Les micros batterie DPA d:vote 4099 et MMC2011

Des micros compacts aux résultats époustouflants

DPA (Danish Professional Audio) est une compagnie danoise qui a longtemps fait partie du groupe de sonorisation Brüel&Kjaer mais qui, depuis maintenant dix ans, fait cavalier seul.

Pour ce test, nous avons reçu des microphones de batterie à condensateur. Les deux micros se placent parmi les modèles les plus chers du milieu de gamme mais avec des prétentions en termes de performance qui vont bien au-delà de leur créneau commercial.

Fabrication

DPA est un acteur important sur le marché de la sonorisation pour le théâtre et la télévision. Pour des raisons évidentes de discrétion, la miniaturisation est essentielle dans ce type d'environnement. Ainsi, la taille quelque peu compacte des micros que nous avons reçus ne nous a pas surpris. Les micros testés sont le d:vote 4099 et le MMC2011 et ils sont accompagnés d'un préampli MMP-C.

Le d:vote 4099 (410 € environ) est accompagné d'un col de cygne et d'une pince. DPA affirme que ses deux modèles sont assez polyvalents pour s'adapter à n'importe quel élément du kit ou même à des percussions. Enfin bref, selon la marque, à absolument tous les instruments !

"La capsule du MMC2011 contient deux diaphragmes, ce qui le rend à la fois sensible et bien équilibré."

Le MMC2011 (665 € environ) fait partie de la série de micros d'enregistrement d:dicate de DPA. La gamme comprend les deux micros complets et, comme c'est le cas pour ce test, des capsules de micros indépendantes pouvant s'adapter à différents préamplis.

Séparer les capsules de micros des préamplis permet de créer un système polyvalent qui offre plus de flexibilité et s'adapte à davantage de situations d'enregistrement. La capsule du MMC2011 contient deux diaphragmes, ce qui le rend à la fois sensible et bien équilibré tout en restant remarquablement discret. C'est sans doute dans cet esprit que DPA nous a envoyé le plus petit modèle des 3 préamplis DPA existants : le MMP-C.

À l'essai

La première fois que nous avons essayé les micros, c'était pendant un concert. Ils produisent un signal fort sans aucun problème de saturation ou de larsen. La qualité du son est très bonne. Malheureusement, dans la mêlée pressée du live et dans une salle dont l'acoustique laissait passablement à désirer, nous n'avons eu que peu d'opportunités pour véritablement apprécier les caractéristiques sonores de ces micros ce soir-là.

Mais quelques jours plus tard, nous avons eu la chance de pouvoir les essayer en studio avec un kit pour une session matinale. L'ingénieur du son que nous connaissons nous a appelés quelques jours plus tard pour nous faire écouter les prises. On se préparait à ce qu'il nous demande de resserrer l'accordage. Mais même avec un accordage limite (il était très tôt ce matin-là), le son des batteries laissait très peu de place à la critique. Avec le d:vote 4099 attaché à la grosse caisse (pas même sur un pied pour l'isoler des vibrations), le son de cette dernière était plein, avec de la puissance et de la profondeur.

"Comment un micro plus petit que le pouce d'un adulte peut capturer des fréquences aussi basses est au-dessus de notre entendement !"

Comment un micro plus petit que le pouce d'un adulte peut capturer des fréquences aussi basses est au-dessus de notre entendement ! Le son produit touche à la perfection. De plus, le dernier artiste à prêté son nom à la marque est Lars Ulrich qui a équipé chaque élément de son kit avec des micros individuels 4099. Alors, si c'est assez bon pour le plus grand batteur danois…

Si impressionnant que soit le rendu avec la grosse caisse, le repiquage de la caisse claire via le MMC2011 et le préampli MMP-C a quasiment éclipsé cette performance tant la présence sonore était bluffante. Toutes les nuances de la caisse claire étaient fidèlement représentées, des coups les plus puissants jusqu'aux balayages jazzy les plus délicats.

Le rendu sonore était d'une haute fiabilité, mais c'est la clarté du son qui est la plus surprenante. La caisse claire donnait l'impression d'occuper une place toute particulière dans le mix, comme une couche de brillant sur l'ensemble, sans beaucoup d'intervention de la part de notre ingénieur avec l'égalisation.
Le son des cross-stick repiqué par le micro était d'une clarté limpide. L'authenticité du son était telle qu'il était difficile de croire qu'il s'agissait d'un son amplifié.

Nous avons continué nos essais en plaçant le micro MMC2011 et le préampli MMP-C un peu comme l'on plaçerait un overhead, en laissant le d:vote 4099 repiquer la grosse caisse, pour tenter l'enregistrement du kit entier avec seulement deux micros.

À notre grand étonnement, cela a fonctionné et nous nous sommes rendu compte que les micros avaient réussi à capturer chaque batterie et chaque cymbale avec une précision remarquable. Les résultats ont dépassé les critères d'une démo classique et seraient acceptables pour des enregistrements plus sérieux. DPA nous prouve que les musiciens enregistrant en studio et les ingénieurs du son devraient s'intéresser de plus près à leurs produits.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Une clarté remarquable. Flexible d'utilisation. Un design compact.

On regrette

Prix relativement élevé.

Verdict

Alors que ces micros sont de tailles très petites, leurs performances sont clairement de niveau professionnel et le rapport qualité/prix est plus que justifié au vu du son offert.

Frequency Range

MMC2011: 20Hz to 20kHz; d:vote 4099: 20Hz to 20kHz

Country of Origin

Denmark

Description

Two condenser mics from Danish firm DPA

Features

Requires phantom power from desk

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook