Les cajons Meinl Artisan Edition

Un trio de cajons faits main par le géant allemand de la percussion

Meinl a dominé le marché durant ces dernières années avec une offre exhaustive de cajons de haute qualité.

La compagnie propose un long catalogue de modèles couvrant une variété de joueurs. Elle offre, en effet, autant de modèles pour débutants et juniors que pour pros. Meinl crée des designs novateurs et encourage une approche inventive pour ce qui n'est au départ qu'une boîte en bois. L'attention portée à la qualité des différentes étapes de fabrication caractérise Meinl et continue d'inspirer des légions de fans. Mais il ne semble pas que se reposer sur leur laurier soit une option puisqu'ils proposent maintenant des cajons Artisan Edition entièrement fabriqués en Espagne et à la main.

"Le volume est impressionnant. Typique des cajons de la série Artisan Edition, il passe d'un murmure au grondement avec une aisance surprenante"

Fabrication

Les trois cajons qui nous ont été donné de tester possèdent exactement les mêmes dimensions (hauteur 48cm, largeur 28cm et profondeur 29cm) mais présentent des caractéristiques différentes.

Le premier est un modèle Solea est à un prix raisonnable. Le fût a été fabriqué à partir de 9 plis de bouleau et recouvert d'une finition Matt Satin. Sa tapa (ou plaque frontale) est en cèdre dans une finition élégante Espresso Brown Burst. À l'arrière de la plaque frontale se trouve 10 cordes de guitare pré-accordées (et non ajustables) alignées horizontalement le long du tiers supérieur du cajon.

Sur les trois autres modèles, les plaques en bouleau suivent un design concave à l'endroit même où elles rejoignent la plaque frontale. Une telle approche est supposée mettre en valeur les notes fondamentales de l'instrument.

Les trois modèles ont aussi bénéficié d'une belle amélioration consistant en quatre grosses vis. Elles reposent sur des rondelles en caoutchouc sur la plaque frontale dans la zone des graves, à 17 cm du haut de l'instrument. Elles ont pour fonction de renforcer la zone de la tapa qui typiquement reçoit le plus de coups.

Les quatre pieds minuscules en caoutchouc ont été fabriqués à partir d'une formule spéciale qui, d'après la marque, empêcherait les vibrations des frappes de réverbérer sur le sol. Un résonnement qui se tient...

Le modèle Buleria est légèrement moins cher et retient les mêmes caractéristiques que le Solea mais, avec en plus une tapa résolument exotique dans une finition Lava Burl et un timbre de caisse claire à 5 brins.

Le Seguiriya, le nouveau modèle phare de Meinl, est à un prix élevé mais la finesse de la facture justifie pleinement le dépense. Le Seguiriya possède une structure plus lourde avec 11 plis en bouleau, une tapa très cool dans une finition Canyon Burl et un travail de marquetterie sur le siège très sympa. Il arrive aussi équipé de pas moins de 16 cordes de guitare verticales réglables.

Il ne possède pas de filtres pour les basses que les deux autres modèles offrent. En revanche, il est équipé d'un évent de décompression interne supplémentaire censé compresser les sons du cajon lorsqu'ils s'échappent par l'évent à l'arrière. Les deux modèles Buleria et Seguiriya ont un système ingénieux de mesh fine traversant l'évent de l'intérieur. Il agit de la même manière que le filtre anti pop d'un micro lorsque vous placez le micro à l'arrière du cajon.

À l'essai

Les cajons Solea et Buleria possèdent des filtres internes sculptés pour les notes graves censés compresser le son. Ce processus concentre très efficacement la réponse de l'instrument. Le volume, typique des cajons de la série est impressionnant. Il passe du murmure au grondement avec une aisance surprenante.

Notre première impression est positive : l'instrument possède clairement de très bonnes dynamiques et une grande clarté sonore avec des sons chauds, une tonalité musicale et une bon ratio entre son de caisse claire et sonorité. Les cajons de la série sont tous très confortables à jouer même pour des sessions prolongées.

Le haut sculpté de la plaque frontale rend le jeu très tactile (le Seguiriya possède deux motifs verticaux en plus sur les côtés). Cela donne à ces instruments un look unique et une sorte de complétude ; la tapa se fond parfaitement dans la structure.

Le Solea renvoit une sonorité chaude et de très bonnes basses, des médiums qui se défendent bien résultant en une frappe claquante. Le son de la caisse claire est plein mais avec un timbre non réglable, il ne sera pas du goût de tous.

Le Buleria intègre tous ces sons pleins et monte encore le niveau de qualité sonore avec un timbre de caisse claire réglable que vous pouvez ajuster à votre goût. Le son de ce cajon est très beau et constitue le modèle avec le meilleur rapport qualité/prix entre les trois. Ses notes graves riches avec des médiums et des aigus qui s'articulent bien font de cet instrument une combinaison gagnante... et sa tapa Lava Burl est superbe !

Le Seguiriya possède une variété de sons très musicaux et sublimes qui vous séduiront dès que vous serez rentrés en contact avec ce très bel instrument. Les médiums et des aigus sont exceptionnels et offrent une myriade de sons à couper le souffle !

Pour résumé, c'est le cajon le plus musical jamais testé par l'équipe. C'est un plaisir et si vous pouvez vous l'offrir, alors, allez-y ! Sinon, vous pouvez toujours vous rabattre sur les deux autres qui valent aussi la peine d'être essayés.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Meinl a pensé à tous les portefeuilles ; un design ingénieux pour des sons de grande qualité

On regrette

Le seul problème : la marque court le risque de produire trop de cajons. Et nous, on ne sait plus où donner de la tête !

Verdict

Toujours avec une longueur d'avance, ces modèles Artisans témoignent du savoir-faire d'une compagnie en pleine forme

Drum Shell Material

Birch

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook