une tête d'ampli type « lunchbox » et une radio numérique haut de gamme. Les deux modèles ont une paire de haut-parleurs stéréo de huit centimètres intégrés, ce qui, contrairement à une mini-tête d’ampli à lampes, fonctionne sans cabinet supplémentaire.

Aucun des deux modèles THR ne vous laisserait douter de sa place sur une étagère ou un bureau, et ils sont clairement plus discrets qu'un combo 1 x 12, ou qu’un système audio en intérieur, du reste. Seule la partie texturée en plastique du boîtier rend l’aspect un peu cheap- une sorte de placage de bois serait d’ailleurs une alternative chic.

Cela dit, il ne s’agit pas d’amplis strictement réservés à une utilisation en intérieur. Huit piles AA vous permettent de perfectionner vos compétences ou de jammer avec votre iPod grâce à un une entrée auxiliaire mini jack. Le Yamaha THR est également parfait pour une blues session improvisée dans le désert de Gobi, ou de façon plus réaliste, pour mettre une ambiance de ouf en camping avec vos morceaux préférés.

Vous pourriez penser que la principale différence entre le THR5 et le THR10 réside dans la puissance de sortie, mais en fait, les deux amplis tournent tous deux à 10 watts (cinq de chaque côté) et utilisent des haut-parleurs internes identiques –le nom de ces modèles ne fait pas référence à leur puissance de sortie.

Le THR10 (un peu plus gros) bénéficie de la polyvalence de trois sons de base supplémentaires (basse, acoustique et appartement), de cinq emplacements de mémoire pour stocker des sons, d'un égaliseur trois bandes plutôt que d’un potard de tone et de réglages séparés pour sortie guitare et USB / AUX.

Sous le capot, les deux unités THR utilisent les nouveaux circuits virtuels de modélisation (VCM) de Yamaha, une technologie processeur destinée à générer des sons imitant encore mieux les sonorités des amplis à lampes. De fait, les cinq modèles d'amplis offrent une gamme de sons d’amplis de référence de style Fender, Vox, Marshall et Mesa-Boogie -qui sera familier pour quiconque aura utilisé un matos de modélisation d'ampli ces dix dernières années.

Cette simplicité est agrémentée d’une sélection d'effets de modulation et d’ambiance issus de l’émulation de stompbox et des tables de mixage pro de Yamaha. Le tout étant cependant contrôlé par des potards rotatifs standards qui garantissent que vous ne perdrez pas un temps précieux à naviguer entre les différents menus.

Toutefois, si vous voulez accéder à des modifications et des réglages plus poussés, le logiciel Yamaha THR Editor vous permet de vous familiariser avec l'ampli et les paramètres d'effets pour peu que vous soyez branchés via USB. De plus, cela vous permet de contrôler des fonctionnalités n’apparaissant pas en façade tels que la compression ou un noise gate. Le THR est donc modulable à votre guise.

Les connexions USB 2.0 du THR facilitent également l'utilisation de chaque ampli comme une interface audio et un moniteur stéréo en combinaison avec un logiciel d'enregistrement informatique comme la version Cubase AI (fournie avec l’ampli). Vous pouvez également simplement l'utiliser comme un bon système audio lorsque vous regardez un film sur votre iPad, et ne sous-estimez pas le résultat!

L'accès aux deux signaux stéréo (avec et sans effets) via USB vous permet de vous brancher et d’enregistrer rapidement vos idées en utilisant le son du THR non modifié pour éventuellement ré-amplifier le signal dry de la DI à une date ultérieure. C'est un vrai plus, il ne s’agit pas juste de ré-amplifier une guitare à postériori, ce qui est devenu monnaie courante ces dernières années (sans que les artistes eux-mêmes en aient parfois eu vent), mais cela signifie aussi que vous n'aurez pas à perdre un temps précieux en studio à essayer de retrouver le feeling d'une partie de gratte que vous aviez enregistrée à la maison.

Bon, mais ça sonne ?

Gonflés à bloc, les deux amplis émettent une lueur orange et chaude derrière leurs grilles de protection d’enceintes qui pourrait tromper les non-initiés en leur faisant croire que les lampes sont logées à l'intérieur. Yamaha appelle ça «l’illumination à lampes virtuelle», ce qui, avouons-le, est assez ronflant ! Pour autant, nous apprécions le style de cet éclairage qui est quand même bien plus design qu’un écran LCD monochrome et rétro-éclairé.

Branchez une gratte, balancez quelques riffs bien sentis jusqu’au bout du spectre avec une petite simulation de spring reverb, et vous vous rendrez compte de suite que même le plus petit modèle de la gamme ( à savoir le TH5) a un son beaucoup plus énorme que ce que vous pouviez attendre d’une si petite boîte ! C’est assez incroyable, en fait.

Avec ses réglages de master et de volume poussés un peu, on découvre des extrêmes basses remarquables qui restent très définies même avec un humbucker à fort gain, tandis que les fréquences les plus élevées chantent vraiment.

Lorsque vous passez à des réglages de gain plus élevés, vous obtenez inévitablement un son un peu plus rugueux autour des notes extrêmes avec des médiums plus prononcés, mais dans le bon sens. Avec une généreuse portion de saturation, le ronflement d’un simple bobinage peut être difficile à contrôler sans synchronisation judicieuse via le logiciel éditeur du THR, mais c’est certainement préférable à un investissement dans une pédale de noise suppressor.

Fondamentalement, ces amplis devaient être conçus pour avoir un super son et conserver de la dynamique sans sonner trop « processeur », et ce quel que soit le niveau de volume. Yamaha a certainement atteint son objectif. Il est vraiment rafraîchissant de jouer sur un ampli qui continue de sonner alors que vous baissez le volume.

La technologie étendue de Yamaha (Extended Stereo Technology ) en matière de stéréo permet une expérience sonore tridimensionnelle qui n'a vraiment rien à voir avec les autres amplis pratiques que nous avons rencontrés jusqu’alors, en particulier lorsque la réverbération stéréo est enclenchée.

Selon nous, vous trouverez les meilleurs sons du côté des canaux clean, crunch et moderne, le son lead à la Marshall ou le mode Brit Hi sonnant un peu granuleux. Enfin, tout ça est subjectif et peut être affiné avec le logiciel d’édition du Yamaha THR.

Bien que les caractéristiques officielles attestent du même volume de sortie et de la même taille de haut parleurs pour les deux modèles, le THR10 est bien le grand frère ! Yamaha avance qu’une plus grande enceinte et l'ajout d'un égaliseur trois bandes de grande qualité sont les principaux facteurs qui expliquent la puissance plus présente du THR10, sans parler des basses qui sonnent quasi comme celles d’un piano à partir du canal clean et que vous avez tout intérêt à écouter.

Bien qu'il soit conçu pour un usage domestique, la puissance de sortie constituant du coup un point discutable, le plus imposant des THR peut tout à fait se prêter à des performances live de style cafés intimistes tant que le batteur reste poli!

Les modes Bass et Flat offrent encore plus de flexibilité, et dès qu’on se lance dans des délires à quatres cordes ou que l’on branche un synthé, les résultats sont très impressionnants.

En comparaison, le mode électro-acoustique du THR10 sonnerait presque un peu faiblard, mais Yamaha nous assure qu'il s'agit simplement d'un problème avec le prototype prêté pour le test, et que la version de production aura mis à jour le micro-logiciel afin de résoudre le problème.

Ne vous méprenez pas, quel que soit l’ampli THR que vous choisirez, il vous incitera à jouer davantage de guitare. L’un comme l’autre sont également susceptibles de reléguer votre station audio I-pod et vos haut-parleurs portables au grenier ou sur eBay tellement leur reproduction Hi Fi via le port USB ou l'entrée auxiliaire stéréo est spacieuse et d’une qualité supérieure à bien des enceintes.

En ce qui nous concerne, la question importante n'est pas de savoir si oui ou non vous avez besoin d’un THR dans votre vie, mais plutôt quel est l’ampli qui vous convient le mieux. Alors que nous avons d’abord été frappés par la simplicité du THR5 dans des scénarios d’usages courants au quotidien, nous avons par la suite adoré les fonctionnalités supplémentaires et le son plus puissant du THR10 qui prouvera son efficacité encore et encore. Cela fait donc peut-être de ce dernier l’investissement le plus malin sur le long terme.

Le troisième ampli dont vous avez besoin ? Le THR sont bien plus que ça.…

MusicRadar Note

4,5 / 5 Etoiles
On aime

Concept, exécution, prix, son tridimensionnel.

On regrette

La partie en plastique noir du cabinet

Verdict

Yamaha a réinventé un ampli de travail parfait qui répondra parfaitement aux exigences de la vie moderne et de celles de vos voisins ! La solution parfaite pour jouer et jammer à la maison.

Country of Origin

Japan

Audio Output Power

10

Available Controls

2 x Effects Loop Bass Gain Master Mid Tap Treble Tuner

Available Inputs

Aux Input Guitar Input

Available Outputs

3.5mm mini headphone jack USB

Dimensions

360x183x140

Weight (kg)

2.8

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.