Guild D-125-12

La série GAD (Guild Acoustic Design) de Guild est apparue en 2005, à l'époque où les plus grandes marques délocalisaient leurs productions en Chine pour réaliser des économies supplémentaires.

En 2005, Guild ne proposait que très peu de modèles différents; la plupart étaient basés sur les produits américains. Mais la gamme s'est considérablement élargie et 7 ans plus tard, on compte près de 30 modèles à cordes acier auxquels s'ajoutent les options de couleur. L'un des risques de la délocalisation en Chine était que les contrôles qualité ne puissent pas être effectués convenablement, mais toutes les guitares fabriquées là-bas arborent un sérieux de construction, utilisent des bois massifs et sont toutes livrées dans un étui rigide.

Aujourd'hui, rien n'a changé. Guild présente sa nouvelle gamme composée de 19 modèles. Beaucoup d'entre eux s'inspirent des modèles précédents, mais quelques changements ont été apportés comme le plastique qui remplace le bois pour les bindings. Le préfixe GAD a lui aussi disparu dans la désignation du catalogue. Dans cette nouvelle série, il y a 8 instruments totalement nouveaux et nous allons en tester 3 d'entre eux.

Le modèle 12-cordes D-125-12 s'inspire de la Dreadnought la plus populaire de la marque Guild, la D-25. Ce modèle date de 1968 et au fil des années, on a pu le voir totalement fait d'acajou comme ici, où avec une table en épicéa. Comme d'autres modèles auparavant, la D-125-12 a un dos plat (et massif); on se souvient que Guild avait opté durant les années 70 pour un dos bombé en bois laminé, pour des raisons sonores, mais aussi pour des raisons financières.

Le verni brillant utilisé sur le corps laisse entrevoir le grain de l'acajou et l'effet est saisissant. Mais la guitare est relativement lourde, ceci certainement dû au grand nombre de mécaniques "mini die-cast" sur la tête, faisant pencher la balance à 2,6kg. Le constat est similaire pour le manche, ce qui est rare à souligner sur une 12-cordes. Mais là encore, ce poids est loin d'être problématique.

Dans sa construction, ce modèle partage un point commun avec la guitare jumbo F-150R à savoir le renforcement sous la rosace. On a l'impression d'avoir une table deux fois plus épaisse. Guild a en revanche jugé peu nécessaire d'appliquer un tel procédé à la F-130CE dans le pur style des guitares auditorium.

La construction du manche de ce modèle diffère des deux autres modèles. En effet, au lieu d'avoir un manche fait d'une seule et unique pièce, la tête est collée par un scarf-joint (pièce de bois qui fait la jonction tête/manche). Il est possible qu'un tel procédé puisse minimiser les risques de casse en soulageant la tension imposée par les mécaniques.

Nombre de manches de guitares 12-cordes sont une torture à jouer, mais celui-ci fait office d'exeption. Les 47.5mm au sillet sont standards, mais le manche apparaît moins plat que ses concurrents, et ce, afin d'éviter que les cordes supplémentaires ne sautent. Mais nous n'avons pas un manche trop gros dans la main, et l'espacement entre les cordes permet d'être précis lorsque l'on joue en picking.

Les réglages d'usine ont été pris très au sérieux, tant au niveau de la construction que de l'action. Ici, l'action à l'octave est de 1.6mm sur les aigus et de 1.9mm pour les basses - on reste donc près de la touche et l'on conserve un bon claquant. L'intonation reste juste plus l'on se déplace vers les aigus, et il est bon de le signaler car ce ne sont pas toutes les 12-cordes qui peuvent se vanter d'une telle prouesse !

Les sonorités

Bienvenu dans le monde du joyeux claquant. En effet, cette Guild vibre et étincelle comme une bonne Guild d'antan, et elle sonne tellement bien que l'on ne peut plus s'arrêter de jouer une fois la guitare en mains.

On aurait pu être davantage satisfait si l'on avait pu obtenir un tantinet plus de chaleur dans les basses, mais là nous sommes franchement trop exigeants, car cette guitare sonne déjà très bien comme elle est.

On s'aperçoit dans les détails que Guild surveille de près les coûts de production par rapport aux précédentes séries : la marque a ôté le motif Chesterfield, le manche est satiné au lieu d'être verni, et le binding est en plastique au lieu d'être en bois. Mais cela n'engage en rien la qualité générale qui reste incroyable. La D-125-12 est impeccable sur tous les plans, facile à jouer pour une 12-cordes et au tarif très attractif. Si les autres guitares de la série présentent les mêmes qualités, gageons que les nouvelles GAD connaitront un succès certain.

MusicRadar Note

4,5 / 5 Etoiles
On aime

Un look sympa; le manche agréable; les sonorités.

On regrette

Le manche est légèrement trop lourd.

Verdict

Une 12-cordes merveilleuse dont les sons claquants justifient à eux seuls le prix de cet instrument.

Country of Origin

China

Available Finish

Gloss natural body, satin neck

Back Material

Solid mahogany

Body Style

Dreadnought acoustic

Fingerboard Material

Unbound Rosewood

Left Handed Model Available

No

Neck Material

Mahogany

No. of Frets

20

Scale Length (mm)

650

Sides Material

Solid mahogany

Top Material

Solid mahogany

Weight (kg)

2.59

Weight (lb)

5.7

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook