Les 5 conseils de Ben Howard pour le songwriter en herbe

Les astuces sonores de l'artiste acoustique

Ben Howard est l'un de ces artistes qu'il est difficile de ne pas aimer, peu importe la sensibilité éprouvée envers sa musique (de notre côté, on adore). Après avoir débuté dans les bars de Falmouth (Angleterre), il est passé du stade de scènes ouvertes à celui d'artiste international, tournant partout en Europe, conservant toujours un toucher unique à la guitare acoustique.

"Qui de mieux pour donner de bons conseils ?", nous sommes-nous demandé, sur la façon de développer son jeu, mieux travailler et gérer sa carrière...

1. N'ayez pas peur de monter sur scène

Ben a été propulsé sous les feux de la rampes juste après Mumford And Sons et les autres vedettes de la nouvelle scène folk londonienne. Mais de venir du sud-ouest où la scène est moins développée a été un atout.

"Nous regardions les choses évoluer de notre point de vue extérieur... Et l'on savait que nous n'appartenions pas à ce mouvement", nous explique-t-il. "J'ai été parfois jaloux, mais c'était génial de voir que certains musiciens à Londres s'éclataient à jouer ce type de musique, et nous en étions à des années-lumières : "Ok, il faut enregistrer notre album".

2. La maitrise vaut mieux qu'un portefeuille fourni

Every Kingdom, l'album précédemment cité et qui est entré directement dans le Top 5 des ventes, est sorti sur une Major (Island), mais il a été enregistré avec un budget très serré dans une grange du Devonshire convertie en studio.

"Nous avons été surpris du résultat que l'on pouvait obtenir sur des productions home-studio. Puis qu'ensuite ces chansons soient jouées à la radio", se souvient-il. .

"Il n'y a pas besoin de dépenser trop d'argent... Tout est dans ce que tu dois enregistrer. Pour moi, les sessions studio on été l'occasion d'améliorer ma technique à la guitare et ma voix. Tu peux avoir le meilleur micro au monde, mais si tu enregistres quelque chose d'horrible, ça va sonner comme de la m**e."

3. Commencez avec des scènes ouvertes

Trouver des dates peut paraitre difficile lorsqu'on débute, surtout si vous essayez de gagner de l'expérience en vous confrontant à un public qui n'est pas venu pour vous. Toutes ces soirées passées à jouer sur des scènes ouvertes ont été la fondation du succès de Ben.

"J'ai gagné 40£ lors d'un tremplin quand j'avais 17 ans et je me suis dit, "c'est incroyable!', dit-il sur ses débuts sur scène. "Nous avons ensuite obtenu des résidences dans les pubs du coin. C'était surtout une excuse pour avoir de la bière gratuite au bar, puis plus tard, les gens ont commencé à me payer un peu. Je n'avais rien programmé."

4. Prenez votre guitare et voyagez

N'avez-vous pas remarqué que ce sont les groupes qui tournent le plus qui ont une fanbase plus importante ? Ce n'est pas un hasard. Pour être suivi, il faut jouer, et petit à petit s'éloigner de ses zones de confort.

"[Commencer à tourner] a été une grande étape" confirme Ben. "Nous avons programmé notre propre petite tournée et nous nous sommes dit, "pourquoi ne jouerions nous pas ces titres ?", nous explique-t-il. "J'ai ensuite quitté l'université, commencé à fumer des cigarettes roulées, à boire du thé pour faire semblant d'être un musicien et que je n'avais pas besoin de travailler. Nous avons donc commencer à faire plein de petits shows, et nous sommes partis sur les routes dans un van avec la sono à l'arrière.."

5. Un peu de cynisme ne fait pas de mal

'La plupart des créatifs sont catalogués comme rêveurs et on nous dit souvent ça de manière très positive, mais comme Ben l'a trouvé, un peu de cynisme là-dedans peut être très sain et c'est surtout très important lorsque le succès est au rendez-vous.'.

"On m'a toujours dit d'avoir un regard cynique sur tout ce qu'il se passait, non pas dans le sens négatif du terme, mais en restant connecté à la réalité", ajoute Ben. "Dès que tu commences à penser que tu fait quelque chose de mieux que les autres, là tu es déjà perdu."

Vous Aimerez Aussi:


Laisser un commentaire Facebook