Ludwig Questlove Breakbeats Kit

Ludwig Questlove : c'est mini, c'est compact mais c'est du lourd

Depuis que Sonor a lancé l'idée de kits version 'micro', avec la sortie de son kit Jungle au début des années 90, ses concurrents ont pris à coeur de reprendre le principe. Le kit Jungle a véritablement mis le feu aux poudres et le marché n'a, depuis, cessé de croître. Dans des proportions telles, qu'il est difficile maintenant de tomber sur une grande marque qui n'ait pas son kit 'micro'.

Nous nous sommes dit que c'était peut-être le moment choisi pour vous de réévaluer vos besoins en matériel... cette configuration à cinq toms qui vous tenait tant à coeur le mois dernier, en avez-vous vraiment besoin ? Les grandes salles de concert ferment, les espaces de performance sont de plus en plus petits... Et puis, dans la réalité, qu'est ce qu'une grosse caisse de 16" apporterait de plus puisque la tendance n'est pas aux styles de musique qui font du bruit... Ajoutez à cela qu'une réduction en taille à de grandes chances de se traduire par une réduction de prix... Hum, hum.

"Je voulais fabriquer un truc qui s'adapte aux dimensions d'un appart, qui soit compact et facile à transporter pour les musiciens de rue mais avec une belle qualité de son."

C'est ce que Ludwig a voulu faire, ici, en consultant une véritable encyclopédie des grooves, le batteur Questlove (The Roots, Jimmy Falon). L'idée derrière ce kit, c'était de marier la portabilité à une belle qualité de son.

"Je voulais fabriquer un truc qui s'adapte aux dimensions d'un appart, qui soit compact et facile à transporter pour les musiciens de rue mais avec une belle qualité de son. Un kit graveleux et cru qui se démonte facilement pour les concerts dans les clubs et que l'on puisse enfoncer dans le coffre d'un taxi sans difficulté."

Fabrication

Comme avec toutes les configurations de ce type, il faut s'attendre à une réduction de taille sur les fûts : la grosse caisse, ici, fait 16"x14", le tom suspendu, 10x7", et 13"x13" pour le tom basse. Questlove et Ludwig ont choisi de conserver les dimensions classiques de 14"x5" pour la caisse claire plutôt qu'opter pour une version rétrécie de 13" ou 12". Le kit vient avec un support pour la grosse caisse qui a pour fonction de la surélever et de permettre aux battes d'en atteindre le centre. Notons également que la fixation du tom offre un espace libre pour un tom supplémentaire éventuel.

Le choix du peuplier (sept plis) pour la fabrication des fûts est en soi un peu décevant. Après tout, le kit Silverstar Metro de Tama est en bouleau, le kit Catalina Street de Gretsch en acajou et ils sont tous deux disponibles au même prix.

Les chanfreins sont découpés dans un angle de 45°. La finition Blue Azure donne au kit Breakbeats une touche d'élégance Vintage.

Nous avons été particulièrement sensibles au choix de peaux Remo Pinstripes sur les deux toms. Sur un kit entrée de gamme, c'est impressionnant. Impressionnants aussi, les sacs en velours qui protègent les éléments du kit. Ils ont la double fonction de s'utiliser en sac classique mais aussi en sourdine pour les sessions d'entraînement.

À l'essai

Au départ, nous étions tous un peu dubitatifs quant à la prétention de compacité du kit Ludwig. En effet, la marque nous a assurés que le kit pouvait facilement s'enfoncer dans le coffre d'un taxi. Nous avons donc procédé à une expérience similaire (n'ayant pas de taxi à notre disposition) et avons calé le kit sur le siège avant de notre voiture jusqu'au studio de répète. Et, à la stupeur générale, il est rentré sans résistance dans notre tacot !

La qualité de fabrication nous a frappés dès la sortie du carton. L'accastillage en chrome donne une impression de solidité. La robustesse du support du tom en particulier y est pour quelque chose mais aussi celle des cercles et du support-élévateur de la grosse caisse. L'enveloppe protectrice possède des coutures soignées et recouvre parfaitement l'ensemble du kit.

Malheureusement, le sigle Ludwig/Questlove laisse sérieusement à désirer. Il consiste en un autocollant facilement endommageable. Le pied des toms basses, bien qu'adequat, est d'une finesse et d'une légéreté inquiétantes. Voilà deux raisons qui expliquent en partie le prix réduit de l'ensemble.

"La grosse caisse retient tout particulièrement l'intérêt. Si vous êtes du genre à ne jurer que par des kicks de 22", préparez-vous à un choc'"

La grosse caisse retient tout particulièrement l'intérêt. Si vous êtes du genre à ne jurer que par des kicks de 22", préparez-vous pour un choc. Elle n'est peut-être pas de taille à rivaliser avec les pédales plus grosses des set-up rock conventionnels mais, étant donné la conception du fût et de sa taille, cette pédale est capable de produire un véritable tapage. C'est une vraie petite machine à canon !

Le modèle qu'il nous a été donné de tester est arrivé avec des peaux à peine tendues. Nous avons d'abord procédé à une tension très légère pour le résultat peu probant de bruits sourds. L'augmentation de tension sur la peau de frappe a donné une belle attaque et de la dynamique sans que l'ouverture du son en soit trop affectée. Nous avons ensuite tendu la peau de résonance, une note nette et soutenue en est sortie. C'est un petit monstre polyvalent qui couvre une large gamme sonore tout en maintenant des notes fondamentales claires.

Mais attention ! En étouffant les battes, la pédale kick finit par produire des notes étouffées ainsi qu'une attaque qui sonne 'artificielle' et qui peut même finir par modifier le timbre de la caisse. C'est quelque chose qui pourrait tourner à votre avantage, mais si vous êtes plutôt du genre à jouer timidement de la pédale, il va vous falloir sérieusement repenser votre jeu.

Le support chargé d'élever la grosse caisse constitue, on en a bien peur, un autre objet de plainte. Après une heure de jeu, la pédale a commencé à se décaler vers l'avant, assez pour que la chaîne se prenne dans le cercle de la grosse caisse. Une solution possible : sécuriser la pédale en la tirant vers l'arrière. Pour autant, il ne s'agit pas là d'une solution à long terme et la menace de voir ressurgir le problème en plein concert reste présente.

La caisse claire Breakbeats est pleine de caractère, justifiant pleinement le choix de sa taille. Elle possède un son légèrement graveleux, trashy, et elle révèle même, en réglant les basses, une belle combinaison de réponses claires et d'harmoniques pleines.

"Elle possède un son légèrement graveleux, trashy, et elle révèle même, en réglant les basses, une belle combinaison de réponses claires et d'harmoniques pleines. "

Nous avons particulièrement apprécié le son de la caisse claire lorsqu'elle est bien tendue. Elle offre des sons funk vintage où les ghost-notes, les centre-hit et les rim-shots se complémentarisent brillamment. Ils sont particulièrement bien adaptés à des styles comme le funk, le hip-hop et des groove 'live' de drum'n'bass.

Les toms se sont montrés tout aussi polyvalents. Nous étions d'abord inquiets que les peaux Remo UT ne limitent certaines des possibilités sonores mais ils se sont avérés très rapides à couvrir une palette de sons intéressants. Leur petit diamètre (en effet, le tom basse possède le même diamètre que le second tom du rack dans une configuration rock) ne confère pas aux toms une puissance suprême mais nous avons quand même réussi à leur tirer des notes grasses, propres et soutenues sur le 'sweet spot' des peaux semi-tendues.

Nous avons aussi observé que les peaux de frappe étaient particulièrement adaptées à des sonorités jazz/fusion, une fois bien tendues. Ajoutant du rebond et une belle attaque, parfaits pour les doubles frappes avec un beau sustain en prime.

Un plus si vous décidez de les utiliser en concert (volume réduit mais suffisant pour bon nombre de situations live) mais un problème pour les voisins lors des sessions 'tranquilles' à la maison.

Ce kit est petit mais certainement pas discret. C'est pas un truc pour terraces de banlieues tranquilles. Et c'est bien ce qu'on veut, non ?

Même s'il tire un peu le prix 'entrée de gamme' vers le haut, ce kit est, toutefois, difficile à prendre en faute. À part le problème un peu agaçant du support de grosse caisse et l'application cheap de l'autocollant sigle, c'est le kit qui vient à l'esprit si vous pensez rétrécir votre setup.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Le côté portable. Les sons de qualité. Le rapport qualité prix. Le style.

On regrette

Le sigle Ludwig/Questlove qui est un autocollant cheap. Le manque de stabilité du support-élévateur de grosse caisse.

Verdict

Un kit peu onéreux, un bon design. Cette batterie est adaptée à tous les styles de groove et sa taille pourrait en faire un kit génial pour les enfants. Le Breakbeats offre qualité de son et portabilité doublée d'une grande polyvalence.

Finishes

Azure Blue, Black Gold Sparkle, Wine Red Sparkle, White Sparkle

Drum Shell Material

Hardwood

Floor Tom Lugs

8

Tom Shell Ply

7

Snare Size

14"x5"

Kick Shell Ply

7

Heads

Remo UT

Tom Size

10"x7", 12"x8"

Floor Tom Shell Ply

7

Kick Lugs

8

Tom Lugs

8

Floor Tom Size

13"x13"

Snare Lugs

8

Kick Size

16"x14"

Snare Shell Ply

7

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.