Le kit vintage du mois : Beverley New London Kit

Un kit modeste fabriqué dans les 60's entièrement restauré

Le mois dernier, nous vous avions présenté le kit Beverley Panorama et ce mois-ci, c'est le tour du modèle Beverley New London, fabriqué dans les années 1960. Fraîchement restauré, il est en parfait état. C'est un kit modeste en comparaison du Panorama. La grosse caisse possède 12 coquilles, la caisse claire, six. Les fûts sont fabriqués sur le modèle des kits contemporains Olympic de Premier. D'ailleurs, le kit a vu le jour dans les ateliers de Premier et bien qu'il s'agisse d'un kit de gamme moyenne, il conserve la qualité des fûts de la marque.

Le kit est encore un exemple du beau travail de restauration entrepris par Peter Foskett, spécialisé dans la sauvegarde de ces modèles british que l'on trouvait partout dans l'industrie de la batterie mais, qui, avec l'arrivée en masse des modèles américains ont souffert. Avec l'assouplissement des restrictions de l'import américain, au début des années 1960, commença le lent déclin de l'industrie de la batterie britannique.

Peter nous explique : "Le kit ressemble beaucoup au modèle New London Outfit présenté dans le catalogue Beverley en 1964/65 mais, il s'accompagne de la caisse claire Deluxe au lieu de la Super Deluxe. Les tailles des toms sont pré-internationales 12''x 8'' et 16''x 15'', la grosse caisse 20''x 12'' (avec des cercles 15'' et une caisse claire 14''x 5''). La totalité des fûts est fabriqué à partir de plis fins en bouleau. Chaque fût est muni d'une bague de renforcement en hêtre massif.

La sublime caisse claire deluxe

"J'ai fait l'acquisition de ce kit en 2011. C'était un cadeau de la famille du batteur d'un groupe de dance basé dans le conté du Lancashire. Le batteur est malheureusement décédé. J'ai promis à cette famille de restaurer le kit et de lui rendre un peu de son rayonnement. La famille m'a raconté qu'ils étaient tombés sur le kit par hasard lors d'un séjour dans l'ouest de l'Angleterre. Il est apparu dans la devanture d'un magasin de musique. Le père en est tombé amoureux et a décidé qu'il le lui fallait ! Le kit a, donc, fait le voyage du retour avec les enfants sur la banquette arrière jusque dans le Lancashire."

Les kits Beverley ont été fabriqués par Premier. Ils ont donc l'accastillage Premier. Mais, comme Peter l'explique : "Les toms ont été, pendant un temps, montés sur un modèle d'accastillage Premier plus récent. Alors, j'ai choisi de le remplacer par un accastillage 'ancien neuf' que je me suis procuré à la National Drum Fair. Il consiste en une pièce toute neuve qu'un magasin de musique cherchait à revendre et un support du fût Premier ancien et rare en forme de 'L' pour la cloche.

Le support du fût Premier ancien et rare en forme de 'L' pour la cloche. On remarque que les vis de tension fonctionne avec un système de boulon

Les kits restaurés par Peter sont toujours impeccables et celui-ci ne fait pas exception à la règle. "Le kit a été entièrement démonté, chaque pièce a été polie et la finition White Oyster d'origine (aussi connue sous le nom de Olympic White Silk Pearl) a été lustrée avec un produit spécial pour plastique. Les cercles de la grosse caisse ont été malheureusement endommagés par la multitude de bras de cymbales attachés tant bien que mal sur ceux-ci. Mais, ils ont été poncés jusqu'au bois, rebouchés à la pâte à bois et vaporisés avec une peinture Silver."

Le déclencheur de timbre de style Premier Olympic

Pour résumer, Peter ajoute : "Beverley et les fûts Olympic fabriqués à cette période sont sous-estimés et restent, de ce fait, abordables pour ceux que les projets de restauration emballent.


Laisser un commentaire Facebook