Découverte : Will Driving West

Take A Walk On The Dark Side

Audace, persévérance, travail et bien évidemment beaucoup de talent : cette combinaison a permis au groupe folk Will Driving West de faire entendre son nom bien au-delà de Montréal d'où il est originaire. On part donc faire un tour à 5000 kilomètres (à l'ouest) de nos côtes pour un voyage planant dans les ambiances folk de ce groupe à découvrir d'urgence et que l'on espère retrouver dans nos villes françaises très prochainement

"Nous n'avions aucune attente quand nous avons lancé le premier album The Breakout le 10/10/10", nous confie David Ratté, leader du groupe. Depuis 2010, tout semble ensuite être allé très vite : "Nous l'avions annoncé à nos amis sur Facebook et c'est tout... Je ne sais pas comment le mot s'est propagé, probablement grâce à notre vidéoclip de Thieves… 3 mois après le lancement de l'album, nous avons joué au Divan Orange à Montréal… et la salle était pleine. On ne comprenait rien !"

Pourtant, rien n'était joué d'avance. David trouve un job plutôt sympa chez Ubisoft, mais l'audace que l'on évoquait un peu plus haut reprend le dessus. La guitariste/chanteur a tout quitté pour partir jouer dans les rues en Irlande. "J'étais entré chez Ubisoft comme testeur en 2004 et j'ai réussi à grimper les échelons jusqu'à atteindre mon but, qui était de devenir Audio Designer. À ce stade, je me suis rendu compte que je n'étais pas fait pour travailler dans un bureau, aussi cool soit-il. J'ai sauté de l'avion sans parachute… Je suis parti jouer de la musique dans les rues d'Irlande pendant quelque temps. C'est là que j'ai composé la première chanson de Will Driving West."

La musique de Will Driving West est planante et rappelle l'atmosphère des musiques de film, ce qui n'est point un hasard puisqu' "au début, Will Driving West n'était qu'un side-project à mon projet instrumental Man and Ocean" nous dit David. "J'avais envie de faire 4 ou 5 chansons folk, les mettre sur MySpace en téléchargement gratuit et passer à autre chose. Mais on s'est vite rendu compte qu'on avait beaucoup trop de plaisir avec ce band."

Même si les galères vont et viennent, David reste persévérant. "Ce fut une période très difficile financièrement, mais j'en garde d'excellents souvenirs. Puis en 2011 est venu le film L'affaire Dumont dont j'ai fait la musique et grâce auquel j'ai pu payer toutes mes dettes d'un seul coup. Un beau cadeau du ciel. À ce moment, j'ai décidé que je ferais uniquement ce que j'aime et que l'Univers s'arrangerait pour m'aider à payer mes factures. 3 ans plus tard, ça fonctionne encore… !"

Les ambiances folk très sombres rappellent les titres acoustiques de Damien Rice, Ray LaMontagne... Mais Will Driving West possède une touche bien personnelle. Cela s'entend particulièrement dans les reprises que le groupe met régulièrement sur YouTube. Un titre maintes et maintes fois entendu comme Don't Look Back In Anger d'Oasis prend alors une nouvelle dimension, "mais c'est surtout un bon moyen de s'améliorer et d'avoir de nouvelles idées. Quelques idées d'arrangements dans les covers se sont retrouvées sur le prochain album" ajoute-t-il.

Will Driving West nous plonge dans une folk bien dark

©Daphné Caron / Nicolas Gauthier

Will Driving West a déjà un nouvel album en route, Fly, que l'on ne devrait pas tarder à retrouver en vente. "On l'avait annoncé pour le printemps, mais un label s'est montré intéressé et on est en train de regarder tout ça… On a sorti nos deux premiers albums dès qu'ils étaient prêts. Celui-ci est finalisé depuis quelques mois déjà et c'est une torture de garder tout ça pour nous."

Ceux qui connaissent déjà les travaux du groupe piétineront d'impatience jusqu'à cette sortie malheureusement pas encore annoncée. La grande question est de savoir si Fly suivra la lignée de Castles après les propos de David : "Je me suis libéré de toutes les barrières que je m'imposais. Ma créativité a éclaté. L'album s'est matérialisé sans que je m'en rende compte… Un jour j'ai fait le décompte des nouvelles chansons que j'avais… 13 ! Parfait pour un album".

Encore une fois, le cinéma rejoint ce nouvel album du groupe. David nous explique qu'au départ, c'est un contrat pour une musique de film qui le fait composer : "J'ai eu un contrat de musique de film pendant l'enregistrement de l'album. J'ai composé toute la musique du film. Le réalisateur adorait, mais les producteurs ont reculé. Ils avaient changé d'idée, ils voulaient un autre style de musique. On a réussi à aller chercher une petite partie du cachet et cinq des chansons qui ont été composées pour le film se sont retrouvées sur Fly. On peut donc dire que les producteurs du film ont financé une partie du salaire des musiciens sur cet album".

On espère donc bientôt pouvoir les retrouver sur les scènes des salles françaises : "nous n'avons jamais tourné en Europe, mais OUI nous voulons y aller ! C'est un rêve. En plus je crois que notre style de musique est particulièrement populaire en France. Vous, les groupes un peu plus 'dark', ça ne vous fait pas peur. Dès qu'on peut, on vient vous voir… Promis !", conclut David. Maintenant, si vous voulez suivre le groupe de plus près, suivez-le sur sa page Facebook ou Twitter et rendez-vous sur son site Internet WillDrivingWest.com.

Vous Aimerez Aussi:


Laisser un commentaire Facebook