Mapex Armory Series Kit

Une série milieu de gamme toute neuve chez MAPEX.

Une série milieu de gamme, toute neuve vient s'ajouter aux collections MAPEX. La marque conserve une longueur d'avance sur ses concurrents avec sa nouvelle série Armory présentée au Namm.

"Les séries Armory et Mars viendront remplacer les modèles de la série Meridian qui n'existeront plus"

"Nous avançons à grands pas dans le domaine de la fabrication de nos fûts, de la technologie et du savoir-faire utilisés pour les produire. Il n'est pas question de se reposer sur nos lauriers !", affirme Pete Havard de chez Korg/Mappex. Il semblerait qu'il dise vrai à en juger par leur dernière série Armory, destinée au marché semi pro orienté concert.

Mais une question se pose à savoir pourquoi une nouvelle série ? La marque offrait déjà la série Meridian Birch/Maple qui se proposait de combler l'écart entre les séries d'entrée de gamme (Tornado, Voyager et Horizon) d'assez bonne qualité accompagnées de caractéristiques intéressantes et les gamme professionnelles (Saturn IV et Black Panther).

D'après Pete Havard : "Les séries Armory et Mars viendront remplacer les modèles de la série Meridian qui n'existeront plus". Puis, il ajoute : "Je n'aime pourtant pas les qualifier de remplacement parce qu'elles n'ont aucun élément en commun avec les anciennes séries."

FABRICATION

La série Armory a donc été entièrement repensée : les fûts, les chanfreins, les coquilles, les supports de toms et des finitions inédites. Rien n'a été épargné !

Mapex se tourne désormais vers 'l'hybride'. Une direction de plus en plus populaire qui consiste à combiner les bois pour la fabrication des fûts. Les modèles de la série Armory sont ainsi fabriqués à partir de couches supérieures en bouleau et de couches intérieures en érable pour un total de 6 plis de 7,2 mm d'épaisseur. La série Armory possède, par ailleurs, des joints inclinés sur les parties inférieures et des surfaces intérieures sans défaut dans un assemblage délicat, ce à quoi la marque nous avait habitués.

Lors de nos premiers tests, nous avons noté que l'arrondi de la grosse caisse s'écartait d'un ¼ par rapport à une parfaite rotondité ; c'est décevant même pour un modèle de milieu de gamme. Les autres fûts, eux, se situent tous à 1/8ième près. C'est ce à quoi l'on peut s'attendre pour cette gamme de produit.

Mais, le choix de 'l'hybride' n'est pourtant qu'un début. Les nouveautés concernent aussi le contour des chanfreins. Généralement ils sont à 45° et remontent de la paroi interne vers l'extérieur dans un angle pointu. L'angle du chanfrein SoniClear des modèles Armory garde une ouverture à 45° qui remonte sur la paroi interne jusqu'à la dernière couche interne en érable dans un arrondi généreux vers les couches extérieures en bouleau.

Vous aurez remarqué la superbe finition ! Elle consiste en une laque riche et étincelante appelée Magma Red, et évolue dans un dégradé du rouge vers le noir

Vous aurez remarqué la superbe finition ! Elle consiste en une laque riche et étincelante appelée Magma Red, et évolue dans un dégradé du rouge vers le noir. L'accastillage noir ne gâche rien ! Cette finition n'est qu'un exemple parmi les 6 combinaisons que la marque a choisi de promouvoir. Les autres sont : Black Transparent,Mantis GreenetCordovan Redavec un accastillage noir et Transparent Walnut ouPhoton Blueavec un accastillage chromé.

Le modèle Magma Red possède un pigment riche, une couche superbement glacée. L'accastillage noir en couche épaisse et lisse nous a aussi beaucoup impressionnés. Mapex explique que l'effet a été obtenu par un procédé d'électro-platine, supposé assurer la durabilité de la finition de façon significative. Bien sûr, nous ne pouvons en répondre mais, il nous est arrivé de voir des revêtements en poudre s'écailler dès le premier jour ! À première vue, cette finition semble d'une qualité exceptionnelle.

De plus, ce choix de finition s'étend sur tous les éléments de l'accastillage même les plus petits : les vis des tirants, les rondelles et les joints. Détails, peut-être, mais importants et trop souvent négligés par les autres fabricants ! L'accastillage et les pieds ne font pas partie du lot mais, il est important de noter qu'ils ont été entièrement redésignés et sont aussi disponibles en chrome, noir ou chrome et noir.

Autre bonne nouvelle : la caisse claire est incluse dans le lot. Un fût impressionnant en métal de 14''x5,5''. Cette caisse claire Tomahawk possède un fût d'1mm avec une finition Mirror Black Chrome et un accastillage chromé. Les jointures internes soudées sont entièrement cachées. Elle possède aussi des coquilles tubulaires à double embouts, une insertion pivotante et un cercle de 2,3 mm Super Hoops. Le timbre de Mapex possède 20 spires en acier, tenues par les plaques d'extrémités en cuivre. Il est actionnable à partir d'un levier à double articulation. Peut-être pas la solution la plus élégante mais certainement la plus solide. Les boutons de tension sont faciles à manipuler.

Les supports 'SoniClear Tom Suspension System' qui ont été repris des modèles de la gamme supérieure Saturn IV

On a ensuite des supports 'SoniClear Tom Suspension System' qui ont été repris des modèles de la gamme supérieure Saturn IV. Le support consiste en trois points d'articulation : les coquilles adjacentes s'accrochent sur les deux points d'articulation en haut. Le troisième point d'articulation consistant en un bras non fixé qui frotte librement sur une petite plaque en métal se trouvant sur la caisse claire. Le bras en forme de 'L' est chromé et relie le pied à l'attache. Tout cela semble compliqué mais pas plus que les autres techniques d'isolation avec lesquelles le monde de la batterie moderne se bat sans arrêt.

Les coquilles anguleuses s'inspirent des modèles Saturn IV. tout comme les supports de toms basses aussi avec leurs bouts isolants en caoutchouc.

À L'ESSAI

Deux configurations de fûts seront disponibles initialement avec un choix de toms longs ou de toms courts. Nous avons testé le kit accompagné des toms courts. Il consiste en une grosse caisse 22''x18'', deux toms suspendus 10''x7'' et 12''x8'', des toms basses 14''x12'' et 16''x14'' et, enfin, la caisse claire Tomahawk 14''x5,5''. Si vous cherchez la puissance à tout prix, optez plutôt pour les configurations avec toms plus profonds : 22''x18'', 10''x8'', 12''x9'', 14''x14'', 16''x16'' et 14''x5,5''.

En combinant les deux bois les plus répandus pour la fabrication des fûts à savoir l'érable et le bouleau, Mapex espère tirer le meilleur des deux.

En combinant les deux bois les plus répandus pour la fabrication des fûts à savoir l'érable et le bouleau, Mapex espère tirer le meilleur des deux. En effet, le bouleau est réputé pour sa concentration sonore et l'érable au centre donne des sons chauds et clairs. Le mélange des deux bois peut sembler une bonne idée mais la forme du chanfrein Soniclear a sans doute un rôle beaucoup plus significatif sur le plan sonore. Le choix de sa forme est d'ailleurs un clin d'œil à la tendance Vintage du moment.

Un mot d'explication : la plupart des chanfreins modernes proposent une forme en pic avec un arrondi minimaldonc. Or le chanfrein SoniClear est de forme arrondie. Une forme originale dont Mapex se réclame le propriétaire. Les chanfreins ont toujours fait l'objet de polémiques. Les modèles varient du plus pointu 45°/45° avec un pic parfaitement centré disons comme ceux que l'on trouve sur les modèles Spaun jusqu'à ceux arborant un bel arrondi dans un style Vintage série Club Date chez Ludwig ou encore les Classics de DW.

Tout le monde s'accorde à dire que le premier tend à générer une réponse précise et un bon sustain tandis que le second génère un timbre plus doux et boisé. Mais Mapex se perd quelque peu dans le débat en accusant les chanfreins à angle aigu de surélever la peau, résultant dans des difficultés d'accordage, une résonance médiocre et un manque de clarté sonore. C'est peut-être un petit peu exagéré ! Doit-on en conclure pour autant que le reste des fûts Mapex sont à jeter ? Bien sûr que non.

La logique derrière un chanfrein arrondi, c'est une plus large surface de contact entre la peau et le fût, engendrant davantage de sonorités boisées provenant du fût plutôt que de la peau. Les bords arrondis offrent un timbre plus doux, plus sombre et plus chaud. Les toms en particulier gardent un son boisé et mature. La grosse caisse était aussi une réussite avec les deux peaux pleines dont le périmètre a été humidifié.

Les supports de toms discrets et les 16 coquilles font place à une résonance particulièrement impressionnante avec un boom puissant et vivace. Le poids de la caisse claire se fait ressentir. Et c'est une bonne chose ! L'accordage s'est fait assez facilement et la caisse claire nous a semblé beaucoup plus performante avec une tension de peau de frappe médium/haute. Par contre, nous l'avons trouvée décevante avec une tension basse. Elle offrait des sons plutôt grossiers et vaseux avec un sustain réduit.

L'acier n'est pas un métal facile. Il semble qu'il manque souvent de complexité et de caractère. C'est un matériau prône aux sons sévères et qui s'adapte mal à des tensions fortes. La caisse claire Tomahawk était pourtant au meilleur de sa performance avec une tension médium. Elle s'est réveillée tout-à-fait, après une séance de jeu entamée par une ouverture nerveuse et concentrée pour enchaîner sur des rimshots tintants et aigus et d'un jeu croisé autoritaire et imposant.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

La finition, la qualité de fabrication et l'accastillage. Le son exigeant pour le milieu de gamme.

On regrette

Il faut se pencher sur l'accordage de la caisse claire pour qu'elle soit au top de ses capacités mais rien de grave

Verdict

Armory prouve encore l'avance technologique et les prouesses d'inventivité de Mapex. Les fûts hybrides, les chanfreins arrondis et les finitions splendides sont autant d'attributs qui devraient en décider plus d'un !

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook