Révise tes classiques : la Hartke XK-4

Des basses de légende que tout bassiste devrait connaître

Cette semaine dans révise tes classiques, une basse assez rare, la Hartke XK-4. Fabriquée en Corée, elle constitue une alternative meilleur marché de la XL-4 qui a, quant à elle, été fabriquée aux Etats-Unis, dans le New Jersey.

Les basses au manche en métal ont toujours suscité l'intérêt des bassistes grâce à la propension naturelle de ce matériau à assurer une stabilité de longue durée aux instruments. Cependant, la nature même du métal, à l'origine froide au toucher, possède également cette capacité à absorber progressivement la chaleur, altérant par là même ses dimensions. Ces altérations peuvent quelquefois provoquer un effet néfaste sur l'accordage.

Larry Hartke était conscient de ces inconvénients quand il a conçu la XK-4 et il a eu la merveilleuse idée de recouvrir le manche en aluminium de bois d'érable. Du coup, bien que la construction en aluminium de la T-bar, soudée à la tête plaquée chrome soit une conception plutôt innovante, la sensation demeure très classique. Notons également que ce manche tient très bien en main, un gros plus pour le confort de jeu.

Voilà donc un instrument dont le manche est de fabrication particulièrement robuste, dont la tête affiche un look futuriste, mais qui dégage une sensation purement classique (sans compter un sustain de niveau supérieur, un bonus que les fabricants tiennent à mettre en avant). Bien que les micros de cette basse soient passifs, l'égaliseur 2 bandes actif apporte beaucoup de pêche au son.

Le chevalet chrome Schaller, solide et de bonne taille, forme un équilibre parfait avec le style de la tête. Il existe aussi une version 5-cordes avec une paire de micros J-type.

Pour en savoir plus sur la Hartke XK-4 et sur les basses légendaires de notre série Révise tes classiques, c'est par ici !

Vous Aimerez Aussi:


Laisser un commentaire Facebook