Takamine EG Mini

L'incarnation du 'small is beautiful' à la Takamine

La vague du 'small is beautiful' fait maintenant rage dans le domaine des guitares acoustiques. MusicRadar, qui a eu l'occasion de tester la Taylor GS Mini, propose maintenant de s'intéresser à la Takamine EG Mini, parue, il est vrai, il y a quelques années (2011), mais qui n'en mérite moins notre attention. L'été, les vacances à la plage, les grillades autour d'un feu de camp... toutes ces promesses approchent inéxorablement. Qui sait si cette guitare de voyage pourrait s'avérer utile...?

Issue de la Série G Mini, la 'Takamini' est livrée dans une housse de type standard (bien moins robuste que le gigbag 'rigide' qui accompagne la Taylor GS) et se présente dans une finition noir brillant très cool rehaussé d'un binding crème tout simple.

"Après quelque temps, la main gauche s'habitue à l'étroitesse de l'espacement et son équilibre sonore surprend agréablement."

Dans l'ensemble, cette guitare est de taille plus petite que la Taylor : elle fait environ 25mm de moins en longueur, 37mm de moins en largeur et 15mm de moins en profondeur. Le diapason, d'une longueur de 578mm, est également de dimensions plus courtes comparées aux 597mm de la GS Mini.

À en juger par son intérieur impeccable, la fabrication a été soignée. Sa table d'harmonie en cèdre massif est consolidée par un système de barrage en X scallopé ; son dos et ses éclisses ont été réalisés en bois d'acajou. Pour continuer plus avant notre comparaison, notons que la table de la GS Mini est quant à elle fabriquée en épicéa de Sitka massif tandis que son dos et ses éclisses sont en sapele stratifié.

Le dos de la Takamine est, de par la tradition, renforcé un barrage en X. Ceci la différencie encore une fois de la Taylor qui est quant à elle constituée d'un dos arrondi dépourvu de renfort. Le chevalet taché de noir reçoit un pontet qui s'harmonise avec les chevilles en plastique crème ornées de points noirs ; les mécaniques à l'estampille de Takamine sont de type fermé et s'avèrent parfaitement fonctionnelles. Le truss rod est accessible via les 90,6mm de diamètre de la rosace.

La EG Mini est, tout comme la GS Mini, dotée de 14 frettes. Sa touche a fait l'objet d'un beau travail soigné mis en valeur par un binding en plastique noir et des mini points de repères qui, selon la liste des spécificités, sont composés d'abalone bien qu'ils aient plutôt l'aspect du perloid.

Le profil du manche est de forme en 'C', se faisant généreusement sentir dans la paume de la main. La largeur au sillet compte un demi millimètre de moins que celui de la GS Mini et se trouve plus serré d'un millimètre à la 12ème frette.

Cependant, nous notons ici que l'espacement des cordes est visiblement plus étroit au niveau du sillet, avec un écart de 34mm au lieu des 37mm mesurés sur la Taylor. Au niveau du chevalet, nous constatons un écart de 54,5mm au lieu des 55,5mm mesurés sur la GS Mini.

Si ces différences en termes de dimensions peuvent paraître minimes, elles auront toutefois un impact important sur la sensation générale et le confort de jeu de la guitare : la Takamini, moins aérée que la 'mini' de Taylor, et ce particulièrement au niveau du sillet, paraît être la plus petite de ces deux 'minis'.

La Takamini est disponible en version purement acoustique ou, comme c'est le cas ici, équipée d'un micro sous pontet avec contrôles de gain et de tone. La sortie se fait via le bouton d'attache-courroie/jack située à la base de la guitare, mais, contrairement à la GS Mini, nous ne bénéficions pas ici d'un second bouton d'attache-courroie au niveau du talon.

Côté Son

La Takamini ne fait pas des miracles au niveau des sonorités, mais nous nous y attendions. Au départ, le son paraît un peu fluet, avec des graves contenues et peut-être, ce ne sera pas surprenant, un caractère assez étriqué... en particulier si vous venez de gratter une dreadnought de taille standard !

Mais après quelque temps, la main gauche s'habitue à l'étroitesse de l'espacement et son équilibre sonore nous surprend agréablement. Le volume est en fait idéal pour cette petite session autour d'un feu de camp par une nuit d'été sereine.

Le volume de sortie du circuit passif est par nature bas et sonne ce qui ne l'empêche pas d'offrir un son brillant et de caractère. Le contrôle de tone fait passer abruptement d'un son brillant à terne avec peu de nuances entre les deux. Cependant, si vous aimez le son piezo, vous avez trouvé votre bonheur !

Cette guitare de voyage a certainement du charme et produit un son tout à fait correct. Branchée, le côté brusque du contrôle de tone déçoit un peu, mais ce n'est pas ce que nous avons entendu de pire non plus.

L'espacement étroit au niveau du sillet et son diapason plus court encore que celui de la Taylor GS Mini la rendent moins adapté à sérieuses sessions de jeu ou de répète. Elle est par contre bien moins chère et sera la compagne idéale pour des vacances d'été idéales en compagnie de votre future conquête ! Branchée, elle sera également une alliée acceptable pour boucler vos fins de mois difficiles au bar du coin.

MusicRadar Note

3,5 / 5 Etoiles
On aime

Bonne qualité de fabrication, soignée. Compacte.

On regrette

Espacement des cordes limité au niveau du sillet. Sonorités électriques un peu trop brillantes.

Verdict

La Takamine EG Mini est une guitare sympa à un prix abordable. Si vous recherchez un instrument de voyage ou un instrument d'apprentissage pour vos enfants, elle pourrait bien faire votre bonheur.

No. of Frets

19

Scale Length (mm)

578

Country of Origin

Korea

Weight (kg)

1.8

Fingerboard Material

Rosewood

Year of Origin

2011

Back Material

Laminated Mahogany

Bridge Material

Rosewood

No of Strings

6

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.

Laisser un commentaire Facebook