Fender Mustang I & II

Deux nouveaux amplis à modélisation au nom bien familier

La Fender Mustang sortie, en 1965, est connue pour être une guitare au diapason court et qui a trouvé sa place dans tous les groupes d'indie rock grâce à sa forme très cool et ses coloris.

Aujourd'hui, son nom est partagé avec deux nouveaux amplis à modélisation qui sont bien plus modernes dans les spécifications que la guitare Mustang est rétro.

"Même si ce ne sont pas des amplis boutiques ou très chers, ils délivrent néanmoins d'excellentes sonorités pour jouer et s'entraîner."

Toutes les fonctionnalités du Mustang II sont les mêmes que sur la version I. Mis à part la taille, on retrouve les mêmes réglages et effets.

Il n'y a que le niveau de sortie, la taille du hp et celle du baffle qui différencient ces deux amplis. Vous retrouverez ces différences dans les spécifications. Le circuit embarqué que nous allons décrire est quant à lui exactement le même.

Tous les sons se basent sur 8 modèles d'amplis dont chacun se décline en trois versions : orange, rouge et vert. Ceux-ci sont accessibles via un rotacteur ; s'allument en premiers les amplis de la section orange, puis l'on passe au vert pour terminer sur le rouge.

Il n'y a pas de menu sur lequel s'attarder ou un écran LED pour se repérer. Le Mustang est ainsi beaucoup plus simple à utiliser.

Si l'ampli est déjà configuré avec différents types de son, le concept est que l'on créera nous-mêmes nos presets dans les banques orange (que l'on ne peut éditer), puis on sauvera le résultat sur un ampli spécifique équivalent sur les banques vertes et rouges. Il ne reste plus qu'à appuyer sur le bouton de sauvegarde, naviguer entre les banques vertes et rouges, sauver de nouveau et le tour est joué.

Nous retrouvons dans ces modélisations trois des amplis Fender les plus connus, deux modèles 'British' et trois amplis high-gain. Tous les réglages effectués sur les 5 potentiomètres du panneau avant, hormis le master volume, peuvent être édités et sauvés.

Aux côtés des émulations d'amplis, nous avons accès à un large choix d'effets. Fender a su résister à la tentation d'en mettre des tonnes au profit d'une plus grande compréhension et utilisation : chaque effet est nommé d'une certaine façon pour mieux s'y retrouver, comme chorus ou deep chorus ou encore Vibratone rapide ou lent, etc...

Nous avons également accès à 12 réverbes et delays que l'on gérera via les potentiomètres Mod et Dly/Rev.

Sélectionner les effets peut s'avérer un peu difficile de prime abord, alors nous vous conseillons de visionner la vidéo ci-dessus pour mieux comprendre le processus.

Les réglages de base sont cependant faciles à effectuer. Les potentiomètres Mod et Dly/Rev sont divisés en quatre sections (de A à D). Que dire de plus ? Dans chacune de ces catégories, nous trouvons trois effets (1, 2 et 3).

Les boutons ne sont pas crantés, et comme on le mentionnait précédemment, on ne possède aucun écran auquel se référer. Les réglages pourront alors sembler minutieux, mais les trois petites LED au-dessus du bouton Mod vous aideront pour savoir quel effet vous avez choisi.

Par exemple, l'octaver se trouve avec les effets de modulation en C3. Cela signifie qu'il faudra tourner le potentiomètre Mod jusqu'à la section C et s'arrêter lorsque la troisième lumière s'allumera.

Il est également possible de gérer la dose d'effet dans le signal. Pour cela, il suffit d'appuyer sur le bouton Exit, et au même moment tourner le bouton Mod ou Dly/Rev suivant l'effet que l'on édite.

Ensuite, il faut savoir que le bouton Tap sert à régler le delay, mais aussi la vitesse de certains effets de modulation.

Pour régler ses presets dans le détail, le Mustang est livré avec un DVD où l'on retrouve le logiciel Fender Fuse. Grâce à ce dernier, on pourra régler minutieusement chacun des paramètres sur son ordinateur. Même le plus novice en informatique pourra le faire !

Les sons du Mustang

Les modélisations des amplis Fender sont à couper le souffle. Celles du Bassman '59, du Twin '65 et du Deluxe '57 reprennent les caractéristiques sonores de leurs aînés, à savoir les aigus bien lisses et les basses bien généreuses.

Il suffit d'ajouter une petite dose de l'impressionnante réverbe '65 Spring pour quasiment sonner comme l'original.

Les sonorités sont plus intéressantes sur le 12" du Mustang II par rapport au 8" qui équipe le I. Attention, nous ne disons pas que le I sonne mal, au contraire.

En effet, certaines des émulations Fender ont plus le twang caractéristique sur le petit haut-parleur et l'on obtient de très bons résultats en ajustant l'égalisation et en ajoutant une légère dose de phaser ou de trémolo. Les 40 watts du Mustang II sont suffisamment puissants pour jouer dans de petites salles.

Le modèle 'British 60s' avec sa grosse overdrive est très plaisant à utiliser. En revanche, les amplis de type high-gain comme l'American 90s ou le Metal 2000 ne sont pas au même niveau que les autres émulations du Mustang.

Mais nous comprenons pourquoi Fender a voulu les implémenter. En utilisant une guitare équipée d'humbuckers, on se rapproche des sonorités utilisées dans le hard rock et le métal.

L'utilisation d'un footswitch pour passer d'un patch à un autre en temps réel est possible, mais juste pour le plaisir de jouer. Passer d'un ampli à un autre en utilisant les boutons est largement suffisant.

Si vous êtes encore hésitant sur l'ampli boutique 5 watts que vous voulez vous acheter pour bosser à la maison, essayez d'abord l'un des ces amplis. Même si ce ne sont pas des amplis boutique ou très chers, ils délivrent d'excellentes sonorités pour jouer et s'entraîner.

Les émulations du Twin, du Deluxe et du Bassman sont celles qui nous ont le plus impressionnés, alors que le Metal 2000 apparaît plus comme un ajout non nécessaire.

Grâce à son haut-parleur de 12", le Mustang II est celui qui sonne le mieux des deux. Mais à seulement 135 €, le Mustang I est une option à considérer sérieusement.

Pour s'entraîner, enregistrer quelques démos et se mettre en relation avec d'autres musiciens sur le web en pouvant échanger des sons, ces Mustang sont parfaits. Grâce à la précision sonore de certaines des émulations, il est difficile de penser trouver un meilleur ampli qui rassemblerait des sons vintage, un prix aussi faible et toute la technologie moderne.

En comparaison avec d'autres amplis à modélisation sur le marché actuel, les Mustang peuvent paraître un peu hors course. Mais avec des sonorités d'une telle qualité, il faut impérativement s'adapter. On vous assure des heures de plaisir à un prix quasi imbattable.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Le prix. Les sons satisfaisants. La facilité d'utilisation.

On regrette

Les sons métal n'ont pas la qualité des sons clairs en comparaison.

Verdict

Pour une pratique aux intonations vintage ou pour s'exercer à la maison, ces amplis sont impressionnants et recréent certains des plus beaux moments de l'histoire Fender.

Dimensions

400x368x193

Weight

7.7

Country of Origin

China

Device Type

Solid-state modelling combo

Audio Output Power

20

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.