Yamaha NTX700C

Une électroacoustique au son nylon

Si la corde nylon classique est apparue plusieurs années avant sa cousine la corde en acier, elle a largement été répudiée depuis par la plupart des musiciens pop/rock. Née au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la corde nylon est utilisée non seulement dans le domaine de la musique classique, mais aussi par de nombreux guitaristes de jazz, pop, country et, il va sans dire, dans la musique latine.

C'est notamment un accessoire essentiel de la musique brésilienne (que vous aurez sans doute entendue tout au long de la Coupe du Monde de Football ou si vous avez eu vent du dernier album de Rodrigo Y Gabriela). Tout au long de ces années, la guitare s'est alors diversifiée en genres pour s'adapter à ces musiciens attirés par les instruments acoustiques et électriques aux cordes en acier. Elle s'est notamment convertie en un instrument hybride moderne qui, s'il est pourvu de cordes en nylon, n'en procure pas moins la vibe que l'on obtient avec des cordes en acier.

La gamme NX de Yamaha, sortie en 2009, proposait alors deux versions. Il y avait donc la NCX avec un manche plus large de style classique, une touche plate et 12 frettes parcourant la touche du sillet jusqu'au corps de l'instrument, et il y avait la NTX au manche plus étroit avec sa touche au radius compensé et ses 14 frettes courant de même du sillet au corps de la guitare. C'est la version début de gamme fabriquée en Chine que nous testons ici, et bien qu'elle ait été disponible dès le départ, la version table en cèdre / profil en 'C' de la NTX700C n'est apparue qu'au début de cette année.

Avec ce contour moderne qui crée une illusion de décalé, cette guitare rappelle l'APX. Sa rosace, simplement rehaussée d'une décoration de style incrustation artistique, est effectivement, comme l'APX, de forme ovale. La fabrication est soignée et sans faille. Le manche est plus large que sur les cordes acier traditionnelles, évidemment, mais on s'y habitue très vite. Ajoutons à cela que, tout comme pour une guitare classique, nous bénéficions ici de marqueurs de touche latéraux en forme de point ainsi que de deux boutons de sangle. Si le dos et les éclisses sont en laminé, la table est quant à elle toute de cèdre massif. Pour généraliser, disons que, comparée à une table en épicéa, c'est un son légèrement plus doux que vous obtiendrez ici. Sa finition ambrée apporte la dernière touche à une guitare au look cool.

Toutes les guitares NX, depuis ce premier modèle jusqu'aux versions haut de gamme made in Japan qui affichent des prix avoisinant les 3800 €, sont équipées du même système de préampli et de micros. Les deux transducteurs ART de la table d'harmonie se trouvent en position chevalet du côté des basses et aigus. Ils passent par les contrôles de volume du préampli, ce qui vous donne bien entendu l'option très importante d'équilibrer vos basses et vos aigüs. Nous avons également un égaliseur trois bandes, un accordeur (qui ne mute pas votre sortie) et un master volume.

Du son acoustique équilibré (plutôt feutré en termes de volume) aux sonorités amplifiées, Yamaha a certainement tapé dans le mille. Le son est naturel et dépourvu des bruits habituels que crée le piezo, ce qui revient à dire, entre autres, que vos enregistrements sur DAW en seront favorisés. La NTX700C s'accommode aussi très bien des effets. Si l'idée vous traverse d'en jouer au médiator comme Rodrigo (qui utilise d'ailleurs une version customisée de cette même guitare), surtout ne vous gênez pas pour nous!

Pour ceux à la recherche d'un son différent, mais qui procure la même sensation de jeu qu'une guitare à cordes en acier, voici un bon début: une électro cordes nylon moderne absolument superbe.

MusicRadar Note

5 / 5 Etoiles
On aime

x

On regrette

x

Verdict

x

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook