Cort G250P

La célèbre G250P est célèbre et on sait pourquoi

L'une des 6 cordes solid body électriques les plus intéressantes de chez Cort. La série G250P qui rassemble 8 modèles est sans doute la plus célèbre de la marque en entrée de gamme. On vous explique pourquoi...

Fabrication

Les influences de Fender se ressentent nettement dans la fabrication de cette Cort avec manche vissé. La forme du corps est, elle aussi de toute évidence influencée par celle de la Stratocaster. Pour autant, l'esthétique de la G250P est propre à la marque et directement issue de la série Sterling S, introduite en 1995. C'est une solid body attirante, compacte et confortable.

La série S a en fait été supplantée par la série G en 2001. Le changement le plus évident réside au niveau de la tête. Cette dernière est passée d'une forme très "Brian Mooriesque" dotée de 3 mécaniques par côté à une tête plus "Fender" intégrant 6 mécaniques alignées. Une évolution qui assure aussi une meilleur tension des cordes.

"Comme la plupart de l'accastillage sur la G250P, les mécaniques sont de finition cosmo black. Il s'en dégage une certaine classe à la croisée d'un plaquage chrome et noir".

Comme la plupart de l'accastillage sur la G250P, les mécaniques sont de finition cosmo black. Il s'en dégage une certaine classe à la croisée d'un plaquage chrome et noir. On apprécie également les pontets à roulement et le sillet doté de parties mobiles qui permettent de réduire nettement la friction des cordes sur le sillet.

La finition Satin du manche offre un profil proche du C, légérement plus profond. On se rapproche de la sensation d'un manche Fender. Equipée de 22 frettes, la touche en palissandre d'un large radius combinée à bes bords bien découpés offre de beaux sons médiums et éliminent les aigus qui accrochent. Les petits repères de touche excentrés en ormeau sont du plus bel effet mais leur taille diminue en haut du manche. Dommage, quand on sait que c'est là qu'ils sont le plus utiles ! On s'y retrouvera donc davantage avec les repères de la partie supérieure du manche, qui auraient aussi pu être plus clairs et visibles.

Les 4 vis du manche sont fixées à un talon chanfreiné qui vous permet un bon accès aux aigus. Ajoutez à cela les chanfreins du corps et du dos qui assurent un jeu confortable. Le noir est souvent une finition problématique mais, ici, le corps en tilleuil d'Amérique est recouvert d'un vernis polyester relativement épais et brillant. Sans aucun doute un contraste avec la plaque de protection couleur crème sur laquelle se trouvent le micro manche et le micro intermédiaire ainsi que le humbucker chevalet. Ils sont tous de la marque Mighty Mite, une marque de fabricants US des années 70 que l'on trouve aujourd'hui sur les pièces coréennes.

"On trouve un système piezo sous les pontets, ce qui ajoute une émulation acoustique aux sonorités classiques des micros".

L'unité vibrato ressemble beaucoup au très bon Wilkinson VS-50II que l'on trouve sur de nombreuses guitares Cort. Ce dernier comprend un chevalet fixé en deux points avec tige de vibrato à tension ajustable. Cependant, la base est estampée Fishman, ce qui indique que c'est de la version Powerbridge dont il s'agit. On trouve un système piezo sous les pontets, ce qui ajoute une émulation acoustique aux sonorités classiques des micros. C'est cette combinaison qui classe la G250P dans le groupe des 'hybrides', et c'est l'une des guitares les moins chères sur ce marché encore relativement limité.

Les deux premiers contrôles agissent sur le volume et le tone des micros magnétiques, le potard de tone étant doté d'un système push/pull pour le humbucker chevalet. Le troisième potard se différencie des autres par sa finition noire et gère le niveau du piezo. On trouve également un switch 5 positions doublé d'un sélecteur trois voies plus petit pour passer d'un système à l'autre ou additionner les deux. Vous trouverez sur le dos de la guitare le compartiment de la pile nécessaire à l'alimentation du système Fishman.

Côté son

"Utilisé avec une bonne isolation, le système piezo a ce petit quelque chose de l'agressivité d'une électro-acoustique avec pas mal de rondeur et une amplification du bruit du corps".

Débranchée, la G250P a un son aigu doublé d'un beau sustain. Un passage en électrique révèle des micros riches et pleins de dynamique, surtout le micro intermédiaire qui est si souvent ignoré et pourtant tellement musical ici. Le humbucker a un son naturellement plus épais, mais avec de la clarté et dénué du côté baveux de la plupart des modèles à ce prix. Le micro simple est assez puissant mais dégage bien sûr un son plus doux. Quant à la position intermédiaire, elle annule le hum et dégage un beau son claquant à bas volume. On regrette un peu le potard de tone qui salit un peu trop le son et serait mieux placé de l'autre côté. Il s'avère cependant très utile en position intermédiaire.

Utilisé dans une pièce bien isolé, le système piezo a ce petit quelque chose de l'agressivité d'une électro-acoustique avec pas mal de rondeur et une amplification du bruit du corps. Comme c'est souvent le cas avec les hybrides, l'utilisation des deux systèmes de micro en parallèle est impressionnante. Particulièrement lorsque l'on combine le piezo avec un micro chevalet à bas volume pour la texture et l'épaisseur du son. Cette combinaison pallie l'absence de réglage de la sonorité du signal piezo.

Comme dit au début de ce test, voilà une solid body attirante, compacte et très confortable. C'est une guitare qu'on vous conseille vraiment d'essayer si vous débutez.

MusicRadar Note

4,5 / 5 Etoiles
On aime

La jouabilité, le confort et la diversité des sons.

On regrette

L'absence de contrôle de tone pour le piezo.

Verdict

Une des meilleures guitares hybrides qui soit en entrée de gamme, la G250P est un best seller, et on sait pourquoi !

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook