Keeley Luna Overdrive

Le magnus opus du roi de la pédale de modulation ?

Robert Keeley est cet ancien prof d'électronique qui, au tout début des années 2000, s'est distingué en perfectionnant les sonorités de célèbres pédales grâce à des modifications de son crû, sa contribution la plus notoire ayant été apportée à l'Ibanez Tube Screamer. Il fait preuve d'une ambition plus grande encore pour la Luna que pour ses entreprises précédentes quand il déclare que c'est "la somme de mes idées et de mes réflexions sur la saturation et la distorsion", avec pour but d'offrir "des possibilités sonores à l'infini".

"C'est ainsi qu'entre l'entrée gérée par un amplificateur opérationnel (comme c'était le cas pour les premières Tube Screamer) et un discret circuit FET en sortie, vous obtenez un circuit tonal Baxandall modifié"

C'est ainsi qu'entre l'entrée gérée par un amplificateur opérationnel (comme c'était le cas pour les premières Tube Screamer) et un discret circuit FET en sortie, vous obtenez un circuit tonal Baxandall modifié via des potards individuels de basses et d'aigus.

Leur ajout ne se traduit pas seulement par un impact énorme sur la perception de la réponse dans les médiums, elle affecte également le caractère et le taux de saturation de manière significative.

Un mini toggle switch vous donne accès aux modes 'lo' et 'hi' ; le True bypass ne manque pas à l'appel, mais est-ce bien la peine de le préciser ?

Côté Son

Avec la Keeley TS-808 en main pour faire la comparaison, on peut avancer que la Luna s'approche dangereusement des sonorités riches en médiums de type TS, mais elle offre bien plus encore, notamment un gain colossal qui peut allègrement faire saturer l'entrée de votre ampli.

La double égalisation génère un énorme potentiel de modelage du son, sans même parler du caractère du gain dont le registre s'étend de plus doux et plus lisse à une saturation plus incisive qui tend à posséder une qualité presque fuzzy à l'occasion.

C'est cette différence qui rend la Luna irrésistible, ajoutant une tendance crade un peu vintage de type Marshall à une tournure principalement axée Fender. On pourrait jouer des trucs à la Hendrix, à la Eric Johnson et à la Michael Landau avec cette pédale sans jamais voir passer le temps. Et avec une SG, ça doit vraiment être le paradis sur Terre. Vous devriez essayer.

La Luna trouvera sans doute la majorité de ses fans parmi les rockeurs et assimilés. Avec le nombre incommensurable de marques d'effet 'boutique' que Robert Keeley met ici à disposition, nous ressentons un certain soulagement à constater qu'il n'a pas fini d'évoluer et qu'il a encore des pédales superbes à nous offrir.

MusicRadar Note

5 / 5 Etoiles
On aime

Distorsion réglage de saturation et modelage sonore sont de qualité superbe. Plus particulièrement destinée aux rockeurs et assimilés. Prix raisonnable au vu de la qualité.

On regrette

Rien.

Verdict

Elle s'adaptera au blues, sans problème, mais son caractère incisif, son mordant et la qualité de sa saturation lui impartissent plus de potentiel, plaçant la Luna parmi les pédale de Drive offrant les meilleurs résultats sonores que l'on ait jamais entendus.

Battery/Adaptor Type

2 x AA Batteries 9V Battery

Features

True-bypass

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook