Techtonic DD512

La dernière fois que nous nous sommes penchés sur un kit Techtonic, c'était le DD502, qui avait retenu notre attention.

«Il donne aux shredders, la possibilité de travailler leur groove sans se retrouver avec leur banquier aux trousses."

Aujourd'hui, c'est le tour du grand frère du DD502, le DD512, d'entrer sous les feux de la rampe. Avec un rack plus imposant, des cymbales améliorées et un nouveau module, la liste des perfectionnements s'accumule...

Et tout ça au prix raisonnable d'environ 600 euros. Sera-t-il le nouveau point de référence en termes de prix?

Fabrication

Le DD502 ne possède qu'un rack rectangulaire simple avec des bras latéraux pour l'installation de la charleston, du module et du troisième tom. Le DD512 est plus imposant, la marque l'a muni de pieds sur chaque côté pour soutenir les différentes sections du rack qui, elles-mêmes, soutiennent les éléments du set.

C'est toujours un modèle très simple et léger qui nécessite des attaches en plastique solidement fixées pour éviter les dérapages, mais c'est un pas en avant par rapport au 502.

Le nouveau module rond, plus petit, offre une liste d'avantages comparé au modèle précédent : quarante kits de batterie et 350 sons qui vont bien au delà de ce que l'on peut demander pour le prix. En plus, ils sont maintenant modifiables au niveau de l'égalisation, de l'intensité du son, du panoramique, etc. Ce sont des options toutes simples mais qui rendent l'édition des sons plus facile. L'expérience est facilitée aussi grâce à l'accès aisé des boutons de réglage.

Les autres avantages comprennent les sons de « rimshots » sur les pads. Ils ajoutent une dimension supplémentaire à l'expérience de jeu même si la réponse n'atteint pas la vélocité des produits plus coûteux.

Les cymbales Crash en pads Chokeable (qui amortissent les coups) sont également une amélioration par rapport à la 502. Les cymbales rondes, plutôt que triangulaires, sont plus agréables à utiliser.

Il y a, cependant, des compromis à faire en termes d'installation avec un kit comme le DD512 en dépit de toutes ses améliorations. La taille du rack est un peu restrictive pour les grandes tailles et le placement des pads cymbales en particulier est limité par le matériel fourni. Mais dans l'ensemble, le DD512 s'en sort bien.

A l'essai

Par le passé, les kits électroniques moins couteux du type DD512 étaient toujours un peu décevants sur le plan de la performance sonore. Du coup, on ne s'attend pas à grand chose en termes de sons lorsque l'on s'installe pour la première fois derrière un 512DD. Mais là encore Techtonic frappe fort à la fois en termes de sons et de sensations.

Les pads offrent un rebond raisonnable et sont vraiment confortables pour les poignets. Les cymbales rondes, mentionnées ci-dessus, sont plus gratifiantes que celles que l'on trouve sur beaucoup d'autres produits.

Donc, une fois que le kit est réglé aussi parfaitement que possible, s'y installer est remarquablement agréable.

Et même si le module du DD512 ne présente pas une véritable menace pour le DTX ou le V-Drum, il est beaucoup plus agréable à l'écoute qu'escompté. Les dynamiques sont limitées, bien sûr, et le pad de la caisse claire refuse tout simplement de répondre aux notes mortes les plus subtiles, mais la bonne sélection des sons de base est étonnamment lisible - avec des filets acoustiques nets sur la caisse claire et un son plein sur les toms avec, en général, des "rides" équilibrées.

Il n'y a pas trop de réverbes placées tous azimut. On se rend vite compte que des samples multicouches ont été employés grâce auquels les roulements s'élèvent au-dessus du son de 'mitrailleuse' (trop souvent rencontrés avec d'autres produits).

Il y a quand-même quelques raisons de se plaindre, comme on pouvait s'y attendre. La combinaison du plastique léger, de la pédale de charleston et de son pad unique implique que le son «demi-ouvert» (pourtant mentionné sur le site Techtonic) demeure compliqué à réaliser. Il est là, mais il n'est vraiment pas facile à trouver.

Malgré tout, dans l'ensemble (en gardant toujours à l'esprit le prix bien sûr), le DD512 surpasse les modèles de sa gamme. Et avec les ports MIDI et USB, un déclencheur de samples de première qualité est tout-à-fait possible.

N'allez pas jusqu'à vous imaginer que le DD512 est une révolution dans le monde des percussions électroniques! Ça n'en est certainement pas une, mais les sons qui en sortent sont plus qu'acceptables.

Par les temps qui courent et à une époque où les concurrents sont nombreux, ajoutant à chaque fois des caractéristiques toujours plus impressionnantes aux kits de gamme moyenne ou haute, il semble qu'il y ait quand-même une niche commerciale pour les kits d'entrainement. Ils donnent aux shredders la chance de travailler leur groove sans se ruiner.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Prix ​​incroyables. Large gamme de sons. Agréable à l'utilisation

On regrette

Inconvénients Sa petite taille pourrait s'avérer restrictive pour certains. Les sons semi-ouverts de la charleston sont difficiles à réaliser.

Verdict

C'est un objet simple et qui demandera peut-être une installation attentive, mais le DD512 semble avoir gagné sa place sur le marché.

Sounds

385

Drum Voices

40

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook