La Takamine EG440SC

A l'origine, Takamine était juste le nom d'une vieille montagne escarpée située près de la ville de Sakashita, au Japon.

Un drôle d'endroit, semblait-il, pour y installer une entreprise de guitares acoustiques faites main, mais c'est tout-à-fait comme ça que l'histoire s'est déroulée, en 1962, quand une famille de luthiers décida d'ouvrir son atelier au pied de la montagne.

La logique a voulu que cette compagnie prenne le nom de la montagne, et Takamine était née.

Depuis maintenant plus de 44 ans que cette lutherie existe, l'évolution de Takamine a été échelonnée d'innovations en matière de guitare, de récompenses diverses et du soutien des artistes, et est devenue l'un des plus grands noms de marque de guitare acoustique.

Il serait simple d'affirmer que le succès de Takamine est surtout dû à la qualité de fabrication excellente de leurs instruments de haut niveau (fabrication japonaise de standard nec plus ultra).

Mais on pourrait argumenter sur le fait que c'est tout aussi bien sa Série G qui lui vaut cette réputation : ces instruments chinois d'entrée de gamme furent largement acclamés lors de leur sortie il y a quelques années.

Mise en bouche

En ce qui concerne le modèle EG440SC, c'est une version cutaway possédant le corps 'NEX' de la marque, à savoir un profil supérieur arrondi, une taille mince et un bas de corps particulièrement rebondi.

Les dimensions de la table d'harmonie permettent un répondant équilibré sur les basses, les aigus et les médiums : tout-à-fait ce que l'on attend d'une acoustique.

La finition de cette guitare est élégante. De la touche à la rosace, il n'y a vraiment pas grand-chose à redire sur le plan de la fabrication.

Cependant, on a noté que les mécaniques couleur or souffrent d'une légère saccade lors de l'accordage. Mis à part ça, on n'a pas trouvé de défauts cachés avec cette EG440SC malgré un test approfondi.

On n'a pas été surpris de découvrir que le dos et les éclisses de la EG440SG était en acajou stratifié, mais on a été heureux de constater que la table d'harmonie de ce modèle était en épicéa massif.

C'est inévitable, l'utilisation d'une moindre quantité de bois de lutherie produit un son plus homogène et plus vif qu'avec une platée de contre-plaqué, ce qui devrait faire une grande différence sur le plan de la performance de la EG440SC.

Le manche et la touche n'ont rien de bien excitant et sont calqués sur le format acajou/palissandre habituel que l'on retrouve sur tous les modèles de la Série G.

On a été ravis de constater que le pré-ampli était top, un PT-4T (le T en bout de code faisant référence à un accordeur chromatique relié à un petit écran LED qui vous indique s'il faut serrer ou desserrer les mécaniques).

On espère qu'obtenir un son décent ne prendra pas trop de temps. Ce qui est sûr, c'est que dès l'instant où vous jouez un accord sur la EG440SC vous vous rendez compte que la qualité a augmenté de quelques crans au fil des années.

Malgré la taille plus importante du corps, l'expérience de jeu est en fait plus 'serrée' que sur beaucoup d'acoustiques qu'on a pu tester à ce prix-là. On obtient tout-de-suite une sonorité non-amplifiée plus 'compressée' qui empêche les basses de submerger le spectre sonore ou les aigus de vous crever les tympans.

Et ça sonne?

Une fois n'est pas coutume, Total Guitar est tout-à-fait d'accord avec l'argumentaire du fabricant : c'est un instrument vraiment bien équilibré qui permet à la qualité de l'épicéa et de l'acajou de rayonner.

Le profil de touche et de manche est agréable et contribue à une meilleure sonorité. Ce qui est un bon signe, c'est que la main survole les frettes comme par magie.

De temps en temps, TG décide de brancher une électro-acoustique dans l'espoir de pouvoir dompter sa tonalité brute avec un peu d'égalisation.

Dans ce cas précis, on a en fait branché la EG440SC dans l'espoir que sa superbe tonalité non-amplifiée ne se perdrait pas quelque part entre les micros piezo et les enceintes de l'ampli.

Heureusement, ce n'était pas le cas. Mais si vous préférez vous en tenir au schéma d'origine, réglez vos potards d'égaliseurs à mi-chemin et balancez quelques accords!

Si vous penchez pour une dose supplémentaire de basse ou un peu plus de mordant, c'est facile aussi. Ce qui est intéressant, c'est que, quelque soit les réglages choisis niveau égalisation, vous sentirez toujours l'arôme subtil du bois de lutherie qui travaille dur sous le capot.

On irait facilement jusqu'à dire que ça donne un véritable sentiment d'identité à cette guitare. Tout comme pour la EG260C, l'autre avantage majeur qu'apporte ce branchement est un niveau accru de subtilité.

Notes de basse très riches, trilles et soupirs faisaient tous partie de la panoplie et ont tous été transmis à l'ampli, nous encourageant à jouer avec panache.

Le seul inconvénient, c'est quand on débranche cette acoustique pour aller jouer au parc du coin. Malgré le confort de jeu de la EG440SC, TG s'est alors senti un peu comme Superman sans ses pouvoirs de super héros.

MusicRadar Note

5 / 5 Etoiles
On aime

Une tonalité pleine de caractère et un souci du détail.

On regrette

Les mécaniques ont tendance à être un peu saccadées.

Verdict

La EG440SC est une guitare superbe, de bout en bout.

Top Finish

Natural Gloss

Includes Bag

No

No. of Frets

20

Inlays

Abalone Dots

Hardware

Gold

Country of Origin

China

Fingerboard Material

Rosewood

Neck Material

Mahogany

Top Material

Solid Spruce

No of Strings

6

Guitar Body Material

Mahogany Laminate

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.