Italia Rimini 4

De nombreux modèles actuels de guitares et de basses s'inspirent fortement des anciens classiques, et cette Rimini ne fait pas exception à la règle.

Plutôt que d'opter pour la voie toute tracée Fender/Gibson, Italia a préféré regarder du côté de Rickenbacker, et c'était loin d'être le choix le plus évident.

Elle s'inspire vaguement de la 4005/4 qui est arrivée en 1965, avec une forme parfois appelée de style Capri. Ce design était à l'époque très élégant. Aujourd'hui, sur cette basse Italia, l'influence Ricky a encore accouché d'une très belle basse.

Le corps en semi-hollow est doté d'une ouïe en F de forme contemporaine arborant un liserai soigné qui fait écho à ceux du manche et du dos de l'instrument. Les pans coupés présentent également un bord chanfreiné. Quant à l'autre extrémité de la guitare, plus large, elle accueille un cordier distinctif.

Avec ces formes et ces finitions, il est difficile de passer à côté de l'inspiration Rickenbacker. Cependant, le design Trev Wilkinson est très fin : il suggère Rickenbacker tout en restant typique d'Italia.

Le chevalet est une unité séparée de style tune-o-matic permettant un réglage fin des cordes. La partie potards montée en surface est un standard de la marque Italia et comprend une prise jack dont la sortie est placée de manière à bien diriger le câble vers l'attache courroie, là où nombreux d'entre nous aimons le voir se diriger.

La tête a une forme standard de pagaie avec deux mécaniques de chaque côté (et non ce design à fente sur un côté de la tête que l'on trouve sur les guitares), ce qui est sans aucun doute bien plus pratique pour une guitare basse. Et même si l'échelle de longueur est un peu courte, c'est sans conteste un instrument qui paraît bien équilibré.

Cependant, bien que le corps hollow présente des avantages en termes de poids et de son, cela signifie aussi un côté manche un peu lourd à porter avec la courroie. Un point que les super tatillons devront prendre en compte.

Et ça sonne ?

Un corps semi-hollow peut offrir plus de résonnance, avec un caractère et un aspect old-school. Sur ce point, la Rimini est au rendez-vous. Cependant, comme les deux micros ne partagent qu'un seul dispositif de réglage, le principal travail de réglage du son s'effectue en mixant les commandes de volume, celle de tonalité servant de touche finale.

Comme nous l'avons dit, c'est un système old-school simple fort pratique et les résultats obtenus sont vraiment très bons.

Avec la tonalité paramétrée à fond sur les basses et uniquement le micro de manche en action, on obtient de beaux graves pleins, délicieusement chauds et profonds. Si on ajoute un peu de micro chevalet à l'équation, la clarté fait son apparition pour un son classique et traditionnel qui devrait convenir à de nombreux genres.

À l'autre extrémité, avec tous les aigus concentrés sur le micro chevalet, le son prend une couleur étonnamment honky tonk. Ainsi, quand on modifie le mélange des volumes, divers sons plus funky émergent qui se révèlent tous très utilisables.

La commande de tonalité est très subtile, mais elle permet suffisamment de variation pour garantir un bon résultat final pour vos recherches acoustiques.

Cette basse a actuellement Dave Bronze comme supporter (il a joué avec Eric Clapton, Gary Moore et Paul McCartney) ainsi que le musicien de session d'American Dave Roe (Vince Gill, Johnny Cash et Dwight Yoakam), ce qui vous donne une idée de la palette sonore de cette basse.

Avec une belle esthétique sortant des sentiers battus et des sonorités classiques et originales, c'est l'une des semis les plus intéressantes du marché.

Le prix aussi est attirant : elle ferait une excellente deuxième basse pour la plupart des concerts old-school ou bien une basse différente pour vous faire remarquer sur scène sans faire de l'ombre au guitariste. Ce qui n'est pas du tout dans notre intention, n'est-ce pas ?

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Belle esthétique. Légèreté. Sonorités intéressantes avec d’excellents sons hollow évocateurs.

On regrette

Comme la basse est dotée d’un dos plat, les bords du corps collé paraissent anguleux. Pas parfaitement équilibrée en raison de sa légèreté.

Verdict

Une basse légère, peu onéreuse, au look funky et offrant d’excellentes sonorités old-school. Et bien plus.

Country of Origin

Korea

Back Material

Ash veneer

Body Style

Twin-cutaway, semi-hollow four-string bass

Fingerboard Material

Bound Rosewood

Guitar Body Material

Agathis

Neck Material

Maple

No of Strings

4

No. of Frets

22

Scale Length (mm)

848

Weight (kg)

3.8

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.