Tama Starclassic Bubinga

Le premier kit Starclassic Bubinga, fait en Chine, est parfait

Fin 2009, Tama a transféré la production de ses kits Starclassic Bubinga et Starclassic Maple en Chine. Le Starclassic Performer Bubinga/Birch étant déjà fabriqué en Chine, seuls les kits haut de gamme Starclassic Bubinga Omni-Tune et Starclassic Bubinga Elite restent fabriqués au Japon.

Le kit à cinq fûts envoyé pour le test était le premier kit Starclassic Bubinga fait en Chine à entrer au Royaume-Uni.

Tama a bâti sa réputation sur ses prouesses de conception, son design novateur et la qualité supérieure de ses produits. Si la Chine est devenue l'eldorado de nombreux fabricants moins onéreux, la production de kits pros haut de gamme comme celui-ci y est moins répandue. La raison de ce passage en Chine, c'est le besoin bien compréhensible de limiter les coûts et la différence de prix entre le nouveau Starclassic Bubinga fait en Chine et son équivalent fait au Japon Starclassic Elite qui atteint aisément les 1200 £ selon les revendeurs.

En plus, le nouveau kit Bubinga est près de 500 £ moins cher que le kit japonais qu'il remplace.

Les kits Starclassic Bubinga étant désormais vendus sans caisse claire, le kit à cinq fûts qui nous concerne est composé d'une grosse caisse non percée 22"x20", de toms sur rack 10"x8" et 12"x9" et de toms basse 14"x12" et 16"x14". Deux autres configurations sont possibles et les kits sont aussi personnalisables par choix des fûts individuels. À une exception près (le tom basse 18"), chaque diamètre de fût peut être fourni en au moins deux et jusqu'à quatre profondeurs différentes, notamment les tailles très courtes Hyperdrive de Tama.

La remarquable finition attire immédiatement l'œil, c'est l'une des neuf nouvelles finitions laquées de 2010. La finition Silver Snow Racing Stripe est absolument remarquable. Une seule finition, Piano Black, a été conservée.

Les fûts sont entièrement en bubinga et comptent neuf plis d'épaisseur, les toms et toms basses à 6 mm et la grosse caisse à 7 mm. Le bubinga est un bois extrêmement dense, plus de 50 % plus dur que l'érable et le bouleau. Les fûts sont donc nettement plus lourds, tout en restant confortables.

Tama starclassic bubinga kit

Les chanfreins sont taillés à 45 degrés, avec un léger arrondi. L'une des principales caractéristiques du bubinga, c'est son attaque précise, donc cet arrondi vise probablement à ajouter un peu de douceur au son. À l'intérieur des fûts, les riches teintes couleur tabac foncé du bubinga sont complétées par un hardware noir.

Tous les Starclassic sont équipés de coquilles en zinc moulé et un graphique tribal est ciselé sur le cercle supérieur de chaque fût. Les cercles moulés sont plus lourds que des cercles standards, mais sont la promesse d'un accordage plus cohérent. La taille et la masse des cercles moulés affectent aussi le son, ajoutant une touche de précision et une puissance supplémentaire aux rimshots

Les cercles ont, comme presque tout l'accastillage des fûts, un revêtement en nickel noir. Disponible sans frais supplémentaire, ce revêtement donne un lustre fumé à l'esthétique de ce kit. Ce type de traitement n'est valable que lorsqu'il est uniformément appliqué et là, Tama fait un sans faute. Coquilles, badge, attaches de tom, pieds de tom basse, pieds de grosse caisse et tirants partagent tous le même revêtement.

Les cercles offrent également trois œillets supplémentaires, sur lesquels sont montés les suspensions Star-Cast. Ce qui est génial avec ce design, c'est que les suspensions sont fixées directement aux cercles, indépendamment des tirants.

Les changements de peaux sont donc d'une simplicité enfantine, sans avoir à aligner les suspensions, les coquilles et les tirants. Comme pour équilibrer le poids des fûts en bubinga et des cercles moulés, les suspensions Star-Cast sont en aluminium, pour plus de légèreté.

Les énormes crochets de la grosse caisse sont dotés de rondelles en caoutchouc qui doivent, selon Tama, leur éviter de trop bouger et donc de ne pas endommager les cercles en bois. D'épais joints en caoutchouc à l'intérieur des crochets, là où ils se fixent au cercle, offrent une protection supplémentaire.

Le mécanisme des piques de la grosse caisse est un bijou de précision, avec une série d'encoches régulièrement espacées de chaque côté. Les caoutchoucs des pieds du tom basse présentent des chambres à air afin de créer un coussin pour éviter la diffusion des vibrations dans le sol.

A l'essai

Vus sa taille et son fût non percé, la grosse caisse ne pouvait pas faire autrement que d'offrir une réponse puissante et profonde. Mais le rendu de chaque attaque, frappe et accent n'était rien moins que superbe. Chaque pression sur la pédale donnait naissance à un coup de tonnerre se nichant au cœur du morceau.

Tama starclassic bubinga kit

Sans sourdine, le résultat était étonnamment sec, sans doute en raison de la peau Tama de type cuir de veau. Le son était résonant, non étouffé et contrôlé, entraînant un decrescendo naturel au timing parfait. Les toms étaient de tout aussi bonne facture, présentant toutes les caractéristiques pour lesquelles le bubinga est apprécié : une attaque nette suivie d'une note profonde.

C'est comme si les médiums avaient été supprimés, car ils passent sans efforts tout en offrant un son riche tout à fait décadent. Les peaux double pli Evans G2 pourraient certainement contribuer à donner un peu de chair au son et à créer des harmoniques plus profondes, mais cela se ferait au détriment des hautes fréquences.

Avec une telle attaque, même sur un accordage détendu, les toms continuent de passer sur la backline. Les cercles moulés ont sans nul doute joué leur rôle, car ils ont tendance à instiller de la tension dans le son. Ce point se notait tout particulièrement sur les toms basse, sur lesquels des peaux détendues peuvent parfois entraîner des grondements ramollos. Ici, ils n'étaient que puissance concise à une vitesse folle.

MusicRadar Note

5 / 5 Etoiles
On aime

Ce kit combine tous les points forts de Tama : construction solide, composants de qualité et détails soignés. Sonorités superbes.

On regrette

Rien à signaler.

Verdict

Avec une telle réputation, Tama ne risquait guère de prendre une décision à la va-vite et on sent bien que le transfert de la production de l’une de ses lignes phares en Chine a été minutieusement préparé. Il a le look, le feeling et le son des kits 100 % pros, tout comme le kit plus onéreux qu’il remplace.

Country of Origin

China

Drum Shell Material

Nine ply Bubinga

Bearing Edges

45 degrees with a slight rounding off

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook