Le Carlsbro Sherwood II 30R

Un ampli aux sons bien roots

La dernière version de la gamme d'amplis acoustiques de la firme anglaise

Le marché des amplis pour guitares acoustiques est limité - comme la majorité de ses produits - mais pour ceux d'entre nous qui utilisent l'ampli comme source principale d'amplification ou comme moniteur personnel redirigé vers la sono vie une DI (boîte d'injection directe), ces petits amplis sont d'une importance cruciale.

Amplifier une guitare acoustique n'est pas toujours facile et, bien que cela soit cruel, plus les scènes sur lesquelles vous jouez sont petites, plus cela peut-être difficile de s'en sortir sans estrade digne de ce nom, sans ingé son, sans techniciens, etc.

Le Carlsbro Sherwood II est le dernier nouveau né de la marque pour cette gamme d'amplis acoustiques qui perdure. Avant toute chose, il faut dire que le Sherwood-II-30 pèse lourd (14kg). Cependant, avec un grand cabinet pensé pour être incliné vers l'arrière, il est idéal pour une utilisation sur scène. Il dispose de deux canaux spécifiques (un pour micro et l'autre pour guitare), et c'est un ampli stéréo d'une puissance de 15 watts pour chacun des deux hauts-parleurs de 6 pouces. Côté boucle d'effets, c'est vite vu puisque l'ampli ne propose qu'un inverseur de phase.

Il y a quelque chose de très col bleu et prolo dans l'esthétique de ce Sherwood. Il est assurément de construction robuste, avec un revêtement en vinyle de teinte sombre, des angles chromés qui le protège des coups. Sans oublier les grands pieds en caoutchouc durs à la fois sur la partie inférieure mais aussi dans l'axe d'inclinaison de la face arrière. Le cabinet peint en brun est donc pour le moins de look rétro. On notera que le bord supérieur du coffrage a été découpé afin de permettre une meilleur lecture des contrôles, qui, et bien que cela puisse paraître étonnant, se trouvent sous des potards en plastique noir et au bout argenté- pas très pratique pour les voir pendant que vous jouez !

La bête est facile à utiliser, sans trop de chichis supplémentaires. En effet, pas d'indicateur de saturation du signal d'entrée, autant dire que vous devrez utiliser vos oreilles ! Si le canal micro offre seulement un égaliseur pour les aigus et les graves, le canal guitare, quant à lui, est mieux servi. On y trouve un double contrôle variable des médiums (200 Hz à 5 kHz) ainsi qu'une fonction appelée « string dynamics ». Selon Carlsbro, ce bouton rotatif breveté contrôle un « filtre de tonalité. En le tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, il diminuera l'agressivité des hautes fréquences lorsque vous jouerez fort tandis qu'il conservera les harmoniques pétillantes des aigus lorsque vous jouerez doucement. »

Du côté des effets, on trouvera simplement un chorus (réservée au canal instrument) et une réverbe qui fonctionne sur les deux canaux lorsque le switch on/off est activé, ainsi qu'un canal micro quand il est 'désactivé'. Deux sorties sont également disponibles : une sortie DI en XLR symétrique et une sortie jack asymétrique post effets.

Et ça sonne ?

Il y a une sensation old school très agréable avec cet ampli, à la fois dans son utilisation mais aussi au niveau du son qui pourrait bien trouver amateurs chez les adeptes du lo-fi – puisqu'il est tout sauf neutre et élaboré à la manière des AER. Ses sonorités sont plus proches d'un ampli électrique clean, avec une réponse en fréquence plus limitée dans les limites aiguës et basses. Les égaliseurs fonctionnent assez bien si votre son ne sature pas. Quant au spectre des sons médiums, il est assez ample et naturel.

La fonction « string dynamics » s'avérera utile pour certains : c'est une sorte de compresseur subtil, les solos un peu trop haut perchés perdent ainsi le côté strident des extrêmes aiguës au profit d'un son plus jazzy. Quant au chorus, il est relativement subtil contrairement à la reverb un peu excessive. Le volume global est bon, tout comme la diffusion du son qui est assez spacieuse. Pour les joueurs de guitares Folk avec un petit budget, c'est un bon ampli à utiliser pour de petits concerts, mais seulement si vous êtes amateur de sons sombres assez vintage. Le Carlsbro Sherwood II 30 fonctionne bien pour les sons blues typés 50s et 60s, et avec ça à l'esprit, il s'avère très sympa pour le slide et les son plus clean mais pas pour un jazz au son neutre.

Cet ampli ne vous donnera pas un son excessivement puissant type hi-fi. Mais il n'est pas particulièrement cher, et c'est un bon ampli pour les petits concerts et les répétitions à bas volume. Avec un look rétro et une réponse en fréquence un peu serrée, il pourra être le bon allié pour sortir des sons acoustiques bien roots.

MusicRadar Note

3,5 / 5 Etoiles
On aime

Sons spacieux, facilité d’inclinaison vers l’arrière, fonction « String dynamics »

On regrette

Risque de s’avérer un peu trop lo-fi au niveau du son pour certains. Ce n’est pas l’ampli acoustique le plus portatif.

Verdict

Si vous êtes à la recherche de sonorités assez sombres pour des sons acoustiques bien présents, ajoutez le II Sherwood à votre liste !

Country of Origin

China

Additional Features

Mic input (XLR), aux/CD in (stereo DIN), guitar input (jack), line out (jack), DI out (XLR), tuner out (jack)

Audio Output Power

30

Description

Mic channel controls: volume, bass, treble. Guitar channel: passive/ active switch, string dynamic, bass, mid sweep, middle, treble. FX channel controls: chorus on/off switch, chorus (modulation rate), reverb on/off, reverb, phase on/off, footswitch input

Device Type

Twin-channel solid-state acoustic combo

Dimensions

486 (w) x 367 (h) x 317mm (d)

Weight (kg)

15

Weight (lb)

33

Channels

2

Politique En Matière De Test
Tous les tests produits par MusicRadar sont réalisés par des musiciens spécialistes de leur domaine qui ne sont en aucun cas liés à une quelconque marque ou à un revendeur. Nos experts écrivent également pour des magazines célèbres comme Guitarists, Total Guitar, Computer Music, Future Music et Rythm. Tous font partie du groupe Future PLC, plus grosse maison d'édition et de magazines musicaux au monde.