Yamaha GL-1 Guitalele

Un compromis entre la guitare et le ukulélé

Si vous avez eu l'occasion d'entrer dans un magasin de musique récemment, vous aurez remarqué qu'une nouvelle mode est née, celle du ukulélé, et qu'elle bat son plein. En Angleterre, c'est en fait l'instrument qui génère actuellement le plus de ventes ; en France, Paris lui consacre des soirées cabaret festives. Mais l'apprentissage d'un nouvel instrument n'est pas toujours chose aisée... Ce serait bien, non, si vous pouviez jouer tous les accords de guitare et les chansons que vous connaissez déjà sans compromettre vos chances de participer à cette nouvelle vague d'intérêt ? La Yamaha GL-1 fait son entrée pour vous servir. Avec 6 cordes à son actif, c'est un ukulélé conçu tout spécialement pour les guitaristes.

La première apparition de la Guitalélé date en fait de 1997. Les orchestres typiques dans lesquels on trouvait cet instrument à l'époque où il est sorti ne couraient pas les rues ; la Guitalélé ne fit donc guère de bruit ni de vagues. Mais Yamaha n'est pas novice en innovation d'avant-garde et ce ne serait pas la première fois qu'elle se retrouverait avec une longueur d'avance sur ses confrères. Nous voilà donc, 15 ans après la bataille, fin prêts à écrire cet article sur la GL-1.

"L'accordage des six cordes se fait comme pour une guitare avec un capo à la 5ème frette"

Ce qui ne manquera pas de rassurer les guitaristes anxieux, c'est que cet instrument, équipé de six cordes, est conçu pour s'accorder comme une guitare classique, avec un capo placé au niveau de la 5ème frette. Le résultat de cet accordage, dans le sens basses/aigus, donne La Ré Sol Do Mi La, les trois cordes aigües étant les mêmes que sur un ukulélé, et la quatrième jouant la même note mais une octave plus bas. En d'autres termes, si vous jouez les accords de votre chanson préférée sur la GL-1, le son sera le même que sur une guitare de taille standard, mais juste un peu plus aigu.

De même que pour la plupart des guitares entrée de gamme, le corps de la GL-1 est fabriqué en bois laminés : de l'épicéa pour la table et du meranti pour le dos et les éclisses. De construction plutôt soignée, la Guitalélé sort des ateliers indonésiens de Yamaha. C'est là que la marque procède à la fabrication de ses instruments entrée de gamme.

Pour un instrument de si petite taille, la GL-1 affiche une largeur au sillet relativement conséquente de 49mm. À titre de comparaison, ces dimensions sont plus larges que celles que l'on trouve sur une Fender Strat, par exemple, mais plus étroites que celles d'une guitare classique. Les cordes de La sont toutefois assez éloignées du bord de la touche, et l'espace au niveau du chevalet est plutôt restreint pour ceux qui tendent à privilégier le jeu aux doigts.

"Fougue et dynamisme ne sont pas les attributs principaux d'un instrument au corps si petit, mais la projection de la GL-1, tout comme celle du ukulélé est une belle réussite"

Le manche en nato, d'une forme agréable, se love bien dans le creux de la main. La touche plate accueille 17 frettes de taille standard ainsi qu'une demi-frette placée sur une extension débordant un tout petit peu sur la rosace. Un petit coup de lustre sur les frettes ne pourra que leur faire du bien ; quant au sonokeling (palissandre des Indes) de la touche, d'apparence un peu sèche, il vous suffira de l'enduire d'un produit lubrifiant pour favoriser un jeu plus fluide. Mais dans l'ensemble, manche et touche sont de bonne qualité.

Comme c'est le cas de toutes les guitares à cordes en nylon, la GL-1 est équipée de mécaniques traditionnelles de guitare classique d'un côté et d'un chevalet 'tie-block' de l'autre. La conception de ce chevalet est soignée ; les cordes utilisées sont en nylon ordinaire (vous les couperez à la bonne longueur). Quant à la technique consistant à nouer ce nylon, elle vous demandera un petit temps d'adaptation. Sur la Guitalélé que nous testons ici, le pontet de chevalet en plastique est un peu surélevé, mais il est au moins compensé, ce qui, en théorie, devrait contribuer à améliorer le confort de jeu dans les aigus.

La GL-1 offre des sonorités de bonne qualité. Fougue et dynamisme ne sont pas les attributs principaux d'un instrument au corps si petit, mais la projection de cet instrument, tout comme celle du ukulélé, est une belle réussite, même si elle peut parfois devenir génante. En tout cas, ce petit inconvénient n'a jamais découragé les hordes de ukulélistes au fil des temps. Les cordes basses apportent, il est vrai, une certaine profondeur au son. Notons pour terminer que la GL-1 se décline en plusieurs couleurs et qu'elle est livrée dans une housse à sa taille.

MusicRadar Note

4 / 5 Etoiles
On aime

Fun. Super rapport qualité/prix. Très pratique.

On regrette

Le son accroche un peu avec le temps, mais c'est un ukulélé hybride, ne l'oublions pas !

Verdict

À ce prix-là, c'est un achat essentiel pour la saison des festivals qui approche inexorablement avec sa promesse de soleil dans le sud... et de boue Outre-Manche (n'oubliez pas vos bottes en caoutchouc).

Sides Material

Laminated meranti

Scale Length (mm)

433

Scale Length (Inches)

17

No. of Frets

17

Hardware

Classical-style tuners

Neck Material

Nato

Back Material

Laminated meranti

Top Material

Laminated spruce

Available Finish

Persimmon Brown Matt (shown), Natural, Black & Tobacco Sunburst

Features

Sonokeling fingerboard

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook