Fender '57 Bandmaster

La recréation d'un ampli vintage dont vos oreilles sont déjà fans

Twin, Deluxe, Bassman : autant d'amplis combos qui ont changé la donne pour Fender et constituent un maillon essentiel de l'ADN de l'ampli guitare moderne. Ce que l'on sait moins est qu'il existait dans les années 50, en marge de ces superstars de l'amplification, d'autres modèles dont le 3x10 Bandmaster.

"Avec les concerts dans les pubs qui se font plus silencieux et une quête de sonorités vintage qui n'a jamais été aussi populaire, il se pourrait bien que nous vivions l'époque parfaite pour un retour du tweed Bandmaster"

Une seule anecdote suffit à inscrire cet ampli au panthéon de l'amplification (oui il existe) : c'est accompagné de ce dernier et d'une Gretsch 6120 que Pete Townshend fit beaucoup de bruit sur l'album Who's Next en 1971. Bien sûr, vous pourriez avancer que c'est un argument anachronique puisque malgré son utilisation par l'enfant terrible du moulinet de bras, le bandmaster fut éclipsé par le Deluxe et le Bassman les années suivantes. C'est tout à fait vrai, chers lecteurs, mais avec les concerts dans les pubs qui se font plus silencieux et une quête de sonorités vintage qui n'a jamais été aussi populaire, il se pourrait bien que nous vivions l'époque parfaite pour un retour du tweed Bandmaster.

Fender insiste sur le fait que cet ampli n'est pas une réédition complètement assujettie au modèle original en terme de caractéristiques. Et ce n'est pas seulement parce qu'il n'y a jamais vraiment eu de modèle original définitif... Avec cette recréation, l'équipe chargée du design chez Fender a conçu un bandmaster authentiquement vintage et pratique qui se rapproche des modèles possédant une marge de pré-saturation élevée et un tout petit peu moins de compression que la moyenne.

Une autre modification de taille est à noter. Certaines valeurs électriques des composants ont été modifiées pour donner à l'ampli une réponse légèrement plus ferme dans les basses. La marque pense que ces choix sont ainsi plus adaptés aux styles et aux guitaristes d'aujourd'hui.

Mais parlons des éléments d'époque ! D'abord, le baffle qui est identique au modèle vintage. Ce dernier est constitué de morceaux de bois de pin avec des joints faits main (le pin sonne différemment des bois agglomérés et s'avère plus léger). Les circuits ont également été câblés point par point à la main sur une plaque de style vintage. Une caractéristique qui fait mériter au Bandmaster son appartenance à la série Custom. Voilà donc un ampli boutique qui possède en conséquence des caractéristiques et un prix au-dessus de la gamme Reissue traditionnelle.

Mais voilà la grande polémique, l'affreuse question : pourquoi proposer un ampli qui ne développe que 26 watts avec une paire de lampes 6L6 ? En fait, ce n'est pas si compliqué. Le transformateur du Bandmaster possède une puissance de sortie relativement basse de manière à protéger les haut-parleurs qui sont également de faible puissance. Lorsque qu'intervient la lampe de redressement, les 26 watts sont convertis en un signal pour lequel l'ampli n'a pas été conçu. C'est ce côté atypique que les gens aiment aujourd'hui !

Afin de décrire le rendu sonore, disons simplement qu'on obtient là une très belle overdrive, riche, grésillante, très dynamique et avec une compression naturelle. Le tout à un volume que vous pouvez utiliser en intérieur mais pas seulement... Pour ceux qui pensent plus grand en terme d'échelle, rappelons également que des guitaristes comme Mark Knoplfer ont fait des tournées internationales avec un Vibrolux 30 Watts ! Mais revenons à notre Bandmaster.

Le feeling et le son

"Avec le volume de l'ampli autour de 3 ou 4, vous vous retrouvez avec une immense projection sonore impressionne même les non guitaristes"

Ne vous attendez pas aux sons cristallins d'un 'Blackface' de type Twin ou à la réverbe naturelle d'un Bassman. Par contre, armé d'une Gretsch Center-Block White Falcon et avec le volume de l'ampli autour de 3 ou 4, vous vous retrouvez avec une immense projection sonore qui impressionne même les non-guitaristes.

Après avoir attendu quelques minutes que les lampes chauffent, nous jouons nos premières notes et déjà la magie opère. Le son est immense, authentique et très caractéristique des amplis Fender. La saturation arrive rapidement et possède un tranchant et plus de mordant que celle d'un 65' Deluxe ou d'un Twin Reverb.

Lorsque vous poussez le volume, la dynamique et la compression se font plus présentes dans les basses, particulièrement sur l'attaque des notes les plus graves. Attaquez moins fort et le twang est de retour. Le Bandmaster possède des réponses précises et de qualité et devrait plaire aux guitaristes qui aiment jouer avec une large palette de sons au bout des doigts.

Le potentiomètre de présence sur bons nombres de vieux Tweed offre aux guitaristes plus de définition et de brillance, ce qui est également le cas ici. En fait, il permet de générer moins de feedback à l'étage de puissance lorsque le volume est élevé. Il en résulte un son plus sauvage avec plus de distorsion dans les fréquences aiguës en particulier. Vous aimerez peut-être ça, ou vous préférerez peut-être ne pas trop toucher à ce potentiomètre pour garder un son plus carré et contrôlable.

Nous avons évidemment la réponse à la question qui vous brûle les lèvres ! Oui, vous pouvez obtenir des sons à la Pete Townshend, mais pensez également à Mike Campbell (Tom Petty and the Heartbreakers), John Fogerty (Creedence Clearwater Revival), Springsteen ou encore Neil Young. C'est peut-être un peu trop 'furieux' pour de la country traditionnelle, mais parfait à la maison pour n'importe quel style Americana.

Tous ceux qui se sont branchés dans cet ampli à la rédac' ont décroché un sourire en l'espace de quelques secondes, ce qui est toujours bon signe. C'est l'antithèse d'un ampli moderne à tout faire. Ce Bandmaster vous offre l'expérience pure et intègre d'un Tweed avec un volume adapté à la plupart des pubs et clubs d'aujourd'hui.

Le Bandmaster est plus bruyant qu'un Tweed Deluxe, moins viscéral qu'un Bassman et n'a rien à voir avec la polyvalence d'un Rod DeVille. Quoi qu'il en soit, ce qui été censé être relégué au placard de l'histoire sied à la plupart des styles musicaux vintage et contemporains.

Alors comment dire ? Ce n'est pas particulièrement raisonnable, on ne peut pas dire qu'il ait un bon rapport qualité/prix, mais malheureusement (pour votre portefeuille), il a ce je-ne-sais-quoi de magique que personne ne peut nier.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

La qualité de fabrication, le look, et bien sûr les sonorités.

On regrette

Le prix.

Verdict

Tout simplement hallucinant, doté des sonorités saturées naturelles typiques d'un tweed. Le tout dans un format 3 x 10 parfait pour la scène.

Loudspeaker Size

10

Additional Features

Bias control for output valves (internal); 3x Jensen 10" P10R-F speakers with alnico magnets

Country of Origin

USA

Weight (kg)

20.5

Channels

2

Weight (lb)

45

Device Type

All-valve 3x10 guitar combo with valve rectifier

Valves

6

Audio Output Power

26

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook