Ludwig Signet 105 TeraBeat kit

Un kit innovant à assembler soi-même

Un kit dans un carton tout plat, que ferait-on sans Ikea (on n'a pas pu résister) ? Eh bien, même si en réalité le kit Signet de Ludwig n'est pas livré dans un carton tout plat, il est livré non assemblé et regroupé dans une seule boîte d''un poids conséquent, avec les fûts à nu déjà vissés et prêts à être assemblés.

"Vous pouvez vous procurer un kit Ludwig américain en érable canadien pour une fraction de son prix habituel"

Le consommateur assemble lui même le kit, faisant économiser en conséquence des efforts et un temps considérables à Ludwig. Sans parler de la simplification de la livraison. L'économie étant répercutée sur le plan financier, vous pouvez de fait vous procurez dès à présent un kit Ludwig américain en érable canadien pour une fraction de son prix habituel.

Fabrication

Nous avons entre les main le plus gros des deux pack de fûts Signet 105 : le TeraBeat. il est livré avec une grosse caisse de 22"x16", des toms montés de 10"x8" et 12"x81⁄2" ainsi que d'un tom basse de 14"x14".

Les fûts sont en érable canadien 6 plis avec une épaisseur de 5,5mm fabriqués dans la même usine de Monroe en Caroline du Nord que les kits américain haut-de-gamme de chez Ludwig, et nous savons tous quelle est leur réputation en terme de qualité.

Bien que les fûts soient typiques, les finitions EcoXotec (exotiques) sont nouvelles et constituent des alternatives écologiques aux placages de bois rare habituel. Ils se sont tous vus appliquer trois fines couches de vernis à la main ce qui met en valeur le grain du bois du 6ème pli.

Le kit testé ici possède une finition Indian Teak (teck indien), les alternatives étant Macassar Ebony et Alpine Blue. Le manager du développement produit de chez Ludwig, John Allen nous en a dit un peu plus :

"Ce sont des finitions faites pour du 'bois réel' qui donnent un look exotique sans que l'on ait à couper d'arbres exotiques. Les placages sont réalisés à partir d'érables canadiens gérés de manière durable qui sont simplement coupés et mis à sécher. Ils sont ensuite assemblés pour ressembler à des finitions en ébène, en teck, ou même à une finition Alpine Blue."

L'intérieur des fûts est fait avec de l'érable naturel légérement sablé et scellé. Le chanfrein est à 45° avec un léger plat au sommet.

"Il n'y a qu'une page d'instruction, mais honnêtement, vous n'en avez pas besoin tant le procédé est évident"

Alors, comment fonctionne le montage ? Eh bien, il n'y a qu'une page d'instruction, mais honnêtement, vous n'en avez pas besoin tant le procédé est évident. Chaque fût est livré avec une attache en carton et l'accastillage nécessaire.

Nous avons commencé avec le plus petit des toms, en montant les 12 coquilles Insta-Lite. Nous avons été un peu surpris d'apercevoir que lorsque vous les poussez dans le trou qui leur est dédié, il y a un peu de jeu. Ils sont donc un peu lâches. Le jeu disparaît cependant lorsque vous montez la peau et le cercle en acier de 2.3mm et que vous commencez à appliquer de la tension, comme sur toute batterie normalement constituée. Le jeu initial permet en fait d'aider à l'alignement et évite de fausser les vis.

Les supports d'attache Triad du petit tom possèdent deux trous qui, une fois les vis serrées avec une clé d'accordage, maintient le tout en place. Un jeu d'enfant. Même procédé pour l'autre petit tom et la grosse caisse. Cette dernière possède les trois piques également fixées par les blocs d'attache Triad, chacun avec deux vis.

Enfin, le tom basse. Même système pour les coquilles, et cette fois, les tiges de tension qui sont longues viennent s'imbriquer dans les attaches légères attachées au cercle en bois du tom. Il y a également des piques qui ont constitué la seule petite complication du montage. Plutôt normal, cependant, pour quelqu'un qui n'avait pas lu les instructions !

Résultat ? Nous avons fixé la première pique du mauvais côté et nous avons eu à l'enlever puis à la retourner. Cela ne prend que deux minutes, et nous ne le mentionnons que parce que cela illustre la simplicité merveilleuse de cet assemblage.

Il y a 56 coquilles, deux piques et deux attaches de montage. En prenant son temps, le montage prend environ une heure, accordage rapide compris. Aucun doute sur le fait que vous pouvez le monter en une demi-heure si vous êtes pressé.

Le kit qui en résulte a l'air assez solide tout en étant d'un poids faible. L'accastillage est relativement léger et fin comparé à ce que l'on trouve sur la plupart des kits aujourd'hui. C'est également le cas des attaches.

Le GigaBeat est un kit de jazz proportionné, alors que le TerraBeat est plutôt une bête de rock. Certains pourraient cependant mettre en cause cette appellation en raison du manque d'éléments de ce kit. Personnellement, nous aimons ce côté épuré, mais nous n'avons pas 22 ans et nous ne jouons pas comme des maniaques toutes les nuit, c'est donc une question de point de vue !

Josh Allen a livré une réponse inspirée sur ce point :

"En réalité, il s'agit probablement de l'une des batteries les plus durables et les plus jouables en concert que vous puissiez acheter. La conception de chacun des composants a été optimisée en utilisant le logiciel Finite Element Analysis permettant de n'ajouter de la matière que là où c'est nécessaire, de manière à obtenir la résistance voulue avec un poids minimum.

Cette conception des éléments a permis d'alléger les fûts, et donc d'améliorer leur résonance et leurs poids pour un transport facilité."

À l'essai

Le procédé de construction unique du kit Signet a un effet direct sur le son. Les boutons de coquilles sont 'flottants' plutôt que vissés fermement dans le fût, comme c'est le cas habituellement (ce qui a au passage l'avantage d'éviter que les vis ne tombent dans le fût ou se desserrent.) Nous avons par ailleurs 8 coquilles au lieu de 10 sur la grosse caisse de 22", qui rendent l'accordage plus aisé et permettent au fût de respirer plus librement.

Un autre bonus considérable est qu'une fois que vous l'avez assemblé vous-même, vous connaissez vraiment le kit, et le seul outil à employer dès lors est une clé d'accordage. De plus, comme les fûts arrivent nus, vous pouvez les taper pour vous rendre compte de leur résonance et trouver leur note fondamentale.

Bien que l'acastillage ait été conçu spécifiquement pour le Signet, le système d'attache de toms Triad est une modification récente du système d'attache à suspension Atlas de Ludwig.

Le support de tom est en deux parties. Une attache de type bridge est vissée au fût et au bras de tom qui est effectivement isolé de l'attache (et donc du fût) via deux piques d'acier renforcées flottant sur des supports en elastomer. Voir la photo ci-dessus pour visualiser.

En pratique cependant, et c'est là notre reproche, nous n'avons pas trouvé que le son était assez résonant. Laissez-nous nous expliquer : le kit est livré avec les peaux Weathermaster de la marque, et bien que le son soit riche grâce à l'érable, il était initialement assez agressif, et nous avons eu du mal à obtenir le sustain que les petits toms auraient dû avoir.

La solution, et nous sommes presque embarassés de le dire, est de changer les peaux pour un mix d'Evans G1 et de Remo Ambassadors sablées, ce qui améliore le sustain et le son global de manière significative.

Les WeatherMasters fonctionnent mieux avec les plus gros fûts comme la grosse caisse et surtout le tom basse. Ce dernier est une bête, la finesse du fût offrant un résonance au sustain court mais d'une note sombre superbe.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Super. Abordable. Un son qui se tient, surtout une fois les peaux changées. Il est rafraîchissant de découvrir ce tout nouveau type de produit.

On regrette

Les peaux de toms fournies ne leur conviennent pas.

Verdict

Un excellent nouveau concept de kit à assembler soi-même. Intelligemment, élégamment et brillamment conçu. Voilà qui amène les kits américains en érable de Ludwig à un prix de milieu de gamme.

Drum Shell Material

North American Maple plywood

Heads

Ludwig Weathermaster single-ply Heavy Clear batters and Medium Clear resonants

Country of Origin

USA

Bearing Edges

Dual 45° inner and outer with slight flat at apex

Finishes

coXotic wood veneer finish in Indian Teak (as pictured), Macassar Ebony or Alpine Blue

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook