La Gibson Midtown Custom

Une toute nouvelle semi de forme ES et non 'archtop' : fait-elle honneur à la tradition ?

L'idée d'une Gibson semi non 'archtop' (donc non bombée) paraît, au premier abord, un peu en contradiction avec la gamme ES traditionnelle.

Pourtant, la taille réduite de la caisse de ce nouveau modèle Midtown Custom a toute sa pertinence. La version en ébène que nous possédons a un super look –très dépouillée, avec quincaillerie chromée et liserai noir et blanc pour le contraste.

Taillée dans un bois de qualité, la lutherie est la même que pour la Les Paul Classique, mais le fond en acajou massif a été largement creusé pour lui donner la vibe si caractéristique de la semi. La table trois pièces en érable est collée, les ouïes en F constituant la touche visuelle finale.

Gibson a également eu la très bonne idée de garder les proportions parfaites de la ES-335, bien que radicalement rapetissées –pour que vous puissiez situer l'échelle, une 335 mesure environ 42 cm à l'endroit le plus large, alors que la Midtown mesure 3,8 cm de moins.

Quant au manche, lui aussi en acajou collé, dotée d'une touche bombée en ébène avec marqueurs incrustés de type Pearl Block, et bien sûr le fameux split diamond de la tête pour avoir la classe.

Mais pour être tout à fait exacts chers lecteurs, cet "ébène" est en fait du Richlite –un composite de fibres en cellulose et de résine phénolique-, rien que ça. Quant aux incrustations, elles sont en acrylique, comme pour la Classique, Gibson parle du Richlite comme offrant « les propriétés de fabrication et de résonnance de bois dur de qualité, présentant de plus une meilleure durabilité, pour une sensation superbe ».

Est-ce que ça nous dérange vraiment que ce ne soit pas de l'ébène et que les incrustations soient en acrylique ? Eh bien non ! En fait, on trouve ça plutôt sympa de savoir que, à une distance de quelques mètres à peine, personne ne se douterait que cette gratte ne porte pas la moindre trace de forêt indienne. On se dit que ça fait aussi moins de bois coupé et de coquillages tués pour nos guitares, bref ça nous donné cette satisfaction personnelle de nous découvrir de nouveaux penchants écologiques.

Les micros de la Midtown sont des Burstbuckers (sur la version Standard, ce sont des Classic 57). La tendance de la semi à déployer plus de franchise et de dynamisme est exacerbée par une transmission plus vintage. Il y a donc beaucoup de potentiel de contraste avec cette guitare.

Avec la disposition standard du système de commutation des Gibson semis, tout est intuitivement à portée de main. On apprécie également beaucoup le fait que les bords en acajou épais aient permis de relocaliser la prise jack en la déplaçant de la table à la bordure.

Grâce au manche de profil slim-taper 60's au sillet Gibson standard de 43 mm de large, le manche de la Midtown possède un aspect spacieux et familier. La finition des frettes est parfaite, et c'est vraiment très sympa pour des plans fluides, du legato jazzy ou des rythmiques funky.

Le poids léger de cette gratte et sa taille rétrécie procure un excellent confort de jeu, tant assis que debout, et bien sûr, le joint de manche à la 19ème frette signifie que la facilité d'accès à la partie supérieure du manche l'emporte sur la LP. Ce qui est bizarre, c'est que la Gibson Midtown Custom soit un tout nouveau modèle et qu'on ait pourtant cette impression incroyable de pouvoir en jouer les yeux bandés.

Et ça sonne?

La Midtown sonne plus aiguisée que la LP et moins médium, sa nature de semi-acoustique convenant bien aux Burstbuckers. C'est à l'évidence l'instrument le plus polyvalent qui soit : il conviendra à tout ce qui est possible et imaginable, du classic' rock à la pop et au punk.

C'est aussi une gratte qui vous invite à modifier ses réglages de volume et de tonalité pour effectuer d'infinies variations en clair ou avec un gros sons saturé et le son aux limites des capacités de votre ampli. Riffs, rythmiques funky, accords ouverts, et solos, quasiment tous les styles sont au menu du jour, et la cuisine est bonne.

Cette gratte a vraiment de quoi balancer de supers sons rock. En fait, pour une séance d'enregistrement, une Midtown pourrait assurer le boulot d'une Les Paul tout comme celui d'une 6120 ou d'une Telecaster. Non, vous ne rêvez pas !

MusicRadar Note

4,5 / 5 Etoiles
On aime

Super look. Sonorités polyvalentes et sensations en tous genres. Super prix.

On regrette

Joints en bois visibles sous les finitions transparentes.

Verdict

Une guitare qu’on pourrait comparer à une bête à tout faire pour ses capacités et à la belle pour son esthétique.

No. of Frets

22

Country of Origin

USA

Hardware

Nashville style tune-o-matic bridge and stud tailpiece, Grover 'kidney' tuners

Available Controls

3 Position Toggle Pickup Selector Switch Tone Volume

Left Handed Model Available

No

Neck Material

Mahogany

Top Material

Maple

Nut

43mm

Scale Length (mm)

628.65

Weight (kg)

3.6

Nut Material

Corian

Pickup Type

Gibson Burstbucker 1 (neck) and Burstbucker 2 (bridge) humbuckers

Guitar Body Material

Mahogany Laminate

Bolt-on Neck

No

Body Style

Double-cutaway, semi-solid electric

Available Finish

Antique natural, ebony (as reviewed), heritage cherry sunburst, vintage sunburst

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook