Enregistrer sa guitare : les conseils de base

Vous êtes nouveau dans le monde de la guitare ? C'est par ici que ça se passe...

Si vous êtes un inconditionnel de la guitare, alors votre pouls commence certainement à s'intensifier lorsque retentissent dans vos oreilles les riffs de Whole Lotta Love, Smells Like Teen Spirit ou Seven Nation Army. Un simple riff joué par le bon guitariste avec le bon son est simplement incendiaire !

Lorsque l'on imagine où ces titres ont été enregistrés, on pense directement à un énorme studio, pourquoi pas une pièce toute en bois, avec des amplis dont les lampes dégagent une légère fumée repiquée par des superbes micros vintage directement placés par Jimmy Page, Kurt Cobain ou Jack White, leur guitare en bandoulière branchée dans un pedalboard de rêve.

Parfois c'est vrai, une session peut se dérouler ainsi, mais ce n'est pas toujours le cas [en effet, tous ces guitaristes utilisaient généralement du matériel plutôt bon marché en studio, ndj]. Il est largement possible de réaliser un excellent enregistrement dans votre studio si vous savez comment récupérer le meilleur signal et que vous avez connaissance de l'ADN de votre son de guitare.

Voici un guide dédié au son : guitares, amplis, baffles, pédales et tout ce qui se fait de mieux dans le monde du numérique et de l'analogique. Nous allons également vous donner quelques secrets de fabrication afin que vous puissiez réaliser le meilleur enregistrement possible, peu importe le système utilisé. Il vous faut simplement avoir le bon riff à enregistrer.

Les guitares

Gibson les paul

Une Gibson Les Paul, la guitare préférée de Slash, Jimmy Page et de centaines de guitar heroes

Commençons par le début. Bien évidemment, tout commence avec les guitares, que ce soient les sempiternelles Fender Stratocaster ou Gibson Les Paul, les machines à tout faire que sont la Gibson SG et la Fender Telecaster, une demi-caisse comme la Gibson ES-335, la très singulière Fender Jazzmaster ou encore la reine du hard rock, la Gibson Flying V...

Aujourd'hui, presque chaque modèle acheté se trouve être l'une d'entre elles, que ce soit une copie ou une descendante directe. Chacune a gagné sa place dans l'histoire du Rock et possède un son bien particulier. Effectuez donc les bonnes recherches pour savoir quel instrument acheter afin de retrouver le son que vous désirez obtenir. Vous pourriez bien perdre votre temps à rechercher le 'twang' sur une Gibson Les Paul. Quant à votre Strat, elle ne sera peut-être pas idéale pour le métal.

Les amplis

Marshall plexi head

Le Marshall 'Plexi' est à la base du son hard rock mordant d'Angus Young

L'amplificateur est le moyen traditionnel utilisé pour faire entendre sa guitare à distance. Bien sûr, il n'est pas nécessaire de faire appel à un ampli pour un enregistrement de guitare, mais il est cependant important de comprendre le rôle que jouent ces bêtes du son et pourquoi les musiciens consacrent tant de temps à leurs systèmes audio en quête du son parfait.

Tout comme les guitares, différents amplis seront spécialisés dans différents domaines. Le son qu'ils produiront varira selon l'instrument auquel ils seront associés. La règle d'or veut que les Marshall soient des amplis idéaux pour le rock et le hard rock (pensez AC/DC, Guns N' Roses,...). Cette même règle d'or attribue aux amplis Vox et Fender une spécialisation indie/alt rock ; elle est aussi d'avis que les joueurs de heavy ont tendance à opter pour le gain élevé d'un Peavey ou d'un Mesa/Boogie.

Quel est le rôle d'un ampli ?

L'amplificateur capte le signal issu du micro de votre guitare électrique et l'amplifie électroniquement de façon à ce que le son produit puisse être entendu à travers un haut-parleur. Ce procédé est d'une complexité variable selon le système utilisé. Certains des amplis les plus onéreux et les plus recherchés ne font pas beaucoup plus qu'amplifier le son, mais leurs composants ainsi que leur structure créent des sonorités exceptionnelles. D'autres amplis très bon marché offriront malgré tout de nombreux effets intégrés ; mais ils n'offriront pas l'ampleur d'un amplis à lampes .

De manière générale, les amplis qui produisent les meilleurs sons intègrent un EQ, une réverbe et un parfois un trémolo. On peut aussi disposer de deux canaux pour l'obtention de différents sons. Si les amplis à transistor requièrent moins d'entretien que les amplis à lampes, ces derniers, plus onéreux, produisent un son meilleur.

Pourquoi les lampes sont-elles si recherchées ?

Si vous le souhaitiez, vous pourriez carrément préparer un Master II sur le sujet. Vous pourriez alors disserter sur les différentes marques productrices de lampes, sur la vaste terminologie comprenant, entre autres, des locutions telles que 'triode' et 'pentode', sur l'option Sag, le clipping asymétrique et sur l'étage de puissance 'classe A' (sans aucune relation avec les drogues dures, évidemment), et sur bien d'autres éléments d'étude encore. Il en sera de même pour les transformateurs et les condensateurs... de quoi vous tirez le bâillement du siècle !

Mais le fait est que le son des amplis à lampes est tout bêtement meilleur. Les musiciens les plus expérimentés sauront ce qu'il en retourne, ce qu'ils aiment, et quelles pièces commander en cas de souci. Certains des systèmes d'amplification virtuels haut de gamme sur lesquels nous nous pencherons dans cet article offrent un contrôle total sur le moindre aspect en rapport avec les lampes et les composants internes de l'ampli. Là réside votre chance d'une formation approfondie pour le geek qui sommeille en vous.

Procéder au remplacement de ces composants aura pour conséquence d'affecter le son, ne vous y trompez pas. Mais il n'y a pas de bonne ou de mauvaise technique. Si c'est un son que vous aimez, alors c'est le son qu'il vous faut, point barre ! À vous de décider de la direction à prendre. D'ici la fin de cet article, vous serez en mesure de juger assez rapidement la qualité de la plupart des sons, et vous pourrez alors les adapter à votre rythme et à votre goût.

Haut-parleurs et baffles

Vox ac30

Le Vox AC30 est un combo classique qui était très prisé des groupes anglais dans les années 60

Sans haut-parleur, le son issu d'un ampli peut tout bonnement être qualifié de nul. Ces haut-parleurs, qui ont tendance à mesurer entre 25,4 et 30,5 cm (entre 10" et 12"), possèdent une réponse en fréquence limitée qui flatte les sons rudes de la distorsion.

Les haut-parleurs peuvent être utilisés individuellement ou conjointement. Le son sera également affecté par le type d'enceinte dans lequel ils seront logés, et le choix est vaste. Il existe des baffles ouverts et d'autres clos. Ces derniers produisent un son plus sourd et sont de ce fait plus employés pour les productions rock et métal.

Vous l'avez sans doute pressenti, la question de quel haut-parleur produira le meilleur son provoque souvent des débats féroces et donne également lieu à la naissance de légendes et de mythes concernant les composants utilisés (de la poudre de perlimpinpin ?). La polémique étudie aussi la possibilité que certains enregistrements ont été, ou pas, effectués avec des haut-parleurs légèrement endommagés. Cette liste de suppositions n'est pas exhaustive. Nous savons cependant que les enceintes ouvertes sont plutôt vouées à forger des sonorités plus légères. Le procédé d'enregistrement aura toutefois un impact important sur le son final.

L'ampli tout-en-un est mieux connu sous la dénomination de combo. Quand cet ensemble se présente en deux éléments distincts, on parle alors de stack.

Les stacks, modulaires par nature, se prêtent plus facilement à des installations plus importantes et plus élevées en terme de volume, à des combinaisons sonores plus complexes.

Souvent, les musiciens feront usage de plusieurs installations simultanées afin de créer un mix de sons qu'il leur serait impossible d'obtenir avec un ampli unique.

Modélisation d'amplis et plug-in

Modelling amps

Au sommet du marché haut de gamme, l'ampli Kemper Profiling (en haut) et le Fractal Axe-FX II sont en train de transformer le monde des sonorités de guitare

Il existe aujourd'hui des moyens plus rapides, meilleur marché et surtout plus compacts d'obtenir un son plus grand, plus fort. Laissez-moi d'ailleurs vous raconter une histoire intéressante concernant un petit groupe de techniciens qui travaillaient pour Alesis dans les années 90. Ces techniciens avaient pour mission secrète d'étudier de près la possibilité de modéliser la distorsion du système d'amplification par voie numérique. Afin de maintenir le secret de leur projet de recherche, ils avaient convenu d'un code entre eux et abordaient discrètement le sujet par un 'Il y a un appel sur la ligne 6...'.

C'est ainsi que naquit la marque Line 6. Ses amplis de guitare modélisés furent alors présentés à la face du monde sous la forme mémorable du Pod. Producteurs, ingé' son et guitaristes à la recherche d'un moyen de gagner du temps et d'éviter les problèmes inhérents à l'enregistrement de guitares, s'arrachèrent sans plus attendre ce gadget au format desktop en forme de haricot, de couleur rouge foncé... comme celui du Chili Con Carne.

Partie sur sa lancée, la marque Line 6 continua de dominer ce secteur du marché avec le Bass Pod, le Pod Pro en version rack et proposant des connexions studio, et les excellents combos Vetta et Vetta II. Ces derniers étaient en fait constitués d'une paire de Pod Pro agrémentés d'un ensemble de pédales, de réverbes et d'effets de modulation... modélisés, le tout regroupé dans un ampli super puissant, sans oublier, attention, tous les connecteurs pro possibles et imaginables.

Au même moment, côté 'pro en tournée' du marché, le processeur/simulateur d'ampli de guitare Axe-FX II de Fractal, d'une précision étonnante, devenait rapidement l'instrument de choix pour beaucoup de musiciens, notamment dans le domaine du heavy métal où 'gain' est le maître mot.

Pour couronner le tout, nous avons maintenant accès à l'informatique, domaine dans lequel les ordinateurs gagnent en puissance d'un jour à l'autre. Nous sont du coup proposés des plug-in de modélisation d'une qualité spectaculaire (principalement Amplitube d'IK Multimedia et Guitar Rig de Native Instruments) qui permettent au guitariste de se brancher directement sur une carte son afin d'enregistrer le signal dry de leur guitare (c'est-à-dire sans effet). Le processus s'effectue de plus en plus en temps réel durant la session, comme pour toute autre forme d'instrument virtuel. La configuration des paramètres en sera par ailleurs largement facilitée.

Vous pouvez maintenant assaisonner le tout de wah wah, de pédale d'effet, changer de patchs en cours d'enregistrement et ajuster le son tout au long de votre chanson, et ce jusqu'au dernier et ultime mixage.

Avec un arsenal scrupuleusement sélectionné et les quelques conseils de base qui suivent, cet enregistrement de guitare dont vous avez toujours rêvé ne devrait pas vous ruiner. Have fun !

Amplis et micros

Fender amp mic'd

Les micros dynamiques Shure SM57 fonctionnent à la perfection lorsque la source sonore est placée directement devant le micro

On trouve trois types de micro : dynamique, à condensateur et à ruban. Les micros dynamiques comme le Shure SM57 gèrent très bien les volumes élevés à proximité rapprochée. Placez un micro dynamique tout à côté du haut-parleur et ajustez sa tête de manière à obtenir le type de son plus ou moins brillant/sombre que vous recherchez.

Vous aurez aussi la possibilité d'apporter une épaisseur supplémentaire au son en mixant deux micros dynamiques identiques placés à une distance de 45 à 90 degrés l'un de l'autre. Les micros dynamiques sont particulièrement utiles si vous cherchez à éviter de capter le bruit ambiant d'un espace sonore indésirable.

Les micros à ruban sont de type plus sensible. Ils sont conçus selon un diagramme polaire 'figure en 8' qui leur impartit une sensibilité accrue les amenant à intercepter davantage les sons environnants. Le son issu de ces micros n'est pas excessivement brillant et peut de ce fait flatter les sonorités de guitare sans pour autant avoir recours à une grosse dose d'EQ.

Les micros à condensateur sont bien plus sensibles encore, de même que plus ouverts et plus précis. Ils sont un moyen idéal de transmettre le discours d'un intervenant à l'intérieur d'une salle tout en capturant l'essentiel de l'atmosphère ambiante. Ils proposent généralement des types de diagramme variés : un diagramme hypercardioïde vous permettra de diriger votre micro de manière raisonnablement directe vers l'orateur pour privilégier son discours, tandis qu'un diagramme omnidirectionnel vous permettra de percevoir tout l'environnement sonore d'une même salle.

Il est également judicieux de surélever le baffle par rapport au niveau du sol. Cette position contribuera en effet à réduire la masse de réflexion primaire du son qui atteint le micro avant la voix de l'intervenant. Si vous travaillez avec un baffle ouvert ou un combo, notez qu'il est de pratique courante de placer un micro derrière le haut-parleur (inversement de phase) et de mixer les sons avant et arrière ensemble afin de capturer un son in extenso.

Il est également possible d'avoir recours à toutes ces techniques lors d'une session d'enregistrement. Le moment venu, vous pourrez alors choisir les éléments du son qui conviennent le mieux à votre mix.

Gestion du signal

Guitar di

Les boitiers de buffer comme le Smart Research Guitar DI vous faciliteront beaucoup le travail lorsque vous devrez faire courir des fils électriques sur de longues distances

Certains guitaristes préfèreront se trouver dans la même salle que leur ampli (ou amplis) afin de conserver les variations harmoniques crées par les vibrations du haut-parleur et les micros. Dans la même pièce, ils sont aussi mieux placés pour contrôler les problèmes de larsen.

D'autres guitaristes, par contre, préfèreront se trouver dans la salle de contrôle (Control Room) où ils seront à même d'entendre le son de la guitare dans le mix et de porter des jugements contextuels en ce qui concerne le son de leur instrument et de leur prestation.

L'utilisation de plusieurs amplis, ainsi que le transfert sur une longue distance du signal de guitare aux amplis, peuvent apporter quelques difficultés techniques. Ces deux procédés sont notamment plus enclins à provoquer l'infiltration tant redoutée du 'hum' dans le signal.

Une petite astuce couramment employée par les pros consiste à faire usage d'un buffer. Le système produit par la marque Smart Research en est un très bon exemple. Il se matérialise sous la forme d'un boîtier de transmission alimenté sur secteur et connecté à un boîtier de réception via un câble symétrique XLR. Ce boîtier de réception pourra être placé à plusieurs dizaines de mètres du boîtier de transmission si nécessaire. En résultera une absence totale d'interférences et de dégradation du signal.

Qui plus est, ces boîtiers sont équipés de sorties DI pour un enregistrement dans les règles et de plusieurs prises d'alimentation pour une configuration à plusieurs amplis. Une série de ce type de boîtiers fera de vos enregistrements d'amplis une affaire vite réglée.

Cet article est issu d'une édition spéciale de Future Music (en anglais), 'Le guide ultime de l'enregistrement'. Cette édition n'est malheureusement plus disponible en ligne.


Laisser un commentaire Facebook