Catalinbread dévoile une nouvelle version de sa Dirty Little Secret

On ne dira rien si vous ne dites rien non plus...

Le concepteur de pédales boutique Catalinbread vient de dévoiler sa nouvelle version de la Dirty Little Secret

La version MKII de la Dirty Little Secret possède deux canaux, le Super Lead et le Super Bass, qui émulent les sons typiques des amplis Marshall, des réglages repensés, un potard de présence et plus de gain dans les tripes. La Dirty Little Secret sera disponible à partir du 12 février au prix de 169,99 $ (127 euros environ).

Pour plus d'informations, visitez le site officiel de Catalinbread.

Communiqué de Presse de Catalinbread

Présentation de la nouvelle Dirty Little Secret de Catalinbread. Ce petit bijou s'est forgé une réputation bien méritée dans la reproduction du son et des sensations d'un ampli classique de l'ère Marshall en fournissant l'un des sons de guitare les plus emblématiques de la musique rock.

Capable de vous procurer un son clean si vous tournez d'une lichette votre potard de volume guitare, ou de vous faire passer d'un crunch léger à une disto bien fat si vous attaquez un peu vos cordes, la Dirty Little Secret a aussi bien fait l'expérience des stades que des chambres, et elle peut fournir de gros sons saturés, des sons d'amplis à faible puissance, et même des applications directes. Lorsque la fabrication les transistors JFET utilisés comme base pour la Dirty Little Secret a cessé et que nos stocks ont commencé à diminuer, on savait qu'il nous fallait trouver une manufacture qui en produisait encore. Cependant, plutôt que de nous contenter de bidouiller ces nouveaux transistors JFET, on a décidé de repousser nos limites et de fournir un tout nouvel ensemble de fonctionnalités solides à partir de compétences développées en écoute et en circuits et d'une motivation à toute épreuve. Cette pédale n'est pas seulement un Marshall dans une boîte, c'est un overdrive de type Marshall le plus polyvalent et le plus dynamique jamais inventé !

Quoi de neuf avec cette Dirty Little Secret ?

• La DLS offre maintenant deux canaux distincts, "Super Lead" et "Super Bass" sélectionnables via un switch interne.

• Les trois boutons de réglages d'aigus, de médiums et de basses ont complètement été reconfigurés pour chaque mode.

• On a aussi ajouté un potard de présence qui vous permet de régler très précisément la présence de la pédale par rapport au signal de votre guitare et de votre ampli.

• Le réservoir de gain est plus grand et plus sensible aux différents types de micros, à la dynamique et au réglage de volume de l'instrument.

Le mode "Super Lead" étend la portée de la Dirty Little Secret MkII avec plus de gain disponible et plus de contrôle sur la sculpture de votre son avec l'ajout du contrôle des fréquences médiums. Le tout sans rien perdre de la dynamique extrêmement sensible qui rend la MkII si incroyable à utiliser -en fait, toutes ses qualités de base ont même été améliorées. La fourchette de gain s'étend désormais d'un Marshall plexi classique aux niveaux de volume du JCM800 et peuvent même être encore plus crus et plus ouverts que ce que proposait déjà le premier modèle de DLS. Ce mode a été spécifiquement pensé pour que les grattes équipées de humbuckers sonnent vraiment rock en passant du clean à la grosse disto grâce à votre potard de volume guitare.

Ce mode Super Bass est une nouvelle entrée qui vous donne le gain et le son d'un Marshall Super Bass (qui ressemble beaucoup au JTM45 et au JTM50/100). Il a vraiment été conçu pour produire le son "ni vraiment clean ni vraiment saturé" des vieux amplis à tubes. Il a également été spécialement élaboré pour que les fuzz aient un son d'enfer (particulièrement les pédales de Fuzz à deux transistors comme la Dunlop Fuzz Face). Branchez une Strat dans une Fuzz Face à travers le mode Super Bass de cette DLS et vous verrez de quoi on veut parler !

Les modes SuperLead et SuperBass:

Le mode voicing n'ajoute pas simplement un peu plus de basse pour en faire une sorte de mode "Super Bass" ou quelque-chose dans ce goût-là. Il s'agit vraiment ici d'une reconfiguration complète de l'étage de tone et des paramètres principaux de l'étage de gain pour donner une réponse Super Lead ou Super Bass authentique. Le nouveau triple contrôle de basses médiums et aigus reproduit quant à lui exactement le son des circuits des stacks super Lead et Super Bass. De fait, dès que vous passez du mode SL au mode SB, le circuit d'aigus reprend les configurations du circuit du Super Bass. Vous obtenez donc des aigus dont la réponse en basse est plus grave et un son un peu plus puissant qu'avec le mode SL qui ajoute beaucoup de hauts médiums pour fournir ce son si caractéristique.

Le circuit du Super Lead coupe un grand nombre d'extrêmes basses au premier étage de gain, tandis que le Super Bass ou les vieux Super Leads en laissent passer bien davantage. La raison pour laquelle le Super Lead coupe autant de basses est qu'il garde un son clean lorsque l'on monte le volume. Et c'est exactement ce que fait le mode SL de la nouvelle DLS - il contient la réponse des graves au même niveau que celui des amplis Marshall et augmente le gain pour donner un son chaud avec une réponse plus rapide. C'est un son absolument fantastique avec des humbuckers, mais avec des guitares de type Fender, on préférera peut être une réponse plus complète.

Basculons en mode Super Bass ! Ce mode a une réponse en fréquences très riche ce qui fait que tout passe au travers. On se retrouve avec une réponse un peu plus lente, mais un son d'une belle épaisseur qui conviendra parfaitement à des niveaux de gain intermédiaires. C'est précisément pour cette raison que cela fonctionne si bien avec des fuzz comme la fuzz face. Les Super Leads coupent trop de basses en façade et ont trop de gain pour la fuzz face qui finit par sonner baveuse et pincée au lieu d'avoir un son puissant et riche. Les fans de Marshall et de la Fuzz Face sauront de quoi on veut parler. Pour utiliser des expressions de geeks de Marshall : la différence entre ce mode SL et SB sur la nouvelle DLS ressemble un peu à la différence entre les vieux amplis Marshall à tubes cathodiques splittés ou shared. Les amplis à tubes cathodiques splittées ont une réponse dans les aigus qui débutent autour de 700hz tandis que les tubes cathodiques shared laissent tout passer. Le mode SB n'est pourtant pas réservé qu'aux micros simples. C'est exactement ce qu'il vous faut si vous voulez avoir le son d'AC/DC : riche, ample, avec un crunch qui n'est pas trop saturé en gain. Les fans d'Hendrix aimeront aussi beaucoup ce mode qui a été conçu avec ce son en tête. Si vous n'utilisez pas de Fuzz, vous aurez le son parfait pour jouer The wind Cries Mary. Si vous en avez une…sortez vos albums live et écoutez !

Comme vous l'aurez compris, cette nouvelle version de la Dirty Little Secret nous a mis dans tous nos états. On a retrouvé tout ce qui nous avait plu sur le modèle original, en mieux ! Les contrôles de tone sont très complets, les deux modes bien distincts et un réglage de présence variable vous permettra de trouver exactement le son que vous cherchez, peu importe la guitare et l'ampli que vous utilisez. La réponse dynamique de la Dirty Little Secret et son superbe grain sont en plus incroyablement réalistes. Croyez-nous, vous ne voudrez plus jamais l'éteindre !

Vous Aimerez Aussi:

Autour du web:


Laisser un commentaire Facebook