Le contrôle gestuel, une révolution pour les musiciens ?

Nous nous penchons sur les enjeux du contrôle gestuel dans la création musicale

Jusqu'à tout récemment, lorsque le sujet des systèmes de contrôle était abordé dans la conversation, le concept du toucher et plus précisément de capacité multipoint semblait dominer.

"Les mouvements (de vos mains) provoquent les changements dans les paramètres de votre logiciel mais à la différence du contrôle tactile, l'utilisation d'un écran n'est pas nécessaire."

Mais les choses évoluent et d'autres méthodes de contrôle commencent à émerger avec, potentiellement, la capacité changer la donne. Le contrôle par le geste partage des caratéristiques avec le contrôle par le toucher dans la mesure où se sont les mouvements (et normalement des mains) qui provoquent les changements des paramètres de logiciels. Mais, à la différence du tactile, la technologie par le geste ne demande pas d'écran. Les mouvements dans l'air sont tout ce que le processus requiert. Une libération, donc... mais peut-être pas seulement des mains.

Un avenir ?

Tandis qu'iOS se présentait comme la plateforme principale derrière la populariation de la technologie tactile multipoints, la marque IK multimédia se propose maintenant d'embarquer les iMusiciens dans le monde étrange et merveilleux du contrôle par le geste avec l'iRing. Et tout cela pour 20 euros, une bagatelle ! Mais de quoi s'agit-il au juste ? Nous avons posé la question à IK et voici leur réponse :

"iRing est le premier contrôleur par mouvement capable de s'adapter sur une application pour iPhone, iPad et iPod tactile", explique IK. "Il suffit de se passer la bague au doigt et de la déplacer devant la caméra de son dispositif iOS. L'utilisateur peut alors contrôler tous les aspects de sa performance musicale : déclencher des grooves, modifier des réglages de filtres... Le dispositif caméra capte les positions successives de la bague. L'application se charge ensuite de convertir cette information en langage musical ou infos MIDI. N'importe quelle application musicale compatible est capable de déchiffrer ce langage. L'utilisateur peut dorénavant opérer jusqu'à six paramètres musicaux contrôlables à l'intérieur même de leurs applications favorites par un geste de la main."

Tout cela est bien beau mais, sur le plan pratique, quels sont les avantages de la bague par rapport au contrôle par touche ?

"Tout le monde se sert de ses mains pour interagir avec le monde extérieur. Le contrôle par le geste apporte une dimension nouvelle à la perfomance musicale" assure IK. "C'est un moyen novateur et intéressant d'utiliser des applications musicales accessibles à tous, débutants sans formation musicale inclus."

Les mêmes arguments avaient pourtant été servis, il n'y a pas si longtemps que ça, lorsqu'il s'agissait de défendre la technologie tactile. Cependant, ici, nous sommes davantage dans le domaine de l'effet produit par le mouvement des mains sur le public. La vision d'un seul homme dirigeant son orchestre virtuel a quelque chose de fascinant, c'est indéniable.

Le développement de l'iRIng n'a pas été facile mais, "l'iRing marche avec un dispositif caméra iOS et un certain nombre de conditions ambiantes comme la lumière. Cette dernière a, en effet, un effet décisif sur la qualité de l'image, nécessaire au contrôle par le geste. C'est pour répondre à ce problème que nous avons créé un algorithme à reconnaissance hautement optimisée, développé à l'intérieur de nos applications sur mesure pour iRing. Un kit logiciel de développement (Software Development Kit) sera mis à la disposition des développeurs tiers très bientôt.

"Ajoutez à cela que la qualité de nos dispositifs caméra intégrés sont susceptibles de s'améliorer a chaque nouvelle version dans le but d'obtenir plus de capacité et de jouabilité."

La notion de mouvement

Dans l'état actuel de choses, l'iRing est une nouvelle aventure. Nous attendons le soutien d'autres développeurs d'applications pour voir comment cette technologie prendra forme. l'iRing n'est cependant pas la seule plateforme de contrôle par le geste.

"En utilisant une combinaison de deux caméras et de trois LED (toutes à infrarouge), Leap Motion capte les mouvements de la main."

Dans le domaine de l'ordinateur, le dispositif Leap Motion commence aussi à prendre de la vitesse. Disponible pour 80 dollars et en combinaison de l'Airspace store, il permet de télécharger et d'acheter des applications adaptées. Équipé de deux caméras et de trois LED (toutes à infrarouge), ce dispositif USB capte les mouvements de la main pour les transformer en données pouvant alors s'utiliser pour n'importe quelle tâche de traîtement par ordinateur. Ses créateurs insistent, le Leap Motion a été conçu pour compléter votre configuration existante. Il ne s'agit pas de la remplacer.

"Le contrôleur Leap Motion marche avec un clavier et une souris sans avoir à recourir à un adapteur spécial." raconte Michael Zagorsek, directeur commercial du département Marketing Produit chez Leap Motion. "En créant Leap Motion, nous voulions permettre aux gens de faire des trucs sur ordinateur qu'ils ne pouvaient pas faire autrement."

Alors, de quoi parle-t-on exactment ? Leap Motion a-t-il été conçu au départ avec l'idée que la composition musicale serait un domaine possible pour cette technologie ? "Nous avions l'intuition que le monde de la musique serait un champs d'action pour l'innovatiion." déclare Zagorsek.

"Les logiciels de composition musicale peuvent être complexes. L'apprentissage des subtilités entre les programmes peut parfois sembler difficile. Leap Motion et la famille des applications Airspace sont orientés vers la musique. Il y a une interface naturelle, intuitive que tout le monde sera en mesure d'utiliser pour créer de la musique mais, d'une manière complètement nouvelle. On se sent beaucoup plus connecté avec sa musique à travers le mouvement.

"Pour vous donner un exemple : avec Leap Motion et l'application Geco MIDI, les musiciens peuvent contrôler n'importe quelle variable de paramètre par le mouvement dans l'air. Il existe un certain nombre d'applications dans Airspace pour une approche créative plus libre aussi."

Une recherche rapide sur YouTube, c'est tout ce que ça prend pour se rendre compte que les musiciens se servent de Leap Motion et de Geco MIDI (une combinaison capable de traduire les mouvements en données MIDI puis, de les envoyer dans votre séquenceur). On n'oubliera pas non plus de mentionner la sortie d'une application Steinberg compatible avec Leap Motion, Cubase IC Air. Ils apportent tous une possibilité de contrôle par le geste sur votre séquenceur.

Encore une fois, les bénéficiaires de cette technologie semblent être ceux qui cherchent à donner un aspect plus intense à leur performance, le sentiment de 'jouer' avec la technologie plutôt que d'exécuter une série d'opérations."

Bouge !

Sera-t-il possible, un jour, de compter exclusivement sur le contrôle gestuel plutôt que de le considérer comme une possibilité complémentaire ?

"Pour le moment, nous ne sommes qu'au début de l'aventure", estime Michael Zagorsek. "Nous avons vu de nombreuses manières très novatrices d'utiliser Leap Motion dans l'espace de la musique. Nous restons à l'écoute de ce que les musiciens et les développeurs nous réservent. Nous avons travaillé avec le musicien BT nominé pour le Grammy sur une application qui s'appelle Muse et avec le musicien de jazz, Herbie Hancock, qui utilise aussi le mouvement de ses mains pour ses créations musicales."

IK Multimedia aussi reconnaît que le contrôle par le geste et la création musicale n'en est qu'à ses balbutiements : "D'autres plateformes suivront dans un avenir proche. Le contrôle par le geste est puissant, un complément au répertoire des artistes mais, qui sait où cette technologie nous portera ?"

Le contrôle par le geste ne s'adresse peut-être pas à tous mais, ceux qui choisissent de l'utiliser, le font en combinaison avec d'autres technologies. Cependant, les tendances changent rapidement. Le contrôle par le geste n'est-il destiné qu'à un moment de gloire pour mieux disparaître ensuite ? Michael Zagorsek ne voit pas les choses ainsi.

"Nous pensons que le contrôle par le geste et le mouvement sont plus que cela. Nous n'envisageons pas Leap Motion comme un remplacement pour les technologies existantes mais, plutôt comme une autre option. Ce que la technologie comme Leap Motion apporte aussi, c'est la démocratisation de la création musicale en facilitant le travail pour tous ceux qui veulent s'y frotter."


Laisser un commentaire Facebook