Roland Handsonic HPD-20

Le retour du pad de percussions de Roland est-il à la hauteur de nos attentes ?

Des samples de percussion, des sons électroniques et la possibilité de charger des samples ? Allez donc jeter un coup d'œil du côté de la dernière version de pads de percussion Roland.

Roland a lancé son pad de percussion Handsonic il y a maintenant 14 ans. Il est donc grand temps que ce produit phare fasse l'objet d'une remise à jour. Il a été présenté au NAMM 2013 mais, comme c'est souvent le cas, il a pris son temps pour revenir sur nos rivages.

Quoi de neuf, donc ? Et bien, à en croire la vidéo marketing Roland, il s'agirait d'un produit exclusivement destiné aux producteurs et DJs en concert. Mais détrompez-vous, les batteurs n'ont pas été oubliés. Le HPD-20 s'adresse aussi à eux. Pour preuve, le HPD-20 a maintenant la capacité d'accueillir plus de 850 samples : des percussions issues de la world music, des sons électroniques et des kits acoustiques repiqués en live ont été ajoutés. En un mot, plus de tout ! Et une manière efficace d'exploiter le très performant moteur superNatural.

Une autre très bonne nouvelle ! Il est maintenant possible d'importer vos propres samples en format WAVE. Cela permet d'élaborer vos propres instruments et kits personnalisés ! Comme avec les versions précédentes de l'Handsonic, il est encore possible de connecter un contrôleur charleston ainsi qu'un trigger externe. La couleur a changé aussi, il est noir maintenant.

FABRICATION

Ok ! Maintenant que nous avons fait la liste des points forts, passons aux mauvaises nouvelles: pas de contrôleur ruban ! Nous aimions plutôt bien celui du HP-15. Nous regrettons aussi les quatre boutons qui permettaient un retour rapide aux sons sans effets. Roland les a retirés de la version HPD-20. Mais, pas de panique, le modèle garde quand même un contrôle 'Real time Modify' (modification en temps réel) pour le changement de tonalité et d'effet à la volée. Il y a, en plus, un contrôle D-Beam dans le style Theremin.

Les boutons, les interrupteurs et les curseurs en tous genres ont été remplacés par une configuration plus claire et facile à utiliser. Un autre point négatif est à souligner cependant, avec 13 zones assignables, le HPD-20 contient moins de pads que le HPD-15.

À L'ESSAI

La navigation parmi les sons se fait facilement et quels sons ! On trouve toute la collection d'instruments acoustiques à percussion à laquelle on s'attend (bongos, conga, cajons etc) mais, aussi des sons auxquels on s'attend moins (un waterphone à archet, ça vous tente ?).Tous ont été capturés avec une très belle précision. Ajoutez à cela, un switch dynamique du son très bien pensé qui permet de jouer deux sons différents selon l'intensité de votre frappe et se révèle presque aussi expressif que l'instrument réel. Si vous avez une configuration avec des congas, par exemple, vous pouvez accéder à tous les sons individuellement et de façon interactive. Un son de frappe ouverte en laissant l'autre main posée sur le pad vous donnera une frappe sourde. De même, si vous appliquez une pression sur n'importe lequel des pads pendant que la note sonne, vous obtiendrez une altération de la hauteur de la note.

Les sons électroniques sont utilisables. Ils ne donnent pas l'impression d'être datés comme c'est souvent le cas avec les marques qui cherchent à éviter les tendances du moment. L'absence des deux pads se fait peu ressentir. Il est même difficile de garder en tête les 13 pads et il est facile d'en rater un. La texture des pads se situe entre le tapis de souris et les pads traditionnels. Ils sont en caoutchouc légèrement spongieux, très confortables pour les mains même après de longues sessions.

Vous voudrez sans doute faire votre propre sélection après avoir fait défiler les presets. Il est possible de commencer du début mais, si vous chercher à conserver le gros des presets et effectuer de légères modifications sur les instruments, vous pouvez tout simplement les copier sur un emplacement pour les presets utilisateur puis, effectuer les remplacements nécessaires.

Si vous décidez de commencer du début, c'est facile mais, quelque peu fastidieux. Faire défiler les sons, les menus et les options de trigger est franchement ennuyeux. On s'attendrait à ce que le processus se fasse un peu plus rapidement avec un éditeur basé sur ordinateur.

Vous pouvez composer votre kit à partir des instruments intégrés ou vous pouvez aussi importer des samples sur une clé USB dans le mémoire du HPD (six minutes d'audio stéréo divisées en 500 emplacements de samples). Nous avons essayé et avons pour cela utilisé notre clé USB. Ça marche ! Une fois que le sample est chargé, vous avez l'option d'y assigner chaque section de pads et le type de trigger (en one shot, en boucle ou un sample gaté) et vous pouvez les traiter en utilisant le multi-effets intégré. En raccourci, le HPD ajoute la souplesse d'un produit comme le RolandSPD-SX au Handsonic.

MusicRadar Note

4,5 / 5 Etoiles
On aime

La qualité des sons intégrés et des pads, la possibilité de charger ses propres semples, la clarté de l'interface.

On regrette

Le prix

Verdict

Le successeur du HPD 15 est un produit plus que bienvenu dans le monde des pads de percussions. Avec de très beaux sons et la possibilité de charger ses propres samples, voilà un instrument qui se prête aussi bien à la scène qu'aux répétitions.

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook